18 octobre 2018

Alexandre Lantier, des Comités d'action de base contre Macron

« Il s’agit, indique Alexandre Lantier, d’unifier les différentes luttes contre Macron et de les relier au mouvement grandissant de la classe ouvrière à travers le monde. En 1935, alors que les luttes ouvrières montaient avant la grève générale de 1936, Léon Trotsky, le fondateur de la Quatrième Internationale, a appelé à la formation de Comités d’Action. Il expliquait que ces organisations de base, formées indépendamment des appareils syndicaux, devaient être la « représentation révolutionnaire des masses en lutte. » C’est... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 octobre 2018

David North, Etats-Unis, l'oligarchie financière et l'objectif stratégique

« On peut penser, indique David North, à un moment que personne ne peut être pire que Trump. Mais ensuite on voit le sénateur démocrate Mark Warner qui brandit la menace d’une guerre contre la Russie tandis que les démocrates de la Chambre hurlent « USA, USA ! » et, en comparaison, Trump semble presque civilisé. La seule réponse appropriée est donc celle suggérée par Shakespeare : « La peste soit de vos deux partis ! Aussi amères que soient les divergences sur la tactique, toutes les sections de l’oligarchie financière et de la... [Lire la suite]
04 septembre 2018

La libération des femmes et la révolution socialiste mondiale

« Les bolchéviks savaient que sans développement économique qualitatif, la libération des femmes n’était qu’un rêve utopique. Le régime bolchévique des premières années fit tout ce qui était en son pouvoir pour tenir sa promesse d’émancipation des femmes, cherchant à utiliser ses maigres ressources au maximum. Pour cela, il institua entre autres le Jenotdel, branche du parti qui se consacrait aux questions touchant spécifiquement les femmes. Mais à chaque pas, ses efforts se heurtaient au fait que sans injection massive... [Lire la suite]
25 août 2018

Paul Mattick, la Révolution, Lénine, Trotsky, Staline...

« Il est parfaitement possible, indique Paul Mattick, que tous ces adversaires aient cru en ce qu’ils disaient ; mais - en dépit de leurs belles divergences théoriques - ils se comportaient tous de la même manière dès qu’ils se trouvaient face à une même situation pratique. Bien entendu, selon les besoins de leur cause, ils présentaient les mêmes faits sous des jours tout différents. Ainsi apprenons-nous que lorsque Trotsky courait sur le front - sur tous les fronts - c’était pour défendre la patrie, et rien d’autre. Au... [Lire la suite]
13 juillet 2018

La crise financière de 2008.

« En dernière analyse, indique l'étude, toutes ces crises sont une expression de l’impasse du capitalisme, qui n’est plus capable de développer les forces productives comme par le passé. Cela ne veut pas dire, bien sûr, qu’il ne peut pas y avoir un développement des forces productives. Lénine et Trotsky n’ont jamais dit qu’il y avait un plafond absolu au développement des forces productives, sous le capitalisme. C’est un phénomène relatif, pas absolu. Il peut toujours y avoir des développements, comme il y en a eu Chine dans la... [Lire la suite]
17 mars 2018

Ernest Mandel présente la conception du fascisme de Trotsky

« C'est ici, indique Ernest Mandel, que se révèle le caractère de classe de la dictature fasciste, qui ne correspond pas au mouvement fasciste de masse. Elle défend non pas les intérêts historiques de la petite bourgeoisie, mais ceux du capital monopoliste. Une fois cette tendance réalisée, la base de masse active et consciente du fascisme se rétrécit nécessairement. La dictature fasciste tend elle-même à détruire et à réduire sa base de masse. Les bandes fascistes deviennent des appendices de la police. Dans sa phase de déclin,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mars 2018

Peter Schwarz, Italie, la montée de l'extrême droite, du fascisme

« Cet effondrement, indique Peter Schwarz, de la «gauche» officielle et de ses appendices de pseudo-gauche démontre que la lutte contre la montée de l'extrême droite et le tournant des élites dirigeantes vers la guerre, le fascisme et la dictature ne peut être stoppée que par un mouvement socialiste révolutionnaire de la classe ouvrière. Avec la montée des grèves et des manifestations ouvrières à travers l'Europe ainsi qu'en Asie et aux États-Unis, les conditions pour l'émergence d'un tel mouvement mûrissent au niveau... [Lire la suite]
21 janvier 2018

Sebastian Budgen, penser la spécificité du mouvement fasciste

« On peut dire, considère Sebastian Budgen, que le premier défi pour les communistes et les marxistes face à l’avènement du fascisme italien a été d’essayer de distinguer le moment fasciste d’autres moments réactionnaires, ce qui s’est d’abord soldé par un échec. Pour beaucoup, les bandes fascistes formaient seulement l’extension des milices contre-révolutionnaires blanches à la solde du capital qui s’opposaient à l’Armée rouge. Ils pensaient qu’elles étaient instrumentalisées par la classe capitaliste contre la classe ouvrière.... [Lire la suite]
13 janvier 2018

Victor Serge, Russie, la Révolution et ses obstacles

« En 1917, indique Victor Serge, une nouvelle révolte éclate. Grèves et manifestations permettent de renverser le régime. Mais la bourgeoisie reste en embuscade pour prendre le pouvoir. Les bolcheviks deviennent majoritaires dans les soviets. Ils organisent alors une insurrection. Mais la contre-révolution des armées blanches s’organise également partout en Russie. Un Conseil des commissaires du peuple s’organise. Il est composé des dirigeants bolcheviques. Mais il doit faire face à la bourgeoisie et aux socialistes modérés qui... [Lire la suite]
16 décembre 2017

Frederick Choate et David North, Rabinowitch, la première année de pouvoir des bolcheviques

« À travers tout le livre, nous disent les auteurs, Rabinowitch montre que Lénine et Trotsky avaient une bien meilleure compréhension politique que leurs opposants, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du Parti bolchevique. Quasiment comme un réflexe, cependant, il tente de montrer leurs défauts, qu'ils soient vrais ou supposés. La dureté qu'il perçoit dans le comportement de Trotsky (particulièrement vis-à-vis de Shchatsny) néglige la brutalité qui s’était emparée non seulement de la Russie mais aussi de l'Europe... [Lire la suite]