30 mars 2018

Amparo Vega, la période militante (1954-1966) de Jean-François Lyotard

« Par ailleurs, indique Amparo Vega, Lyotard attribue à Marx lui-même le fait d’avoir fait entendre, remarquer et fait travailler le différend « là où il était », c’est-à-dire, « caché sous l’universel  ». Dans la langue marxiste, il y a, en effet, selon Lyotard, au moins deux idiomes : celui du capitaliste et celui du salarié. C’est le différend par excellence, car il apparaît quand le même objet – le travail, par exemple – relève de deux idiomes (ou genres de discours)... [Lire la suite]
05 mai 2017

Francis Daspe, la République du savoir

"Instruire, nous dit Francis Daspe, repose sur une conception sans ambiguïté du savoir. Seule richesse qui augmente pour chacun quand on la partage entre tous, le savoir contribue à s’élever à l’universel. La mission de l’École, fondamentalement celle de la transmission des savoirs, permet à l’être humain de repousser les frontières de l’ignorance. Et donc, en se grandissant lui-même, de s’améliorer et d’améliorer la société dans laquelle il vit. C’est la République du savoir.Qualifier renvoie à l’insertion sociale de chacun qui... [Lire la suite]
10 avril 2016

Roger Martelli, Seul le réalisme est irréaliste !

« La norme du commun, pour Roger Martelli, n’est pas celle de l’universel abstrait. Dans le processus de leur autodéfinition, les êtres humains englobent ce qui les rapproche et ce qui les différencie des autres. L’identification et l’universalisation sont, à parts égales, les conditions de constitution des personnes. Mais, dès l’instant où les processus se figent, débouchent sur la délimitation d’essences séparées, produisent de l’identité ou de l’universel, ils tendent à faire de la différence un absolu et de l’universalité un... [Lire la suite]
23 janvier 2016

Frédéric Lebaron, Intellectuels, crise politique et organisationnelle

"La crise des intellectuels est aussi, ne l’oublions pas, une crise politique et organisationnelle. Face à la faiblesse des organisations politiques, syndicales, associatives, militantes en général, en France tout particulièrement, l’engagement signifie aujourd’hui une implication – il est vrai plus « ascétique » qu’« hédoniste » – dans les enjeux collectifs et démocratiques à tous les niveaux. Elle ne peut prendre tout son sens qu’au nom des valeurs universalistes évoquées à l’instant, mais... [Lire la suite]
04 octobre 2015

Edouard Glissant, ma langue est celle de mon peuple

« Une langue n’est pas un code, considère Edouard Glissant. Je crois que si l’anglo-américain devient la langue universelle, c’est parce qu’il sera devenu un code universel. Il cessera alors d’être une langue, ne connaîtra plus de troubles, de reculs, d’avancées. Ce sera un pur code et, même si cela peut surprendre, la première victime en sera la langue anglo-américaine elle-même qui cessera d’être la langue des cafés et des quais de New York, la langue de Shakespeare ou de Faulkner. Elle disparaîtra comme langue en même temps... [Lire la suite]
29 mai 2015

Dalaï-lama, une "éthique" pour l'humanité entière

« Prenez par exemple, dit-il, un singe mâle, physiquement très fort et puissant, qui règne sur le groupe et effraie les plus faibles. Ce singe est aussi un animal social et, même s’il a un sens limité de l’altruisme, sa survie dépend du reste de la communauté. De fait, biologiquement, les animaux ont eux aussi un instinct collectif qu’on pourrait presque appeler un certain amour de l’autre. Voilà ce que j’appelle « éthique ». Chez les humains, ce sens collectif est intelligent ; au lieu de s’étendre seulement au groupe, il peut... [Lire la suite]
26 mai 2015

Yvon Quiniou, Bertrand Russel, la morale et la politique...

« On comprend alors, nous dit Yvon Quiniou, comment la morale se constitue comme une illusion à partir même des désirs qui la sous-tendent et l’alimentent : elle a pour fonction de porter à l’absolu un système de valorisations purement éthiques et donc relatives, en l’habillant indûment d’une portée ou d’une valeur universelle : « La morale, dit-il, est une tentative pour donner une importance universelle, et non simplement personnelle, à certains de nos désirs »[18], ce qui en fait une stratégie... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 02:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,