14 juillet 2018

Kim Moody, les mémoires d'une base ouvrière dans les Amériques

« Au plus profond de la récession en 1982, indique Kim Moody, les syndicats industriels, qui avaient été les principaux initiateurs de rébellions de la base, de la mise sur pied de caucus afro-américains, de grèves sauvages et des refus d’entériner les contrats négociés par les élites syndicales, perdaient près de deux millions de membres. L’ère marquée par la combativité ouvrière et traversée par des mouvements sociaux de masse cédait la place à une nouvelle période, placée à l’enseigne du néolibéralisme, caractérisée par le... [Lire la suite]
13 juillet 2018

La révolte de Mai-68 se nourrit de pensées libertaires.

« La rue et l’affrontement avec la police, indiquent l'article, permettent aux jeunes prolétaires de se rassembler. Les manifs sauvages permettent de sortir de l’encadrement des syndicats et des gauchistes. Mais seules les luttes du prolétariat dans les lieux de production peuvent déclencher une révolution. Les libertaires refusent d’intervenir dans les entreprises pour servir leur propagande. Ils incitent plutôt les travailleurs à s’exprimer par eux-mêmes. Henri Simon tente de partir des problèmes concrets pour ensuite... [Lire la suite]
03 juillet 2018

Edmond Harle, pour des assises du progrès social

« La violence humaine et sociale de Macron, indique Edmond Harle, nourrit la violence des extrémistes et en même temps se nourrit de cette violence. Il faut que les français se réveillent. Il faut que les syndicats, les politiques, les associations s’organisent et coordonnent leurs actions mais aussi une vraie campagne d’explications sur ce qui se passe pour arrêter ce rouleau compresseur qui détruit les droits humains et sociaux et demain détruira totalement la démocratie. Je propose et vous demande de faire suivre, si l’idée... [Lire la suite]
13 juin 2018

David Arabia, Catalogne, la répression s'accentue

« Mais l’autoritarisme de l’Espagne, indique David Arabia, ne sévit pas que dans le champ politique. Ces dernières semaines, plusieurs rappeurs ont été condamnés à de la prison ferme. Valtònyc, rappeur catalanophone, a écopé de 3 ans de prison pour injure à la couronne. Pablo Hasél, rappeur catalan, a lui été condamné à 5 ans de prison pour apologie du terrorisme et injure à la couronne. C’est dans ce contexte qu’une plateforme rassemblant différents syndicats et associations a été créée en mars pour la « défense des... [Lire la suite]
22 mai 2018

Le MRAP appelle à participer le 26 mai à la « marée humaine pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité. »

  Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité. Un collectif, constitué d’associations, de syndicats, de partis politiques, appelle le samedi 26 mai, à une « marée populaire » pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité. La politique d’austérité menée par le gouvernement Macron, s’accompagne de la destruction des droits des salarié(e)s, de la casse des services publics, de la loi répressive contre les migrant(e)s, de l’ introduction de l’état d’urgence dans le droit commun, de la répression des... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 avril 2018

La République sera pleinement laïque, si elle est pleinement sociale !

Chers amis, chers camarades, Suite à la réunion de la Commission administrative départementale de la LP 33, ce samedi 28 avril, vous trouverez ci-dessous notre communiqué de presse pour le 1er mai. La Libre Pensée est aux côtés des syndicats qui défendent les intérêts et acquis des travailleurs, et soutient tous les salariés qui agissent, par la grève et les manifestations pour défendre leurs droits, en particulier les cheminots qui défendent le service public. Nous appelons les partisans du progrès social, de la démocratie et de... [Lire la suite]
18 avril 2018

Mouvement social, la convergence des luttes

« Ce 16 avril, indique la chronique, les leaders des cinq syndicats représentatifs (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC) doivent encore se réunir de façon informelle pour faire le point. Outre la réforme de la SNCF, dès ce 16 avril débuteront aussi les concertations officielles du haut-commissaire, Jean-Paul Delevoye avec les partenaires sociaux sur le dossier des retraites, et se profile la réforme promise de la fonction publique contre laquelle toutes les centrales syndicales restent unies et appellent à la mobilisation du 22 mai.Le... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
04 avril 2018

Romain Herreros , Marseille, un mouvement néo-fasciste

« Cette implantation marseillaise, indique Romain Herreros, n'est pas sans créer quelques remous. Dénonçant un mouvement "néo-fasciste", un collectif rassemblant 29 associations (Ligue des Droits de l'Homme, Unef, ATTAC...) et des syndicats (CGT et Sud) avaient annoncé mardi 20 mars une manifestation de protestation. Jeudi 22 mars, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a finalement pris un arrêté interdisant les rassemblements dans la zone où doit être inauguré samedi en fin d'après-midi le QG marseillais du "BS", entre le... [Lire la suite]
23 janvier 2018

Stéphane Sirot, démocratie sociale, dialogue social

« La dynamisation, indique Stéphane Sirot, de la négociation collective, sa décentralisation (la loi Travail de 2016 par exemple privilégie l’accord d’entreprise) ainsi que l’hégémonie des accords « donnant-donnant » à l’équilibre précaire sur fond d’opportunités dérogatoires sont de nature à rétrécir l’espace des droits des salariés. Ce modèle favorise l’apprentissage d’un partage du pouvoir par le patronat et l’initiation aux contraintes économiques pour les syndicats. Elles sont donc propices à un rapprochement des... [Lire la suite]
24 décembre 2017

André Damon, Etats-Unis, une contre-révolution sociale

« Toutes les institutions de la société américaine, indique André Damon, ont eu leur rôle à jouer dans cette contre-révolution sociale. Les syndicats se sont transformés en appendices de la gestion d’entreprise, renonçant à toute prétention à être des « organisations ouvrières ». Pendant les années 1980, ils ont isolé et réprimé chaque grève ou lutte contre l’assaut des riches. Aujourd’hui, ils servent de fournisseurs de main d’œuvre bon marché et de police du travail pour la classe dirigeante, tout en fournissant des sinécures... [Lire la suite]