08 août 2018

Paul Monmaur, Pour info : 2 articles. Cordialement

https://www.investigaction.net/fr/venezuela-ce-quon-ne-verra-pas-a-la-television/ Venezuela: ce qu’on ne verra pas à la télévision 06 Août 2018 -  SIMON DE BEER Simon de Beer revient d’un voyage de trois semaines au Venezuela. Un séjour surtout touristique qui l’aura notamment poussé à gravir la terrible montagne Roraima. Mais, même en vacances, difficile de ne pas ouvrir grand les yeux et les oreilles pour partir à la rencontre de la population dans un pays en pleine mutation, décrié par les médias et menacé de... [Lire la suite]
05 août 2018

Jean Garrigues, pouvoir présidentiel, un grand besoin de clarification

« On est, indique Jean Garrigues, dans une situation historique étonnante. Le quinquennat Macron révèle une tension permanente entre deux aspirations contradictoires de la société française : l'une qui est une aspiration à une présidence d'autorité, de cohérence et de surplomb, dans l'héritage du général de Gaulle, de Valéry Giscard d'Estaing et de François Mitterrand ; et l'autre, qui est une espérance vers davantage de transparence démocratique, davantage de contre-pouvoirs, moins de caractère monarchique associé à la... [Lire la suite]
15 décembre 2017

Irina Dmitrieva, Trump, nous avons mis le communisme sur les genoux

« Washington, indique Irina Dmitrieva, a l’air de comprendre que sa prétendue victoire en Syrie n’est pas assez persuasive pour démontrer au monde entier que les États-Unis sont une grande puissance. Le Président américain Donald Trump a déclaré vendredi en Floride que les victoires dans les deux Guerres mondiales appartenaient aux États-Unis. «Nous sommes la nation qui a creusé le canal de Panama, gagné deux Guerres mondiales, envoyé l’homme sur la Lune et mis le communisme sur les genoux», a indiqué M.Trump cité par la chaîne... [Lire la suite]
02 décembre 2017

Cuba, l'anniversaire de la « mort physique » du père de la révolution cubaine

« Depuis une semaine, indique l'article, de nombreux évènements « politiques et culturels » ont lieu à travers le pays pour marquer l'anniversaire de la « mort physique » du père de la révolution cubaine. Cette terminologie officielle veut signifier que, bien que décédé, il est encore bien présent dans les esprits des générations de cubains qui n'ont connu que lui. Partout dans le pays, sont réapparus ces derniers jours panneaux et inscriptions sur les murs relayant les slogans « Fidel vive »... [Lire la suite]
10 mars 2017

Bruno Guigue, Présidentielle, le cheval de cirque ou le cheval de course !

« Ce dispositif institutionnel, rappelle Bruno Guigue, taillé sur mesure pour le général de Gaulle fonctionne désormais à rebours de son projet initial. Destiné à souder la nation autour d’un chef élu par le peuple, il dépossède ce dernier en dévitalisant le débat démocratique. Emmanuel Macron est à la fois le théoricien et le bénéficiaire de cette politique de la terre brûlée qui évacue scrupuleusement la politique (au sens noble du terme) du débat électoral. Complètement artificielle, calquée sur les tempos instantanés et les... [Lire la suite]
28 janvier 2017

Bruno Guigue, la gauche, pas la contrefaçon, la vraie !

« Cette gauche, la vraie, considère Bruno Guigue, contrairement à cette contrefaçon qui se donne en spectacle à la télévision, prend au sérieux le droit des nations à disposer d’elles-mêmes. Elle sait que, sans l’indépendance nationale, la souveraineté populaire n’est qu’un leurre. Son patriotisme ne l’éloigne pas de son internationalisme, car elle revendique pour chaque pays le droit de suivre sa voie dans le respect des autres. Elle ose s’attaquer aux structures de la domination capitaliste, elle en prend le risque, au lieu de... [Lire la suite]
30 janvier 2016

François Maspero, l'engagement...

« Vous me demandez, indique François Maspero, si « l’édition “engagée” peut intervenir dans la recomposition politique de la gauche radicale. » D’abord je réfute ce terme d’ « engagée » appliqué à l’édition : le véritablement engagement requiert une action plus directement concrète que le seul fait d’éditer des livres, sinon c’est vraiment s’en tirer à bon compte. Ensuite je vous rappelle que les temps ont profondément changé : à l’époque où j’ai publié les premiers textes, le livre était encore... [Lire la suite]