07 août 2018

Ian Mac Donald et Mathieu Dupuis, les syndicats et la finance

Mis en ligne le 06 avril 2018 « Créé au début des années 1980, indiquent les auteurs, comme une réponse aux fermetures d’usines et aux mises à pied massives, le FSFTQ est un fonds commun de placement contrôlé par la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). Il détient 12 milliards d’actifs dont 40 % sont investis dans les marchés financiers et 60 % sous la forme de prêts ou d’investissements minoritaires dans de petites et moyennes entreprises (PME) à capital privé situées au Québec. Alors... [Lire la suite]
31 juillet 2018

Wikipedia, le cimentier Lafarge naît en Ardèche

« En 1919, indique l'article de Wikipedia, l'activité est transformée en société anonyme sous le nom de « Société anonyme des chaux et ciments de Lafarge et du Teil » et, dès 1939, Lafarge devient le premier cimentier français et progressivement l'un des leaders mondiaux. Lafarge étend son réseau sur trois territoires (dix usines en France, une implantation en Afrique du Nord et une filiale en Angleterre, la « Lafarge Aluminous Cement » en 1926). La société y pratique... [Lire la suite]
27 septembre 2017

Joëlle Aubron, une guerre de classe

« Si on croit, indique Joëlle Aubron, que les intérêts capitalistes vont dire un jour "c’est bon, vous avez la majorité, on s’en va", alors on se raconte des histoires. Notre génération est celle de l’élection d’Allende au Chili. Allende avait été élu démocratiquement, dans un processus conforme à l’intitulé bourgeois de la démocratie. Il était social-démocrate, mais porté par un mouvement "révolutionnaire en activité" qui était accompagné de multiples pratiques où la domination préexistante était remise en cause... C’est la... [Lire la suite]
17 juillet 2017

Francis Arzalier, le pouvoir de manipulation du capitalisme

"La majorité des Bourgeois français de 1950 contrôlaient des usines et des capitaux investis dans l’hexagone ou les colonies d’Afrique ou d’Asie. Soixante ans plus tard, décolonisation et mondialisation ont bouleversé ce dispositif : Les petit fils des " 200 familles " d’autrefois sont actionnaires ou gestionnaires de sociétés transnationales, tirent profit de salariés surexploités à l’autre bout du monde, et le tissu industriel français à été démantelé par les délocalisations. Cela a entraîné notamment une mutation idéologique... [Lire la suite]
24 juin 2017

Fred Goldstein :« Notre démocratie » est la démocratie des grandes entreprises

"Les marxistes, nous dit l'article, sont favorables au soulagement des masses, mais d’une manière substantielle, d’abord et avant tout par la lutte, en repoussant les patrons et leur appareil politique. Le champ de bataille est dans les rues, les usines, les bureaux, les campus et dans les champs pour menacer les bénéfices et donc le pouvoir des riches. Les marxistes doivent profiter des contradictions actuelles entre les patrons, alors que l’establishment devient de plus en plus discrédité, en frappant les racines du capitalisme pour... [Lire la suite]
25 février 2017

Nicolas Werth, Russie 1917, les acteurs de la Révolution

« Il y en a eu quatre (acteurs), nous dit Nicolas Werth. D’abord l’armée et les paysans, qui sont très liés. Une sorte de grande jacquerie commence à la fin de l’été 1917. Ce mouvement est concomitant avec le retour désordonné des soldats qui se sont autodémobilisés. La troisième dimension révolutionnaire, c’est celle des usines, dans les grands pôles industriels : Pétrograd, Moscou, Bakou, quelques villes du Donbass. Enfin, quatrième dimension, la révolution des nationalités. Février 1917 libère toutes les énergies et les... [Lire la suite]
08 février 2017

Jean-Pierre Alliot, le mouvement ouvrier pour en finir avec l'Union européenne

« Quelle force, interroge Jean-Pierre Alliot, peut s’opposer aux naufrageurs, si ce n’est celle qui a conduit le progrès social au profit de l’ensemble du pays ? Cette force, c’est le mouvement ouvrier. Il est remarquable que plus les idéologues annoncent la fin des ouvriers et de la classe ouvrière, plus les capitalistes les mettent au centre de leurs préoccupations. Que ce soit en délocalisant les usines ou que ce soit en les relocalisant, ils montrent que c’est la force de travail à exploiter qui est leur quête... [Lire la suite]
13 octobre 2016

Charles Sannat, Régis Debray, la mondialisation, les frontières...et le capitalisme

« Nous ne risquons rien que du mieux et du bien avec des frontières. Ceux qui les redoutent sont ceux qui, aujourd’hui, se gavent sur des cadavres. Les mondialistes, les grandes multinationales, celles qui font de l’évasion fiscale à grande échelle, polluent en Inde, en Chine ou en Afrique, relâchent les produits polluants au large de la Somalie (d’où les piratages massifs, représailles de pêcheurs qui ne peuvent plus exploiter leurs réserves halieutiques), celles qui exploitent femmes et enfants au Bangladesh dans des usines... [Lire la suite]
30 août 2016

Jean-Pierre Lefebvre, comment sortir du capitalisme ?

« L’URSS stalinienne, constate Jean-Pierre Lefebvre, n’était pas une forme de socialisme : la propriété était étatique, fonctionnarisée, celle d’une caste auto-reproduite, la nomenklatura, (réincarnation des boyards) qui, en fin d’URSS, s’est naturellement  attribuée la propriété directe, personnalisée, capitaliste, des moyens de production étatisés, déjà propriété collective de la bureaucratie. La seule forme de socialisme conforme à son essence théorique et pratique, c’est l’autogestion qui garantit  - dans la... [Lire la suite]
26 juillet 2016

Libération, des "expériences de gestion associative et collective"...

« Il y avait là, indique Robi Morder, incontestablement des « expériences de gestion associative et collective» comme l’écrit Desseigne. Maurice Cohen en évoque « trois types » : les comités patriotiques d’entreprise, les comités à la production et les comités de gestion. Les formes de ces derniers, leurs implantations et prérogatives sont diversifiées mais dans l’ensemble ils assurent à la fois le rôle de « comités patate » (faire fonctionner les cantines), et de gestion aux côtés ou le plus souvent... [Lire la suite]