24 août 2018

Bakounine, La souveraineté du peuple et le suffrage universel

« Il est vrai, indique Bakounine, que tous nos législateurs, aussi bien que tous les membres de nos gouvernements cantonaux, sont élus, soit directement, soit indirectement, par le peuple. Il est vrai qu’aux jours des élections, les bourgeois les plus fiers, pour peu qu’ils soient ambitieux, sont forcés de faire leur cour à Sa Majesté le peuple souverain. Ils viennent à lui chapeau bas, et ne semblent avoir d’autre volonté que la sienne. Mais ce n’est qu’un mauvais quart d’heure à passer. Une fois les élections terminées, chacun... [Lire la suite]
28 juillet 2018

Elsa Faucillon, ce que l'affaire Benalla révèle

« Même si on ne découvre rien, indique Elsa Faucillon, c’est vrai que cette affaire révèle quelque chose de l’exercice du pouvoir par Emmanuel Macron. Cette volonté de tout concentrer, de tout décider, seul – voire à quelques-uns : une petite équipe au service de quelques-uns. Les privilégiés parlent aux privilégiés. Son exercice du pouvoir renforce l’épuisement de la Vème République. Notre système hyper-présidentiel qui confie les pleins pouvoirs au seul président de la République est étouffante. L’interview d’Alexandre... [Lire la suite]
04 juillet 2018

André Bellon, Pascal Geiger, la lutte pour la réappropriation de la démocratie

« On oublie, indique André Bellon, la violence principale : celle qui est faite à la souveraineté populaire pourtant rappelée par la Constitution. Elle s’est exprimée avec la plus grande brutalité en bafouant la volonté des peuples français et néerlandais exprimés en 2005 lors des référendums contre le Traité Constitutionnel européen, ce qui renforce une construction européenne antidémocratique. Elle s’est manifestée plus insidieusement à l’élection présidentielle en donnant un pouvoir sans contrôle à un Président qui n’a... [Lire la suite]
28 mars 2018

François Cocq, la transition énergétique et la politique choisie

« M. le Ministre, indique François Cocq, vous affirmez agir pour la transition énergétique. Je vous ai donc pris au mot. Et comme vous pouvez le constater, il y a loin de la coupe au vert puisque c’est votre gouvernement et la politique qu’il déploie qui entravent la volonté de celles et ceux qui s’engagent concrètement en ce sens sur le terrain. Je ne glisserai pas sur un terrain polémique pour envisager les raisons qui peuvent expliquer cela, que ce soit la soumission au lobby du nucléaire, la dévotion devant les intérêts... [Lire la suite]
23 janvier 2018

Evo Morales, l'homme fort de la Bolivie...

« Voici un livre, nous dit l'article, qui donne des clés pour comprendre la crise actuelle en Bolivie et l’irrépressible volonté d’Evo Morales d'instrumentaliser la Constitution bolivienne pour s’éterniser au Palais Présidentiel. A travers l'analyse de l'itinéraire de l’homme fort de la Bolivie, en se focalisant sur la "décennie Morales", Philippe Boulanger explique le "malentendu bolivien" qui, depuis 2005, fait l'actualité du pays... » Reprenons la lecture de l'article... Michel Peyret Conférence du Mardi 23 janvier... [Lire la suite]
09 octobre 2017

André Bellon, des débats bien nécessaires sur la démocratie

« Ce sont alors, indique André Bellon, la volonté, la souveraineté populaire, le suffrage universel, en un mot la démocratie, qui sont attaqués. On ne compte plus les déclarations ramenant le suffrage universel à sa caricature au travers d’allégations plus ou moins subtilement discutables. Ainsi, anathème commode, le suffrage universel aurait créé Hitler. Que le suffrage universel soit bafoué ou que le mépris du suffrage soit amplifié par des institutions antidémocratiques est une évidence que le référendum de 2005 a... [Lire la suite]
23 septembre 2017

Informations Ouvrières, la lutte des classes se poursuit sous Macron

« Mais le gouvernement Macron-Philippe, nous dit Informations Ouvrières,  est dans la crainte de ne pouvoir faire aboutir ses projets : « Si le plan rate, si les syndicats se disent bernés, l’échec sera double » (Les Échos). La volonté de mise au pas des organisations syndicales ne leur est pas acquise et c’est bien là leur problème. La lutte des classes, moteur de l’histoire, inexorablement se poursuit dans les entreprises et dans la rue afin de refuser les... [Lire la suite]
12 février 2017

Louis-Auguste Blanqui, les peuples, le fatalisme, l'inertie, la résignation ?

« À chaque minute, écrit Blanqui, à chaque seconde, le genre humain se trouve en présence de mille routes inconnues, également ouvertes devant lui. Un pas fait sur l’une d’elles l’écarte à jamais de toutes les autres. Ce pas est-il fatal ? — Oui, dit le Fatalisme idiot. — Non ! réplique le Fatalisme sensé. Car les hommes ne sont point des végétaux, dont le développement est l’œuvre exclusive de forces aveugles et indifférentes de la matière. Certes, ils en dépendent aussi, et beaucoup, de ces forces, mais non pas uniquement. Ils... [Lire la suite]
11 décembre 2016

Philippe Moreau Defarges, pourquoi pas de paix en Syrie ?

« Il y a deux paix possibles, pense Philippe Moreau Defarges. La première est celle par le plus fort, la guerre s’arrêtant si un fort impose sa volonté. En Espagne, c’est Franco qui l’emporta, en Yougoslavie c’est en principe les Occidentaux qui imposèrent leur volonté. La question est : y-a-il en Syrie un fort qui est capable d’imposer sa volonté et de se faire obéir par les autres ? La réponse est clairement non. La seconde paix possible, qui en général découle de la première, est une négociation entre les... [Lire la suite]
28 avril 2016

Daniel Bensaïd, Michael Löwy : Blanqui, là où l'homme agit, point de place pour la loi

« S’il fallait résumer la politique de Blanqui, nous disent les auteurs, on pourrait dire qu’il s’agit, avant tout, de la façon la plus conséquente, d’un volontarisme révolutionnaire, source à la fois de sa force et de sa faiblesse, de sa grandeur et de ses limites. Contrairement aux saint-simoniens et, surtout aux positivistes – ces misérables qui ne se distinguent que par « leur respect de la force et leur soin de fuir le contact des vaincus », qui tendent systématiquement à assimiler la société à la nature –, Blanqui... [Lire la suite]