27 juillet 2018

Robespierre, Peuple, ne sois pas un vain nom !

« Peuple, indique Robespierre, souviens-toi que, si dans la République la justice ne règne pas avec un empire absolu, et si ce mot ne signifie pas l'amour de l'égalité et de la patrie, la liberté n'est qu'un vain nom ! Peuple, toi que l'on craint, que l'on flatte et que l'on méprise; toi, souverain reconnu, qu'on traite toujours en esclave, souviens-toi que partout où la justice ne règne pas, ce sont les passions des magistrats, et que le peuple a changé de chaînes, et non de destinées !Souviens-toi qu'il existe dans ton sein une... [Lire la suite]
21 juillet 2018

Gabriel Malek, Ispahan, un des joyaux de la Perse

« L’âge d’or de la cité, considère Gabriel Malek, est indéniablement celui du règne de Shah Abbas Ier qui prend le pouvoir en 1588. Ce souverain, reconnu en Iran comme l’un des plus grands qu’a connu la Perse, décide de déplacer sa capitale de Qasvin à Ispahan, moins exposée aux attaques ottomanes. Shah Abbas Ier prend lui même en main l’urbanisation de la ville et ordonne la construction d’un nouveau Bazar et de la grande place. Il fait aussi déporter de force des milliers d’Arméniens depuis la ville de Jolfa au Nord de la Perse... [Lire la suite]
25 avril 2018

Wikipedia, l'histoire de l'Inde est particulièrement riche

« Les Français, indique l'article de Wikipedia, s'installent dans le pays plus tardivement que les Anglais et les Hollandais. Après avoir conclu un accord avec le souverain musulman de Bijapur, ils créent un comptoir commercial et un fort à Pondichéry. Leurs principaux rivaux commerciaux sont alors les Hollandais ; En 1757, les troupes de la Compagnie anglaise des Indes orientales prennent le contrôle du Bengale dont ils pillent le trésor. Les Britanniques monopolisent le commerce. Les artisans bengalis... [Lire la suite]
19 avril 2018

Jean-Fabien Spitz, Démocratie, qui est souverain ?

«Les deux grandes révolutions démocratiques de la fin du XVIIIè siècle, indique Jean-Fabien Spitz, – l’américaine et la française - ont été le théâtre de l’affrontement entre ces deux conceptions de la place de la démocratie dans le monde moderne. En 1789, on l’a vu, Sieyès nie que la nation existe ailleurs que dans l’assemblée des représentants qui délibèrent de ce qui lui convient. En 1795, il nie explicitement qu’il soit justifié de faire appel au peuple pour ratifier un projet constitutionnel. A l’inverse, l’option rousseauiste... [Lire la suite]
08 octobre 2017

Wikipedia, Catalogne, une réalité sociale et politique à partir du Xe siècle

«L’union définitive, indique Wikipedia, entre le royaume d'Aragon et les comtés de Catalogne eu lieu lorsque Ramire II, roi d'Aragon en 1134 (1094-1157) maria le 11 août 1137 sa fille Pétronille d'Aragon à Raymond Bérenger IV (1119-1162), comte de Barcelone et de Provence en 1131, ce dernier étant beaucoup plus puissant que le roi d'Aragon. Il abdiqua deux ans plus tard en faveur de son gendre. Cette union facilita la reconquête de Fraga en 1147. Le statut... [Lire la suite]
14 septembre 2017

Jean Jaurès, par le suffrage universel...une assemblée de rois

« Oui, par le suffrage universel, indique Jean Jaurès, par la souveraineté nationale, qui trouve son expression définitive et logique dans la République, vous avez fait de tous les citoyens, y compris les salariés, une assemblée de rois. C'est d'eux, c'est de leur volonté souveraine qu'émanent les lois et le gouvernement ; ils révoquent, ils changent leurs mandataires, les législateurs et les ministres ; mais au moment même où le salarié est souverain dans l'ordre politique, il est dans l'ordre économique réduit à une sorte de... [Lire la suite]
10 juillet 2017

Association pour une Constituante, un seul corps social souverain : le peuple

« Peut-on continuer, indique le texte de l'Association, à fermer les yeux sur l’étouffement de la souveraineté populaire qui ne trouve plus les voies de son expression légitime ? Peut-on continuer dans la mise en place de politiques fort peu acceptées par les citoyens, dans la construction sans fin d’institutions européennes toujours plus éloignées des citoyens ? Que des réformes soient nécessaires dans un tournant historique majeur est sans doute une idée acceptable, même si le mot réforme est devenu l’alibi de... [Lire la suite]
06 juillet 2017

Laurent Sacco, Egypte, la naissance des hiéroglyphes

« Les égyptologues, indique Laurent Sacco, ont toutes les raisons de penser que les hiéroglyphes égyptiens sont nés dans la région de Hiérakonpolis, il y a environ 5.200 ans, même si leur gestation est probablement plus ancienne de quelques siècles. Leur origine n'est cependant pas très bien comprise et certains spéculent sur une influence possible de la civilisation mésopotamienne, laquelle, à la même période, invente aussi l'écriture.Il semble établi, en revanche, qu'il ne s'agit que d'une proto-écriture pendant quelques... [Lire la suite]
27 juin 2017

Va-t-on enfin écouter ce que dit le seul corps social souverain, le peuple ?

"Peut-on continuer, nous dit le texte, à fermer les yeux sur l’étouffement de la souveraineté populaire qui ne trouve plus les voies de son expression légitime ? Peut-on continuer dans la mise en place de politiques fort peu acceptées par les citoyens, dans la construction sans fin d’institutions européennes toujours plus éloignées des citoyens ? Que des réformes soient nécessaires dans un tournant historique majeur est sans doute une idée acceptable, même si le mot réforme est devenu l’alibi de régressions politiques et sociales... [Lire la suite]
15 janvier 2017

Delphine Froment, Abd Allâh b. Buluggîn, une importante source d'histoire en Espagne

« Par ailleurs, nous dit Delphine Froment, s’il admet qu’il est de nature mélancolique et pessimiste, il insiste sur les batailles qu’il a menées contre les Chrétiens ou contre les Taifas rivales. De fait, il a notamment combattu les Chrétiens du Nord à la bataille de Nívar à un moment où les autres princes andalous rechignaient largement à se battre pour défendre le territoire d’Al-Andalus. Dans le dernier chapitre de son livre, il se présente également comme un souverain juste et bon, n’ayant jamais versé de sang innocent,... [Lire la suite]