15 juin 2017

Algérie, après les élections, quelle vie pour les partis?

"Les clivages imposés par les années de terreur ont traversé et phagocyté les familles politiques. Dans un climat de guerre totale, la suspicion régnait en maîtresse dans les états-majors des partis. Les règlements de comptes, les exclusions, les coups d’Etat internes et les dissidences cycliques ont rythmé la vie partisane. De l’ex-parti unique sous feu Abdelhamid Mehri, qui avait tenté une émancipation de l’influence totale du pouvoir, à la mouvance démocratique en passant par les islamistes, aucun parti n’a échappé à cette logique... [Lire la suite]