23 août 2018

Salah Hamouri : Un très triste et violent anniversaire…

Communiqué du Comité de soutien à Salah Hamouri Il y a un an, le 23 août 2017, notre compatriote Salah Hamouri était arrêté en pleine nuit, chez lui à Jérusalem, par l’armée israélienne. Trois jours auparavant il avait prêté serment devant le barreau de Ramallah : il était devenu avocat et allait enfin pouvoir mettre son énergie à la défense des droits humains de ses compatriotes, de manière professionnelle et reconnue. Dans un premier temps, un tribunal décidait de le libérer sous conditions. Cette décision fut rapportée sur le... [Lire la suite]
08 juin 2018

Kim Hullot-Guiot, migrants, des opérations de police sans base légale apparente

« Sur les terrains publics, indique Kim Hullot-Guiot, l’Auberge des migrants estime que les opérations de police sont réalisées «sans base légale apparente» : «aucun arrêté préfectoral ou municipal de décision d’expulsion ne nous a jamais été présenté et nous n’en avons jamais vu affiché à la mairie de Calais aux côtés des autres arrêtés municipaux et préfectoraux», lit-on dans le rapport. Sur les terrains privés, idem : «L’expulsion d’un lieu habité sur un terrain privé ne peut se faire sans qu’une décision de justice... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
31 mai 2018

Gilles Questiaux, qu'en est-il de la séparation des pouvoirs ?

« Tout le monde sait, indique Gilles Questiaux, qu’un tribunal sans policier pour le protéger et sans loi à appliquer ne peut fonctionner. La séparation des pouvoirs est une construction utopique inventée par Montesquieu au XVIIIème siècle pour garantir les élites et elles seules contre l’arbitraire d’un tyran gouvernemental susceptible à l’occasion de trancher en faveur des opprimés. Elle a été décalquée dans la constitution américaine pour donner un sens à l’anarchie capitaliste, l’hydre à têtes multiples qui gouverne les... [Lire la suite]
19 avril 2018

Trois entreprises belges poursuivies pour l'envoi de produits chimiques au Liban et en Syrie

« Le procès, indique l'article de L'Orient-Le Jour, qui doit commencer le mois prochain devant le tribunal correctionnel d'Anvers (nord de la Belgique), oppose les douanes belges à trois entreprises anversoises des secteurs de la chimie et des transports : A.A.E. Chemie Trading, qui fait du commerce de gros en produits chimiques; Annex Customs, un bureau d'affaires qui fournissait des services administratifs jusqu'à ce qu'il fasse faillite en 2017; et Danmar Logistics, une entreprise logistique. C'est après avoir été mise en... [Lire la suite]
19 mars 2018

Carles Puigdemont, l'indépendantisme catalan

« Le gouvernement espagnol, indique Carles Puigdemont, n’a pas les compétences requises pour décider de la suspension d’un parlement ou d’un gouvernement. En aucun cas. Il a aussi compromis la séparation des pouvoirs en interférant au sein du Tribunal constitutionnel pour que celui-ci intègre des considérations politiques pour prendre ses décisions. Le gouvernement espagnol viole aussi la loi lorsqu’il poursuit en justice des hommes et des femmes politiques pour des délits inexistants. Le Code pénal espagnol est très clair: pour... [Lire la suite]
10 mars 2018

Zakaria Bendali, policiers, la pratique quotidienne de leur métier

« La conduite de ce procès, indique Zakaria Bendali, qui ne parvient jamais à s’extraire de l’ornière de l’impunité policière, doit nous interpeller au moment où le gouvernement prépare sa « Police de sécurité du quotidien » avec l’assentiment de 90% des Français, qui sont pourtant aussi 70% à ne pas faire confiance à l’administration en place pour lutter contre la délinquance. Ce nouveau dispositif, qui n’a pour l’instant pas dépassé le stade de l’annonce, a pour objet de « tisser des liens entre police et... [Lire la suite]
17 février 2018

Rosa Luxemburg devant le Tribunal de Francfort

« Et c’est exactement, indique Rosa Luxemburg, de la même façon que nous considérons la question du militarisme. Si la classe ouvrière en arrive à cette décision de ne pas tolérer des guerres, alors les guerres deviendront impossibles.Dans aucune décision de nos congrès, vous ne trouverez aucun appel aux soldats leur demandant de ne pas tirer. Et pourquoi ? Parce que nous avons peur des conséquences d’une telle agitation, des paragraphes du code pénal ? Nous serions en vérité de bien tristes figures si nous négligions,... [Lire la suite]
12 janvier 2018

Migrants, France et UE au tribunal et condamnées

«Complicité de crimes contre l’humanité», «violation du droit des enfants», «entraves au droit à l’éducation et à l’accès aux soins», «atteinte au droit à la vie». L’acte d’accusation, épais de 25 pages rédigées par le Groupe d’information et de soutien des immigrés (Gisti) est étayé d’exemples précis. Le gouvernement français et l’Union européenne n’ont jamais répondu aux sollicitations du Tribunal permanent des peuples pour venir assurer leur défense. A la gauche du témoin, ce sont donc deux juristes du Gisti qui... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 décembre 2017

Rémi Fillau, pourquoi est-il jugé en correctionnelle ?

Bonjour à tous, Je vous rappelle que demain matin aura lieu le procès en correctionnelle de Rémi Filliau  pour "rébellion". Vous verrez dans le Facebook « clowns en marche arrière » en quoi a consisté cette rébellion clownesque : on ne conteste pas impunément la sacrosainte dissuasion ! Rendez-vous au tribunal de Grande instance de Paris le 15 décembre 2017 à 9h à la 28ème Chambre. Prévoyez d'y être à 8h. A demain matin Amicalement Yves-Jean PS : Une souscription est ouverte  pour couvrir les frais. Bonsoir, Rémi... [Lire la suite]
02 octobre 2017

Jacques Sapir, Catalogne, des incidents qui ne peuvent que radicaliser

« Le référendum de ce 1er octobre, considère Jacques Sapir, soulève alors de nombreuses questions. Il a été déclaré « illégal » par le tribunal constitutionnel espagnol. Mais, cela signifie simplement que le gouvernement de Madrid n’avait pas d’obligation de reconnaître ses résultats. Cela ne justifiait nullement l’ampleur et la brutalité de la répression. Au-delà, se pose la question de sa légitimité et de ses relations avec la souveraineté populaire en Espagne. La souveraineté de l’Etat espagnol découle du compromis qui a été... [Lire la suite]