18 octobre 2018

Maurice Allais se veut théoricien à la fois libéral et socialiste

« Le point de vue que j’exprime, indique Maurice Allais, est celui d’un théoricien à la fois libéral et socialiste. Les deux notions sont indissociables dans mon esprit, car leur opposition m’apparaît fausse, artificielle. L’idéal socialiste consiste à s’intéresser à l’équité de la redistribution des richesses, tandis que les libéraux véritables se préoccupent de l’efficacité de la production de cette même richesse. Ils constituent à mes yeux deux aspects complémentaires d’une même doctrine. Et c’est précisément à ce titre de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 août 2018

Paul Mattick, la vie de Kautsky peut-elle enseigner quelque chose aux travailleurs

« Kautsky, indique Paul Mattick, défendait un marxisme déjà émasculé. Le marxisme radical, révolutionnaire, anticapitaliste avait succombé au développement du capitalisme. Dans un discours prononcé en 1872, après la clôture au congrès de l’Internationale à La Haye, Marx lui-même déclarait : « L’ouvrier doit saisir un jour la suprématie politique pour asseoir la nouvelle organisation du travail (...). Mais nous nous n’avons point prétendu que pour arriver à ce but les moyens sont identiques (...). Et nous ne nions pas... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
09 août 2018

Nick Beam, David Harvey, le capitalisme et ses irrationalités

« Diversement décrit, indique Nick Beam, comme un théoricien social, un géographe matérialiste-historique et parfois un marxiste, Harvey a attiré un large public au cours de la dernière décennie après la crise financière mondiale, grâce à des conférences en ligne sur le Capital et plusieurs livres qui critiquent le capitalisme et ses irrationalités. L’intérêt pour ses écrits et ses conférences, en particulier parmi les jeunes et les étudiants, est une conséquence de l’hostilité grandissante au capitalisme de plus en plus... [Lire la suite]
02 juin 2018

Robert Kurz, Marx, une théorie liée à une époque ?

« Mais, indique Robert Kurz, comme pour toute pensée théorique qui dépasse la date limite d’un certain esprit du siècle, l’œuvre de Marx doit également être soumise à de nouvelles analyses qui permettent de découvrir de nouveaux aspects et réfutent d’anciennes interprétations – non seulement des interprétations, mais également certains éléments de cette théorie liés à une époque. Tout théoricien a pensé plus de choses qu’il ne savait lui-même et une théorie sans contradictions ne pourrait sérieusement être appelée une théorie.... [Lire la suite]
23 octobre 2017

Yvon Quiniou, Lucien Sève, en Russie la révolution ne pouvait pas réussir

« Pourquoi, interroge Yvon Quiniou, recommencer ce qui a échoué si lamentablement ? Or la réponse est la suivante, et Lénine lui-même en a eu conscience tout à la fin de sa vie militante : le communisme (et même le socialisme comme transition à celui-ci) n’était pas objectivement possible dans les conditions matérielles où il a été tenté par Lénine et ce, selon Marx lui-même. Car, et c’est une grande idée de l’auteur du Capital, mais aussi du théoricien matérialiste de l’histoire et de ses transformations qu’il était,... [Lire la suite]
04 août 2017

David Berry, Daniel Guérin et la future révolution

"Guérin, indique David Berry, était convaincu qu’un communisme libertaire représentant une synthèse du meilleur du marxisme et de l’anarchisme serait beaucoup plus intéressant aux « travailleurs avancés » que « le marxisme autoritaire dégénéré ou le vieil anarchisme démodé et fossilisé ». Mais il insistait qu’il n’était pas théoricien, que le communisme libertaire n’était encore qu’une approximation et non un dogme. « La seule conviction qui m’anime, disait-il, est que la future révolution... [Lire la suite]
12 juin 2017

Piotr Kropotkine, l'un des plus grands penseurs de son temps (et de l'anarchisme)

"En 1906, indique le texte, paraissent ses Mémoires sous le titre « Autour d´une vie ».Il commence aussi un grand ouvrage qu’il ne finira pas, L’Éthique. Ce livre, tel qu’il nous est connu, expose de manière personnelle l’histoire de la philosophie de l’antiquité au milieu du 19e. Kropotkine est alors considéré comme le principal théoricien du mouvement libertaire et veut fonder un «anarchisme scientifique».L’échec de la «propagande par le fait» qui isole de plus en plus les anarchistes des masses ouvrières, l’oblige à... [Lire la suite]
10 mars 2017

Bruno Guigue, Présidentielle, le cheval de cirque ou le cheval de course !

« Ce dispositif institutionnel, rappelle Bruno Guigue, taillé sur mesure pour le général de Gaulle fonctionne désormais à rebours de son projet initial. Destiné à souder la nation autour d’un chef élu par le peuple, il dépossède ce dernier en dévitalisant le débat démocratique. Emmanuel Macron est à la fois le théoricien et le bénéficiaire de cette politique de la terre brûlée qui évacue scrupuleusement la politique (au sens noble du terme) du débat électoral. Complètement artificielle, calquée sur les tempos instantanés et les... [Lire la suite]
19 mars 2016

Grigori Zinoviev, Franz Mehring, patriarche du communisme allemand

« Chaque pamphlet politique de Franz Mehring, indique Grigori Zinoviev, devient un événement littéraire et souvent un événement politique. Chacun de ses articles frappe douloureusement l'adversaire. Chaque flèche littéraire de ce remarquable militant frappe l'adversaire précisément à l'endroit visé. Et Mehring était aussi un grand théoricien du marxisme. Nous trouvons en lui, unis, un brillant pamphlétaire et un incomparable journaliste politique. Mehring était considéré comme le premier journaliste de l'Allemagne, comme un... [Lire la suite]
17 mars 2016

Maximilien Rubel, Marx, le premier théoricien de l'anarchisme

« Mais, nous dit Maximilien Rubel, il suffit de lire son œuvre pour comprendre que, loin de refuser de « penser le politique », il a mis le « politique » au centre de ses préoccupations. Si bien que son Économie est restée inachevée, qu'il n'a pu que péniblement mettre la dernière main à l'unique livre du Capital, alors que l'ensemble de ses écrits historico-politiques, en fait, sa critique du politique, apparaît comme un ensemble relativement achevé. Elle s'impose aujourd'hui à notre réflexion avec plus de... [Lire la suite]