23 février 2018

Pétition de soutien aux grévistes de la mine d’or de Morila au Mali

LU SUR .millebabords. : " Pétition de soutien aux grévistes de la mine d’or de Morila au Mali,  licenciés et réprimés par Bouygues. Pour signer en ligne Voir aussi notre article Bouygues et l’or de Morila (Mali) Ré-intégration des 530 travailleurs licenciés Libération immédiate des 9 grévistes emprisonnés et arrêt des poursuites Ré-ouverture des négociations A la mine d’or de Morila - Sud du Mali, 530 mineurs employés par la société malienne SOMADEX, filiale de Bouygues, sont... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 février 2018

Anselm Jappe, Robert Kurz, voyage au centre des ténèbres du capitalisme

« Dans ce premier livre de Kurz, indique Anselm Jappe, (auquel succédèrent trois livres dans les deux années suivantes, et une douzaine en tout), on trouvait déjà bon nombre de caractéristiques de la critique de la valeur, et de la production de Kurz en particulier : une critique impitoyable – souvent prononcée sur un ton d’authentique indignation – du capitalisme dans toutes ses variantes, combinée à une critique également impitoyable des termes convenus de la critique anticapitaliste : la lutte des classes... [Lire la suite]
02 février 2018

Wikipedia, France, les migrants, des travailleurs et des consommateurs

« Des analystes, indique Wikipedia, soulignent que l'immigration pourvoit les pays qui reçoivent les migrants à la fois en travailleurs et en consommateurs. L'afflux de population provoque une hausse de la population active qui est, selon Patrick Artus, avec la hausse de la productivité une de deux grandes sources de croissance potentielle. Enfin, des économistes considèrent que les migrants qui ont eu « le courage et la volonté d'entreprendre "le grand voyage" » sont plus enclins... [Lire la suite]
24 janvier 2018

Lutte Ouvrière, le vrai fardeau, le parasitisme de la bourgeoisie

« De Macron à Le Pen, indique l'éditorial de Lutte Ouvrière, en passant par Collomb et Wauquiez, tous présentent les migrants comme un fardeau. Mais le vrai fardeau qui pèse sur les travailleurs est le parasitisme de la bourgeoisie. S’il y a des assistés dans notre société, ce sont ces grandes familles bourgeoises qui sont entretenues, au premier sens du terme, par des armées de travailleurs. L’ONG Oxfam vient même d’annoncer que, l’an dernier, 82 % des richesses créées dans le monde ont été accaparées par 1 % des plus riches. Si... [Lire la suite]
18 janvier 2018

Alexandre Lantier, le débat sur #MeToo

« Cette attaque contre Deneuve considère Alexandre Lantier, et les autres signataires est répugnante. Dans ce débat sur #MeToo, qui défend les droits démocratiques des femmes et des travailleurs? Est-ce que ce sont les partisans de #MeToo? Les larbins du PS, un parti formé il y a presque 50 ans en tant qu'alliance des banques, de l'appareil d'État et de sections du mouvement soixante-huitard, et qui s'est depuis effondré pour devenir un petit croupion méprisé des Français pour ses politiques réactionnaires? Est-ce De Haas, qui... [Lire la suite]
15 janvier 2018

Robert Paris, le changement radical, une nécessité irrémédiable

« La politique des gouvernants, indique Robert Paris, est de plus en plus clairement au service exclusif d’une seule classe sociale, celle des possesseurs de capitaux, au détriment de toutes les autres. La casse du climat social accompagne celle des services publics, des dotations publiques, des aides publiques et elle est accompagnée également par la casse des libertés publiques, la société devenant de plus policière et militaire. Le changement radical devient, du coup, une nécessité de plus en plus irrémédiable et il ne viendra... [Lire la suite]
07 janvier 2018

Keith Jones, les travailleurs iraniens en avant-garde ?

« Et tandis que l’ignare Trump tweete à propos des injustices en Iran, à quel point les travailleurs américains vont-ils considérer différente leur situation par rapport à celle des travailleurs iraniens ? Le mois dernier, alors que le gouvernement iranien présentait un budget qui réduisait les dépenses sociales tout en canalisant de l’argent supplémentaire vers les mollahs, le Congrès américain a récompensé les riches et super-riches par des milliers de milliards de dollars de réductions supplémentaires des impôts. Ces... [Lire la suite]
06 janvier 2018

Stéphane Barbas , la santé, c'est le sang de la force de travail

« Marx, rappelle Stéphane Barbas, aimait à donner au capital l’image du vampire. «Le capital est du travail mort, qui semblable au vampire ne s’anime qu’en suçant le travail vivant.» La santé, c’est le sang de la force de travail dont se nourrit le capital. Mais si la santé des travailleurs est la source ultime de la richesse, le capitaliste n’a pas pour autant besoin de la préserver. Il compte sur «l’armée industrielle de réserve» qui fournira toujours de la main-d’œuvre, grâce à la surpopulation ouvrière hier ou au chômage... [Lire la suite]
22 décembre 2017

Francis Dubois et Alexandre Lantier, le financement du terrorisme

« Les agissements de Lafarge en Syrie, indiquent les auteurs, soulignent le caractère politiquement illégitime de l‘état d‘urgence, dont la loi antiterroriste d'Emmanuel Macron a inscrit les dispositions dans le droit commun. Alors que l'impérialisme finançait les terroristes de Daech, il utilisait leurs crimes en Europe pour justifier la répression de l'opposition des travailleurs et des jeunes à la suppression des droits sociaux et démocratiques acquis au cours de plusieurs générations de lutte. Toute cette politique est... [Lire la suite]
11 décembre 2017

Investig’Action, le capitalisme et la santé des travailleurs

« L’accélération, indique l'article de Investig’Action, de la productivité au milieu des années 90 partout dans l’OCDE et l’essor des nouvelles technologies ont totalement transformé le mode de production et les modes de management des entreprises. Tout va beaucoup plus vite, les rythmes s’accélèrent. Tout ceci a eu un impact très positif pour la compétitivité des entreprises. Mais avec le recul, on peut sans crainte de se tromper affirmer que cette transformation a eu un impact inversement très négatif pour le travailleur, voire... [Lire la suite]