16 août 2017

David North, Trotsky dans l'histoire

« Il y a un peu plus de soixante ans, rappelle David North, le 21 août 1940, un homme mourrait. Un homme qui indiscutablement occupera toujours une place importante dans l'histoire de la lutte de l'humanité pour son émancipation. Dans les années et les décennies à venir, le personnage de Léon Trotsky apparaîtra encore plus important pour les historiens qui étudieront, analyseront et interpréteront le XXe siècle. Aucune autre vie n'a en effet reflété aussi profondément les luttes, les aspirations et les tragédies du siècle passé... [Lire la suite]
25 juillet 2017

Philippe Corcuff, des dispositifs d'auto-organisation pour un processus d'émancipation

"Or l’émancipation est, rappelle Philippe Corcuff, de Kant à Bakounine et Marx, auto-émancipation. Certes, des minorités actives davantage mobilisées y jouent un rôle particulier. Cependant, une des leçons du XXe siècle, sous une forme « hard » avec le stalinisme ou plus « soft » avec le parlementarisme social-démocrate, est le risque de transformation de ces minorités actives en nouvelles « tutelles », abîmant de fait l’auto-émancipation dans l’oligarchie. Ce risque, on le trouve encore aujourd’hui dans la focalisation sur le contenu... [Lire la suite]
16 janvier 2017

JC Grellety, un livre de Annie Lacroix-Riz

« C’est aussi un ouvrage, précise JC Grellety, qui démontre une fois de plus que, derrière la politique-spectacle, il y a les véritables manœuvres socio-politiques, et que, sans perception ni connaissance de ces manœuvres, un peuple est à la merci de toutes les manipulations, mensonges, escroqueries, tragédies. Il faut donc accepter de faire une plongée dans l’enfer où des salauds en costume cravate ont co-agi pour que des crimes, immédiats ou durables, frappent des centaines de milliers de femmes et d’hommes. Les portraits... [Lire la suite]
13 mars 2016

Daniel Bensaïd/Alain Badiou, stalinisme et Parti...

« Tu réduis ta critique du stalinisme, dit Daniel Bensaïd à Alain Badiou, à une question de méthode : « On ne peut diriger l’agriculture ou l’industrie par des méthodes militaires. On ne peut pacifier une société collective par la violence d’État. Ce qu’il faut mettre en procès, c’est le choix de s’organiser en parti, ce que l’on peut appeler la forme-parti. » Tu finis ainsi par rejoindre la critique superficielle des ex-eurocommunistes désabusés qui, renonçant à prendre la mesure de l’inédit historique, font... [Lire la suite]