31 mars 2018

Arno Münster, la pensée de l'émancipation

« L’émancipation est considérée, indique Arno Münster, dans notre modernité, comme « une action en première personne », un acte de soi en sujet actif ; elle est « auto-émancipation, émancipation de soi par soi, position de soi par soi et elle se fixe en autonomie, donation de la loi de soi à soi ». Au niveau politique, c’est une « auto-émancipation des sujets en citoyens, dans un État libre se pensant comme État d’un peuple libre ». Tosel s’efforce alors d’esquisser les diverses formes de cristallisation de l’émancipation depuis... [Lire la suite]
09 février 2018

Antoine Janvier, André Tosel, la question religieuse et le mode de production

« D’où la méthode de Tosel, indique Antoine Janvier, question religieuse, mode de production,  : réinscrire la question religieuse dans le mode de production qui, aujourd’hui et depuis la Renaissance, surdétermine les rapports sociaux, le capitalisme – analyse matérialiste ; déterminer les différentes formes de religiosité fondamentales, c’est-à-dire les ordres symboliques et leurs transformation, qui définissent les différents modes de socialité encore agissant dont nous avons hérité – analyse généalogique ;... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
25 avril 2017

André Tosel, un intellectuel en phase avec ses idées...

"Militant communiste dans les années 1970, membre de la direction du PCF dans les Alpes-Maritimes, son honnêteté intellectuelle, ses interrogations, toujours et encore, l’amènent à s’éloigner de son parti dans les années 1980. A-t-il, pour autant, cessé d’être communiste ? Non ! Toujours engagé – il a été vice-président de l’université de Nice –, il n’a eu de cesse de défendre l’enseignement supérieur contre les attaques gouvernementales, n’oubliant jamais les droits des étudiants et ceux des personnels ouvriers, techniques... [Lire la suite]
14 mars 2017

La lecture de Gramsci par André Tosel

« Si le fascisme est une réponse européenne de type étatique, le fordisme-américanisme est, lui, construit par des « intellectuels organiques » liés à la production industrielle. La « révolution passive » vise une contre-révolution générale pour empêcher la mise en mouvement des dominés. La lecture de Gramsci par André Tosel est d’une grande actualité à l’heure où se développe la contre-révolution néolibérale, dernier grand récit à prétention universelle. Étudier Gramsci, c’est ouvrir une « boîte à concepts » indispensable pour... [Lire la suite]
24 octobre 2016

Pierre Hayat, André Tosel, laïcité et mondialisation

«C’est précisément, indique Pierre Hayat, dans un espace public aux enjeux directement politiques, que s’affirme aujourd’hui avec force la revendication d’une manifestation sociale des religions. La reconnaissance de ce droit est assurément un élément de la laïcité, dès lors que cette exigence de visibilité s’exerce dans le respect de la laïcité de l’État. Si l’on se place sur un plan socio-politique, et non plus seulement juridique, on conviendra volontiers avec Tosel qu’en certaines circonstances, les religions renforcent des... [Lire la suite]
28 mars 2016

André Tosel, Marx et Spinoza, et quelques autres...

« Et le texte suivant, indique André Tosel, La Sainte Famille, de 1845, indique même un renversement inattendu de perspective. Loin de chercher en Spinoza le penseur radical de la liberté par la radicalisation du processus démocratique et d’exploiter les thèses de Feuerbach sur les vertus salutaires du naturalisme spinozien, loin de solliciter les éléments anti-idéalistes de Spinoza, Marx pour la première fois se distancie de Spinoza pour le ranger du côté de Descartes, de Malebranche, de Leibniz, de la métaphysique... [Lire la suite]
11 février 2016

André Tosel, Althusser, un philosophe communiste

« Althusser, conclut André Tosel, est resté jusqu’à sa mort un philosophe communiste, d’un communisme aporétique puisque comme nul philosophe communiste avant lui il n’a cessé de déconstruire le communisme, sous sa forme marxienne, comme imaginaire, comme triple mythe de l’Origine, du Sujet, de la Fin. Le matérialisme aléatoire a surtout fait le vide de ce communisme au moment même où le mouvement des masses subissait sa plus terrible défaite historique jusqu’à devenir invisible, en s’évidant lui aussi dans le rien actif de la... [Lire la suite]
24 août 2015

André Tosel, les oscillations dans les interprétations du rapport de Marx à Spinoza

« Du côté de la recherche historiographique, indique André Tosel, les études spinozistes ont été depuis la fin des années 1960 en France et en Italie souvent le fait de chercheurs qui ont côtoyé le marxisme. On y relève la même oscillation entre une tendance à lire Spinoza selon une perspective prémarxienne, dans le sens d’une dialectique de l’émancipation, de la libération du complexe théologico-politique et de la désaliénation, voire du pouvoir constituant, et une autre tendance insistant sur l’infinité de la lutte contre... [Lire la suite]
23 août 2015

André Tosel, Spinoza et Marx, la révolution philosophique et scientifique

« Il faut attendre, nous dit André Tosel, l’entreprise déconstructrice de Louis Althusser pour que le mouvement s’inverse. Spinoza n’est plus alors un moment dans une téléologie aboutissant au marxisme-léninisme qui l’intègre et le dépasse. Il est un moyen de production théorique pour reformuler la révolution philosophique et scientifique de Marx sans recourir à la seule dialectique hégélienne. Spinoza est le premier à avoir élaboré un modèle de causalité structurale permettant de penser l’efficace de la structure comme cause... [Lire la suite]
09 mai 2015

D'où est venue la dégénérescence bureaucratique de la révolution russe ?

«Lucien Sève, nous dit Jérôme Métellus, attribue à Lénine l’idée d’une transformation de la société « par en haut ». En fait, Lénine n’a jamais défendu cette idée. Avant comme après 1917, il a répété des centaines de fois que la transformation socialiste de la société exigeait une participation active des travailleurs à tous les niveaux de l’Etat et de l’économie. Mais surtout, la révolution russe elle-même – comme toute véritable révolution – n’aurait pas été possible sans une mobilisation exceptionnelle de la... [Lire la suite]