04 décembre 2017

Pierre Zarka, les luttes et les réponses qui sortent du système

« L’acharnement, indique Pierre Zarka, avec lequel les forces du capital s’éloignent de tout compromis de type fordien ou keynésien disent que les transformations ne découleront pas d’aménagements. On ne peut solutionner un problème sans mettre en cause l’aliénation qu’impliquent le système représentatif et le rapport salarial, sans toucher au pouvoir des capitalistes ni au rapport travail/hors travail. Aider les luttes à triompher passe par des réponses qui sortent du système qui a engendré les problèmes. Cela passe par... [Lire la suite]
02 décembre 2017

Max Sartin, le caractère fictif de la représentation politique

"Le caractère fictif de la représentation politique, indique Max Sartin, est déjà transparente dans ce document ancien. Dans la généralisation actuelle du système représentatif, les noms changent, mais la substance reste la même. Le peuple souverain élit ses représentants, mais ses représentants – comme les bons et discrets Chevaliers d’Henry-III d’Angleterre – doivent être avant tout de bons citoyens, dévoués à l’ordre constitué, c’est-à-dire respectueux du droit de la propriété privée, des monopoles capitalistes de la richesse... [Lire la suite]
07 novembre 2017

René Berthier, le suffrage universel et les exigences du capitalisme

« La brutalité, indique René Berthier, du rapport entre les deux classes fondamentales de la société est cependant tempérée d’abord par le fait qu’il y a entre elles de nombreuses nuances intermédiaires imperceptibles qui rendent parfois difficile la démarcation entre possédants et non-possédants, mais aussi par l’apparition d’une catégorie sociale nouvelle, que Bakounine appelle les «socialistes bourgeois», et dont la fonction semble essentiellement de promouvoir le système représentatif auprès du prolétariat. Issus des franges... [Lire la suite]
21 juillet 2017

René Berthier, le système représentatif, une liberté qui est une fiction

"De ce fait, nous dit René Berthier, même si les conditions institutionnelles de l'égalité politique sont remplies, cette dernière reste une fiction. Les périodes électorales fournissent aux candidats l’occasion de «faire leur cour à Sa Majesté le peuple souverain», mais ensuite chacun revient à ses occupations : «le peuple à son travail, et la bourgeoisie à ses affaires lucratives et à ses intrigues politiques.» Ignorant de la plupart des questions, le peuple ne peut contrôler les actes politiques de ses élus. Or, puisque le... [Lire la suite]
08 octobre 2016

Pierre Zarka, le capitalisme est entré dans une nouvelle ère

« Aujourd’hui, indique Pierre Zarka, le rôle de l’Union européenne et des institutions hors suffrage universel ne cesse de grandir : agences de notations, FMI, Banque Centrale, Commission de Bruxelles... demain Tafta ? L’État sert à légitimer ces pouvoirs et à mettre en œuvre leurs décisions. Il ne disparaît pas, le centre de gravité de son action n’est plus le même.  Dans le même temps où on privatise ce qui peut l’être - collecte des impôts, prisons aux États-Unis, sécurité antiterroriste (déjà partiellement en France),... [Lire la suite]
07 janvier 2016

Guillaume de Rouville, quand l'oligarchie mise sur la démocratie...

« La démocratie occidentale, indique Guillaume de Rouville, ne s’est pas construite contre l’oligarchie, mais avec sa complicité. Pire encore, l’oligarchie est à l’origine même de la démocratie moderne. Elle a, par conséquent, façonné la démocratie à son image afin qu’elle serve ses intérêts particuliers. La démocratie occidentale en porte la marque (le système représentatif) ; nos institutions en ont les stigmates (un multipartisme de façade ; des droits et des libertés impuissants contre les fondamentaux libéraux de... [Lire la suite]