28 février 2016

Stèphane Vibert, Jan Spurk, le travail dialectique dans l'histoire et la pensée

« Il est tout particulièrement notable et évocateur, nous indique Stéphane Vibert, que le mot même de « démocratie » ne soit pas cité une seule fois dans le texte de Jan Spurk (nous ne parlons pas ici de l’ouvrage complet qui sert de base à ce « Grand résumé »). En effet, la tonalité excessivement critique employée à l’égard des sociétés contemporaines repose sur leur description en tant qu’espace monolithique et uniformisé, aux frontières du cauchemar dystopique, un espace totalement circonscrit par les... [Lire la suite]