24 mai 2018

Pierre Kropotkine, le monde moderne et le communisme

« Nous maintenons aussi, indique Pierre Kropotkine, non seulement que le communisme serait l’état de société le plus enviable et le plus juste, mais encore que c’est vers le communisme, le libre communisme, que tend le monde moderne, malgré les apparences contraires qu’on pourrait induire du développement de l’individualisme, et dans lesquelles nous ne voyons que des efforts de l’individu, pour résister à la domination de plus en plus envahissante de l’État et du Capital. Mais l’histoire ne nous montre-t-elle pas aussi, à côté de... [Lire la suite]
20 mai 2018

La Revue du Projet, Michel Clouscard

« Dans Néofascisme et idéologie du désir, indique la présentation, Clouscard entame la polémique avec Deleuze, Foucault, Reich et Marcuse. Elle permet de dresser, quatre ans après, un constat d’échec de mai 1968 et de la société qui se met en place à partir de là. Selon Clouscard, malgré les dix millions de travailleurs dans la rue, c’est la face marketing de l’idéologie soixante-huitarde qui l’a emporté. « L’idéologie du désir » n’aura servi qu’à débloquer les « marchés du désir » entérinés par le plan... [Lire la suite]
19 mai 2018

Joseph Kishore, Karl Marx et la construction de la Quatrième Internationale

« En tant qu’événement politique, indique Joseph Kishore, ce rassemblement était la seule célébration de la Journée internationale des travailleurs et du bicentenaire de Marx qui fournissait un examen complet de la situation politique mondiale du point de vue de la lutte contre l’exploitation capitaliste, l’autoritarisme, le militarisme impérialiste et la guerre, et pour l’établissement d’une société socialiste mondiale. Les intervenants ont passé en revue l’escalade des conflits géopolitiques qui risquent d’engendrer une guerre... [Lire la suite]
11 mai 2018

Amadeo Bordiga, ce que la forme totalitaire permet au capital

« Après la première guerre mondiale, indique Amadeo Bordiga, et malgré la « victoire », la bourgeoisie italienne voit l’effondrement des conditions idéales des temps héroïques, et on a le fascisme. La concentration de la force policière de l’État, ainsi que du contrôle de presque tous les secteurs de l’économie, permet tout à la fois d’éviter l’explosion de mouvements radicaux des masses et d’assurer à la classe possédante la liberté de manœuvre en matière de spéculation, à condition de se donner un centre de classe... [Lire la suite]
05 mai 2018

Didier Brémaud, Macron, « seul chef aux commandes »

« D’autres mobilisations sont en cours, indique Didier Brémaud, comme la grève à Air France qui ne fléchit pas. Le mouvement des étudiants qui veulent l’abandon de la sélection à l’université continue à se développer dans de nombreux sites universitaires, malgré la répression…Dans une situation où Macron, « seul chef aux commandes », entend aller au bout de ses réformes et ne négocier sur rien, « no chance ». Car, pour Macron, le syndicat doit devenir un corps intermédiaire chargé de faire passer ses réformes... [Lire la suite]
30 avril 2018

Communistes, la pertinence de notre analyse

« Nous disions également, indique le rapport, au Comité National de janvier dernier : « pour imposer une autre politique en France, pour utiliser toutes les potentialités qui permettent le développement économique et social qui satisfait les besoins du peuple, il est indispensable d’arracher aux multinationales capitalistes les richesses créées par les travailleurs, il faut prendre le pouvoir économique, financier et politique ». Nous voyons bien à la fin de cette année toute la pertinence de cette analyse... » Reprenons la... [Lire la suite]
14 avril 2018

Lutte Ouvrière, la perspective révolutionnaire 50 ans après mai 68

« Cinquante ans après 1968, indique l'article, le problème posé par l’absence d’un parti révolutionnaire reste donc entier. Il ne pourra se construire indépendamment d’une remontée ouvrière.Il dépend des militants communistes révolutionnaires, en revanche, que ces périodes à venir posent et résolvent le problème du renversement de la bourgeoisie par les travailleurs. De ce point de vue, la situation peut paraître beaucoup plus défavorable aujourd’hui qu’en 1968. L’amenuisement considérable de la présence du PCF dans les... [Lire la suite]
02 avril 2018

Anthony Torres, les travailleurs contre les réformes Macron

« En France métropolitaine, indique Anthony Torres, des dizaines de milliers de conducteurs de train, d’enseignants, d’infirmiers, d’aiguilleurs du ciel et d’autres travailleurs du secteur public se sont mis en grève contre les réformes de droite de Macron. Une grève générale se déroule à Mayotte et une autre a eu lieu dans la Polynésie française. C’est pour se préparer à affronter la colère des travailleurs face à la guerre et à l’austérité sociale, et non pas pour attaquer les réseaux islamistes, que l’élite dirigeante incite... [Lire la suite]
02 avril 2018

Alexandre Lantier, Macron et la classe ouvrière

« Un puissant mouvement, indique Alexandre Lantier, de la classe ouvrière se prépare contre Macron et contre la politique similaire d’austérité et de militarisme qu’imposent tous les États de l’Union européenne. Mais pour mener ce mouvement, les travailleurs n’auront d’autre choix que de prendre leurs propres luttes en main et de former leurs propres organisations, afin de mener indépendamment des appareils syndicaux une lutte politique qui posera la question de la prise du pouvoir... » Reprenons la lecture des perspectives... [Lire la suite]
21 mars 2018

Entretien avec Olivia Zemor de EuroPalestine

« La politique impérialiste, indique Olivia Zemor, a consisté de tout temps à diviser pour mieux régner. En Inde, l’Empire britannique a essayé de jouer sur les castes. Il a quand même fini par être éjecté. En Afrique du Sud, le pouvoir blanc du temps de l’apartheid avait aussi établi des distinctions, notamment entre les Noirs et les « Coloured » (Indiens pour la plupart) . Même dans les prisons, ils n’avaient pas droit aux mêmes rations caloriques…“La stratégie du choc » a porté ses fruits. Mais... [Lire la suite]