13 juillet 2017

Alain Bihr, Immanuel Wallerstein et l'économie-monde

« Wallerstein souligne, en second lieu, l’origine de la structure spatiale de cette économie-monde, caractérisée par la division et l’opposition entre centre et périphérie. Celles-ci concernent au premier chef les procès de production, les procès centraux étant ceux qui s’assurent une meilleure rentabilité par leur position monopolistique ou du moins oligopolistique sur les marchés ; tandis que les procès périphériques connaissent une moindre rentabilité du fait qu’ils opèrent sur des marchés concurrentiels. Mais, des... [Lire la suite]
13 juillet 2017

Frédéric Lebaron, Immanuel Wallerstein, la phase terminale du « capitalisme historique »

« Récemment, écrit Frédéric Lebaron, Wallerstein a analysé les développements de la crise économique mondiale de 2007-2008 comme la manifestation de l’entrée en phase terminale du « capitalisme historique ». Cette perspective, qui peut sembler quelque peu prophétique, se nourrit d’une analyse empirique de l’émergence de l’Asie, du déclin rapide de l’hégémonie des « centres » et de la dynamique de plus en plus chaotique des espaces politiques nationaux. Les mouvements anti-systémiques se multiplient sous des formes diverses et... [Lire la suite]
13 juillet 2017

Immanuel Wallerstein, L'Inde, son rôle dans le système-monde

« La Chine a-t-elle besoin de l’Inde ?, interroge Immanuel Wallerstein. Il est évident que la Chine a besoin du soutien de l’Inde dans ses divers conflits avec les Etats-Unis, mais l’Inde est un rival en matière de soutien au développement des pays du Sud-Est asiatique, et non un partenaire. La Russie et l’Iran pourraient recourir au soutien de l’Inde sur les questions du Moyen-Orient, mais l’Inde est hésitante à apporter une aide trop affirmée, même lorsqu’il y a accord sur des questions comme par exemple l’Afghanistan, par... [Lire la suite]
13 novembre 2015

Immanuel Wallerstein, le capitalisme ne peut survivre en tant que système

« La crise systémique que je décris aujourd’hui, considère Immanuel Wallerstein, ne signifie pas qu’il y a des hauts et des bas mais que le capitalisme ne peut survivre en tant que système. Il ne peut plus se reproduire sur le mécanisme qui est le sien depuis plus de cinq cents ans. Ce qui se passe depuis les années 1970, c’est la fin d’un cycle B de Kondratieff (phase descendante après une phase A de longue durée de développement et de croissance – NDLR). On a épuisé totalement toutes les ressources y compris les débiteurs.... [Lire la suite]
03 octobre 2015

Immanuel Wallerstein, " Nous sommes tous des migrants " !

« Les flux migratoires ont toujours existé, rappelle Immanuel Wallerstein. Leurs causes sont nombreuses : l’épuisement écologique de certains territoires, la recherche d’un niveau de vie plus élevé ou encore la fuite de populations chassées de leur région d’origine. De fait, si l’on remonte suffisamment loin dans le temps, aucun d’entre nous ne se trouve sur le sol de ses ancêtres. Nous sommes tous des migrants. Toute prétention à l’autochtonie constitue donc une négation de la réalité historique. Indéniablement, cette... [Lire la suite]