02 février 2016

Bertrand Russel, le dogme du travail

« Le dogme du travail, indique le texte, est resté dans les mentalités, mais il n’est pas adapté au monde moderne. Il faut prendre acte du gain de productivité permis par le progrès technique, et en profiter pour réduire le temps de travail. On pourrait ainsi « démocratiser » le loisir. Tel est l’espoir de Russell : « Grâce à la technique moderne, il serait possible de répartir le loisir de façon équitable sans porter préjudice à la civilisation » (§9). Russell s’appuie sur l’exemple... [Lire la suite]