29 août 2018

Francis Dubois et Alexandre Lantier, Le groupe Manouchian

« Trois-quarts de siècle après l’exécution de Manouchian, indique l'article, l’histoire a pleinement donné raison aux critiques du stalinisme formulées par Trotsky. Alignés sur la bureaucratie soviétique qui allait finalement, en 1991 restaurer le capitalisme en URSS, les staliniens européens ont empêché après la Deuxième Guerre mondiale le renversement des classes capitalistes fascistes. A présent, sous l’égide de Macron et de l’Union européenne, la bourgeoisie déchire ce qui reste des acquis sociaux arrachés par les... [Lire la suite]
01 septembre 2017

Maximilien Rubel, la meilleure introduction à Marx

« Ce livre de Maximilien Rubel, indique la présentation, demeure la meilleure introduction à Marx. Cette lecture libertaire tranche avec la vulgate marxiste-léniniste. Maximilien Rubel est parvenu à imposer sa lecture jusque dans les éditions de la Pléiade. Les universitaires marxistes, comme Jean Numa Ducange ou Isabelle Garo, doivent depuis se battre contre cette approche libertaire pour tenter d’imposer leur marxisme vulgaire de staliniens sur le retour. Maximilien Rubel revient aux sources éthiques et libertaires de Marx,... [Lire la suite]
12 janvier 2016

Ernest Mandel, par François Vercammen

« Dès 1943-44, indique François Vercammen, Ernest développa pour la première fois – avec A. Léon et sous son influence – une analyse réfutant l’explication trop simpliste selon laquelle la trahison des directions réformistes serait la cause du retard dans l’émergence d’une situation révolutionnaire en Europe. Car ce qu’il faut expliquer, disait-il, c’est pourquoi les staliniens et les sociaux-démocrates renforçaient leur emprise politique et organisationnelle sur une classe ouvrière qui passait à l’offensive, en Italie et en... [Lire la suite]
17 octobre 2015

Eric Brun, les situationnistes et la colonisation de la logique marchande

« Les situationnistes alimentent un courant de pensée particulièrement passionnant. Ils relient la lutte des classes et la critique de la vie quotidienne. Ils se situent au croisement des avant-gardes artistiques et du mouvement ouvrier, ce qui leur donne toute leur originalité. Ils ne critiquent pas uniquement le capitalisme comme système économique mais analysent la colonisation de la logique marchande sur tous les aspects de la vie. Leurs textes tranchent avec l'économisme réducteur de tous les groupuscules qui se veulent... [Lire la suite]
03 octobre 2015

Le réformisme, obstacle à la sortie des institutions bourgeoises et du capitalisme

« Les vieux partis réformistes, indique le texte, sociaux-démocrates ou staliniens ont disparu sans que le mouvement révolutionnaire ait été capable de gagner de l'influence de façon un tant soit peu significative au sein du mouvement ouvrier. Il ne pourra commencer à y parvenir que s'il cesse de se penser comme une opposition à ce  réformisme d'un autre temps pour se penser comme aile marchante d’un mouvement ouvrier au sein duquel nous voulons contribuer à reconstruire une conscience de classe. Nous ne nous définissons pas... [Lire la suite]
19 juillet 2015

Daniel Bensaïd, peut-on parler du marxisme au singulier ?

« Il me paraît ainsi fort discutable, constate Daniel Bensaïd, fût-ce par commodité, de parler du marxisme au singulier. En quoi consiste, ou a consisté, l’unité de ce marxisme, coiffant d’un même mot le marxisme orthodoxe, apologétique et scientiste des staliniens, et les marxismes critiques et hétérodoxes des oppositions de gauche ? On ne devrait désormais parler de marxismes qu’au pluriel et sous réserve. Le pôle de la scission apparaîtrait alors comme un fourre-tout fort approximatif. Et si défaite théorique il devait y... [Lire la suite]