30 janvier 2018

Bill Van Auken, Pentagone, le danger de perdre la domination mondiale

« Le document , indique Bill Van Auken, appelle à une préparation à la guerre à travers ce qu’il décrit comme « trois régions clés » : l’Indo-Pacifique, l’Europe et le Moyen-Orient. Le document fait également de brèves références à l’Amérique latine et à l’Afrique, affirmant la nécessité pour l’impérialisme américain de lutter pour l’hégémonie sur ces deux continents. Il est clair que ces continents sont des arènes pour la lutte globale « entre les grandes puissances » qui constitue le cœur de la stratégie, affirmant qu’un... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 décembre 2017

Bill Van Auken, la dégénérescence de la démocratie américaine

« La dernière lettre de l’administration Trump, indique Bill Van Auken, cependant, représente une autre étape qualitative dans cette dégénérescence prolongée de la démocratie américaine et l’élimination des derniers semblants de contrôle civil sur l’armée. Ne tenant pas le Congrès « informé » des déploiements de combat américains, le document, pour la première fois, omettait toute information sur le nombre de troupes participant aux multiples guerres et interventions militaires de Washington. La lettre reconnaît que les... [Lire la suite]
13 décembre 2017

Bill Van Auken, Poutine et la souveraineté de la Syrie

« Le plan de Poutine, indique Bill Van Auken, d’atterrir en Syrie a été gardé secret jusqu’à l’atterrissage de son avion. À peine trois mois avant l’élection présidentielle russe, où Vladimir Poutine rempilera pour un nouveau mandat de six ans, le discours du président russe avait un air de « mission accomplie » visant à promouvoir son image de défenseur des intérêts nationaux de la Russie sur la scène mondiale. Ses affirmations selon lesquelles l’intervention de la Russie aurait assuré la souveraineté de la Syrie et mis fin à la... [Lire la suite]
08 décembre 2017

Bill Van Auken, Trump, le président le plus pro-Israël

« En réalité, indique Bill Van Auken, cette décision représente un feu vert au gouvernement israélien d'extrême droite du premier ministre Benjamin Nétanyahou pour accélérer l'expansion et la création de nouvelles colonies sionistes et intensifier le nettoyage ethnique des Palestiniens de Jérusalem-Est. En même temps, le président américain a eu recours à son autoglorification habituelle, disant que si les précédents présidents avaient promis de déménager l'ambassade, ils avaient «manqué à leurs engagements». En suggérant qu’il... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
26 novembre 2017

Bill Van Auken, l'ONU, Trump et la guerre

« Dans la Charte de l’ONU, rappelle Bill Van Auken, se trouvaient les principes dits de Nuremberg fondés sur l’expérience des procès des dirigeants survivants du Troisième Reich d’Hitler au sortir de la Seconde Guerre mondiale, qui avaient établi que des « crimes contre la paix », c’est-à-dire une guerre agressive, constituaient le plus grand crime de guerre. La première phrase du document fondateur de l’ONU déclare que son but est de « préserver les générations futures du fléau de la guerre ». Ce principe a été réduit à une... [Lire la suite]
18 septembre 2017

Bill Van Auken, du 11 septembre 2001 à...une troisième guerre mondiale

« En outre, considère Bill Van Auken, les guerres multiples et les interventions menées par le Pentagone et la CIA, de l’Afrique du Nord à l’Asie centrale, peuvent se transformer rapidement en conflagration mondiale, alors que Washington menace simultanément la Corée du Nord d’une guerre nucléaire et poursuit des épreuves de force de plus en plus dangereuses avec ses principaux rivaux géostratégiques, la Russie et la Chine. Le 11 septembre n’a pas « tout changé », mais cela a marqué le début d’une escalade de ce que George W.... [Lire la suite]
05 août 2017

Bill Van Auken, l'impérialisme américain dans une guerre continue

"Au cours du dernier quart de siècle, indique Bill Van Auken, l’impérialisme américain a été engagé dans une guerre continue, visant en première instance à utiliser sa supériorité militaire pour compenser le déclin de son influence sur les affaires du capitalisme mondial. Il a cherché à affirmer son hégémonie sur le Moyen-Orient riche en pétrole et à étendre son influence dans les régions ouvertes à la pénétration capitaliste par la dissolution de l’Union Soviétique. Maintenant, sous la bannière de « l’Amérique d’abord », il poursuit... [Lire la suite]
29 juillet 2017

Bill Van Auken, Guerre en Irak, Trump dans le sillage de Bush

"Tout en abandonnant, indique Bill Van Auken, en grande partie sa couverture de la catastrophe humanitaire en cours à Mossoul, le New York Times a publié jeudi un éditorial hypocrite intitulé « Éviter la guerre avec l’Iran », qui a exprimé une certaine inquiétude à l’égard des actes de plus en plus belliqueux du gouvernement Trump visant à provoquer un tel conflit. Le « journal de référence » suggère qu’« il convient de rappeler la période qui a précédé la guerre d’Irak en 2003, sans doute la plus grande erreur stratégique de... [Lire la suite]
29 juillet 2017

Bill Van Auken, Etats-Unis, pourquoi la campagne d'hystérie anti-russe

"Un sondage de NBC, nous dit Bill Van Auken, publié mardi a révélé que 76 pour cent de la population américaine craint que le pays ne soit entraîné dans une guerre majeure au cours des quatre prochaines années. Les données indiquent que la part des Américains qui s’inquiètent du danger croissant de la guerre a augmenté de 10 pour cent seulement depuis février. Ces craintes sont bien fondées. Depuis février, la population américaine a été soumise à une campagne implacable d’hystérie anti-russe centrée sur une collusion supposée du camp... [Lire la suite]
26 juillet 2017

Bill Van Auken, Syrie, la défaite des "rebelles" soutenus par la CIA

"La défaite des « rebelles » soutenus par la CIA, indique Bill Van Auken, était une conséquence non seulement de la puissance de feu accrue fournie par la Russie et l’Iran, mais aussi de l’hostilité envers ces milices venant de couches larges de la population syrienne qui voyaient le régime d’Assad, malgré la répression et la corruption, comme le moindre mal. Contrairement à la propagande lancée par le ministère américain des affaires étrangères et ses apologistes de la pseudo-gauches, les rebelles n’étaient pas les champions d’une... [Lire la suite]