01 juin 2018

Hiram Lee, le génocide arménien dans le film de Fatih Akin

« L'une des scènes les plus troublantes du film d’Akin, indique Hiram Lee, survient lors du passage de Nazaret dans le camp de la mort de Ras al-Ayn (à la frontière de la Syrie et de la Turquie d’aujourd’hui), où ceux qui n’ont pas encore été assassinés y meurent de faim. De tels moments sont brutaux et parfois difficiles à regarder. Mais l’on sent qu’Akin n’a pas filmé ces scènes de manière à les exploiter. Son approche durant ces séquences est généralement sympathique et sensible. La performance de Tahir Rahim est aussi très... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
18 mai 2018

Lafarge au Moyen-Orient

« Des documents jamais publiés, indique l'article, montrent comment le cimentier a scellé des accords avec plusieurs groupes jihadistes pour laisser passer matériaux, équipements et ouvriers jusqu’à l’usine. La direction parisienne était-elle au courant ? A-t-elle pactisé avec le diable ?L'enquête de France 2 révèle que Lafarge vendait du ciment à Raqqa, la “capitale” de l’organisation Etat islamique. "Complément d’enquête" lève aussi le voile sur la partie la plus obscure du dossier : que savait exactement le... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
06 mai 2018

Bill Van Auken, Israël, une politique de plus en plus provocatrice

« Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, indique Bill Van Auken, s'est ensuite rendu mercredi à Washington pour des entretiens avec des responsables américains, dont le secrétaire à la Défense James Mattis et le conseiller à la sécurité nationale John Bolton. A l'ordre du jour, selon le gouvernement israélien, figurait la riposte à «l'expansion» de l’Iran au Moyen-Orient, et en particulier en Syrie. Il y a, sans aucun doute, des divisions au sein de l'establishment au pouvoir, tant à Washington qu'en Europe, à... [Lire la suite]
05 mai 2018

Mathilde Rouxel, Gilbert Achcar et la situation de la région arabe

« Gilbert Achcar, indique Mathilde Rouxel, reproche donc à l’Europe et aux États-Unis leur absence de soutien aux révolutionnaires progressistes qui s’étaient mobilisés dès la première heure. Il consacre la première partie de son ouvrage aux développements des premières années de la guerre en Syrie, en retraçant les étapes de ce qui a mené à la guerre civile et à l’impasse que l’on connaît aujourd’hui. Selon lui, le recul des puissances occidentales devant l’attente de soutien des groupes révolutionnaires... [Lire la suite]
26 avril 2018

Ouest-France, Allemagne, résurgence des mouvements d'extrême droite

« L’événement, indique l'article de Ouest-France, intervient sur fond de résurgence en Allemagne des mouvements d’extrême droite, alimentée par les craintes liées à l’afflux massif de réfugiés de Syrie et d’Afghanistan en 2015, qui a permis au parti anti-immigration Alternative pour l’Allemagne (AfD) de faire son entrée dans la chambre des députés après les législatives du 24 septembre. Ce parti a fait ses meilleurs scores en Saxe, où a lieu le festival. Son initiateur est Thorsten Heise, un membre du petit parti... [Lire la suite]
17 avril 2018

Lettre aux organisations politiques, syndicales et associatives de France

COMMUNIQUÉ -  Collectif communiste Polex Les missiles lancés dans la nuit du 13 au 14 avril contre la Syrie par les armées occidentales sous prétexte d'armes chimiques, tout en refusant toute enquête internationale, ont aussi peu de justification que l'invasion de l'Irak par Bush et Blair en prétextant des armes imaginaires de destruction massive.  La participation des dirigeants français à cette agression sans aucune caution de l'ONU relève du crime de guerre. Macron et ses soutiens avaient déjà entamé la... [Lire la suite]
20 mars 2018

Fabien Perrier, la Grèce au cœur d'une Méditerranée orientale instable

« Lors du récent Forum économique de Delphes, indique Fabien Perrier, un haut responsable politique turc confiait à Libération : «Les Grecs parlent de violation de l’espace maritime ou aérien. Mais tout dépend de la lecture des traités internationaux. Et nous n’en faisons pas la même lecture.» Le traité, celui de Lausanne, signé en 1923, définit les frontières actuelles en Europe et au Moyen-Orient, dont Erdogan souhaite la «révision». Conflit en Syrie, montée des intégrismes au Moyen-Orient, «crise» des migrants… La Grèce... [Lire la suite]
16 mars 2018

Gilbert Achcar, Moyen-Orient, l'EI a manifestement subi une grave défaite

« Aujourd’hui, indique Gilbert Achcar, la Russie semble être le pays qui gagne du terrain dans toute la région, tandis que les États-Unis en perdent. Moscou apparaît aujourd’hui comme le pilier le plus efficace de l’ordre répressif régional. Après le rôle très brutal qu’elle a joué en Syrie, Sissi lui a accordé des installations aériennes en Égypte, afin de soutenir son intervention en Libye au côté des Émirats arabes unis, en soutien à l’homme fort local, Khalifa Haftar. Toutes les monarchies pétrolières, y compris les... [Lire la suite]
18 février 2018

Vincent Verschoore, la plus grande crainte des Israéliens

« Cela dit, indique Vincent Verschoore, Vladimir Poutine occupe de fait une place qu’il affectionne, celle d’arbitre. Il a les moyens de mettre à mal la stratégie anti-Hezbollah des israéliens en vendant aux Syriens (voire aux Iraniens) des missiles anti-aériens S-400 contre lesquels les F-16 israéliens ne pourraient pas grand chose. C’est certainement la plus grande crainte des Israéliens. D’un autre côté, la Russie n’a pas envie de voir la Syrie devenir un simple protectorat iranien, et veut limiter la présence iranienne dans... [Lire la suite]
17 février 2018

Les Clés du Moyen-Orient, Lukas Tsiptsios, la Légion d'Orient

« Avec la stabilisation de la Russie soviétique, indique Lukas Tsiptsios, la place de la Turquie dans les représentations de la politique extérieure française se retrouve changée. La Turquie acquiert une place d’Etat-tampon après l’expansion soviétique en Transcaucasie. Le traité de Sèvres devenu très vite caduc, le gouvernement cherche finalement à négocier avec les kémalistes, déjà à la conférence de Londres le 11 mars 1921, puis officiellement avec la signature du traité d’Ankara le 20 octobre 1921, mettant ainsi fin à la... [Lire la suite]