28 mars 2018

Socialisme libertaire, Francisco Ferrer, La pédagogie de l’École moderne

« Dans le cadre de ces cours, indique l'article de Socialisme libertaire, il rencontre deux femmes qui auront une place déterminante dans le reste de sa vie. La première, Léopoldine Bonnard, jeune libertaire française, devient sa nouvelle femme et lui donne un fils, Riego. La seconde, quant à elle, n’est autre qu’une vieille dame catholique – répondant au nom de mademoiselle Meunié – avec laquelle il entretient, malgré son fervent anticléricalisme, une profonde amitié. Ils sont d’ailleurs si proches que, lorsqu’elle meurt en... [Lire la suite]