29 avril 2018

Daniel Bensaïd, Pierre Broué et Léon Trotski...

« À la fin des années soixante-dix, indique Daniel Bensaïd, Pierre Broué concentre son travail à l’œuvre de Léon Trotski. Dès l’ouverture, en janvier 1980, des archives de Trotski, à la Houghton Library de Harvard, il s’y précipite. Cette mine lui permettra de compléter ses connaissances et d’entreprendre la publication (aux EDI) des Œuvres de Trotski en vingt-sept volumes couvrant la période de 1933 à sa mort en 1940, plus trois sur les années 1928-1929. Elle lui permet aussi de nourrir les Cahiers Léon... [Lire la suite]
31 janvier 2018

Journée d'études, communisme et démocratie

« Cependant, indique l'appel, une certitude comme celle du révolutionnaire Trotski – selon laquelle la dictature du prolétariat doit être l’épanouissement suprême de la démocratie ouvrière – ainsi que l’existence des soviets prouvent que parfois, entre l’illusion, l’utopie, le mensonge et le réel, il n’existe pas une séparation totale ou une frontière claire. Réexaminer cette question à l’heure actuelle est une exigence de la pensée politique, nécessaire pour comprendre sur quelles bases le communisme se définit comme... [Lire la suite]
07 décembre 2017

Caroline Andréani, Trotsky et le trotskysme en France

« Le texte véritablement fondateur de la IV° Internationale, indique Caroline Andréani, rédigé par Trotski en 1938, est le Programme de transition ou l'agonie du capitalisme, et les tâches de la IV° Internationale, qui constitue un cadre programmatique pour les militants trotskistes. Malgré les mesures de sécurité prises par l’entourage de Trotski, celui-ci est finalement assassiné en 1940 par Ramon Mercader, un agent du NKVD..Certains historiens glosent sur la violence de Trotski en mettant en avant la période où il était à la... [Lire la suite]
06 novembre 2017

Qui ou quoi peut se substituer aux masses laborieuses ?

"Enfin, considèrent les auteurs, pour éviter les amalgames historiques, Trotski montre bien en quoi les sociaux-démocrates ne peuvent nullement se réclamer du modèle jacobin : celui-ci fut un refus de la réalité des classes laborieuses émergentes et l’imposition d’un régime de terreur pour empêcher l’affirmation politique de cette classe laborieuse naissante, tandis que la social-démocratie vise au renforcement et à l’organisation de cette classe. La terreur des premiers ne peut donc pas inspirer la révolution qui se prépare en... [Lire la suite]
02 août 2015

François Chesnais, le marxisme procède de l'économie mondiale

"Depuis le tournant du XXe siècle, indique François Chesnais, disons pour donner une date depuis l’adhésion de la Chine à l’OMC en 2001, nous sommes au terme du processus énoncé par Marx : « le marché mondial est contenu dans la notion même de capital. » Après Marx et Engels, parmi les grands penseurs révolutionnaires c’est surtout Trotski qui a développé cet énoncé et ses conséquences. On peut donc prendre comme point de départ la Préface à l’édition française de la Révolution permanente lorsqu’il écrit... [Lire la suite]
22 mai 2015

Daniel Bensaïd, et Guy Debord, Trotski, Marcuse, Marx, Roubine...

« Si l’on connaissait , indique Marc Perelman, l’intérêt de Guy Debord et des situationnistes pour Trotski et le trotskisme, un intérêt participant d’une critique sans concession mais attentionnée, un jugement souvent acerbe tout en étant plutôt obligeant avec le créateur et le chef de l’Armée rouge, avec celui qui s’opposa avec la dernière énergie à Staline et au stalinisme, on ne pouvait supposer, de loin, l’intérêt de Daniel Bensaïd pour les thèses situationnistes, sa lecture de Guy Debord et par ordre d’entrée en scène... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
19 mai 2015

Catherine Samary, Daniel Bensaïd, Charles Péguy, "Soyons socialistes et disons la vérité."

« Contre les mythes, nous dit Catherine Samary, d’un pseudo-socialisme réalisé ou du « sens de l’histoire » marqué par un progrès fatal, Daniel s’inscrit dans un engagement politique qui analyse avec Trotski la « révolution trahie », combat avec Mandel (contre Bettelheim) un fatalisme des « forces productives » et exige avec Gramsci « d’allier le pessimisme de l’intelligence à l’optimisme de la volonté ». Il ajoute à cet univers de pensée un autre compagnon, moins cité : Charles... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
12 mars 2015

Trotski, une stature propre à cristalliser la ferveur et la haine

« En faisant assassiner Trotski, dans le même temps où les trotskistes d’Union soviétique, tous déportés, sont fusillés en masse dans les camps de concentration, Staline est-il parvenu à ses fins : écraser les derniers germes révolutionnaires susceptibles d’enrayer son emprise sur le mouvement ouvrier mondial ? Il pouvait le sembler à des observateurs superficiels. Les minuscules organisations de la IVe Internationale, déchirées par des scissions à la veille du second conflit mondial, vont être séparées par les murailles de feu... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,