13 juin 2016

Audrey Bauer, Susanne Tarkowski Tempelhof, la gouvernance collaborative...

« Ses premiers élans anarchistes, nous dit Audrey Bauer, elle les doit aux démêlés de son père avec les services de l’immigration. Elle nous raconte ces premières années difficiles, et le sentiment d’injustice d’avoir vu l’avenir de sa famille suspendu à une « ridicule feuille de papier ». « À dix ans, je pensais déjà que l’État faisait de nous des prisonniers géographiques, je n’ai pas changé d’avis. » On comprend mieux la détermination qui porte son projet. Adolescente, Susanne ne se passionne pas pour... [Lire la suite]