18 décembre 2017

Acrimed, sociologie de la télévision

«Quels autres types de paroles, interroge Acrimed, occupent alors l’espace public ? Depuis son apparition dans les foyers américains dans les années 1950, la télévision a fait l’objet d’une floraison de propos prophétiques, promotionnels ou dénonciateurs, sur ses bénéfices supposés pour l’harmonie familiale ou sur ses dangers pour la santé [Spigel, 1996]. Objet bavard de par le flux de sons et d’images qu’elle diffuse la télévision l’est plus encore par l’ardeur avec laquelle elle est discutée, transformée en problème public, en... [Lire la suite]
10 octobre 2017

Voltairine de Cleyre, comment devient-on anarchiste ?

« J’étais, indique Voltairine de Cleyre, un maître de conférence libre-penseur à l’époque et j’avais parlé dans l’après-midi de la vie et de l’œuvre de Paine; le soir je me suis assise parmi l’assistance pour écouter Clarence Darrow prononcer un discours sur le socialisme. C’était mon premier contact avec un quelconque plan pour améliorer la condition de la classe ouvrière qui fournissait quelques explications sur le cours du développement économique et j’ai couru vers lui comme quelqu’un qui a été enfermé dans les ténèbres et... [Lire la suite]
24 octobre 2016

Moyen-Orient, une " histoire inclusive "

«Prenant donc à contre-pied la « question d’Orient », nous montre Delphine Froment, les auteurs cherchent à aller au-delà de la simple histoire géopolitique du Moyen-Orient, pour favoriser l’écriture d’une « histoire inclusive du Moyen-Orient ». Pour ce faire, en plus de la documentation étrangère occidentale, ils s’appuient sur l’étude de sources jusqu’ici trop peu utilisées, produites par les sociétés elles-mêmes, en turc-ottoman, en persan ou en arabes. A ce renouvellement des sources exploitées s’ajoute une... [Lire la suite]
21 juin 2016

Bernard Lahire, faire de la politique sans connaître les sciences qui l'étudient ?

« On s’émeut aujourd’hui, constate Bernard Lahire, qu’une ministre de la Culture puisse avouer n’avoir pas le temps de lire de la littérature, mais on devrait tout aussi bien s’étonner, et même se scandaliser, du fait que ni elle ni nombre des ministres passés ou présents ne lisent régulièrement de livres de sociologie ou d’anthropologie, d’histoire ou de sciences politiques. Quand on veut agir sur le monde physique, tout le monde trouve normal que l’on s’appuie sur des connaissances scientifiques et techniques très solides. On... [Lire la suite]
05 avril 2016

Razmig Keucheyan, sortir de la panne stratégique

« La pensée devient stratégique, indique Razmig Keucheyan, quand la question du pouvoir, de la prise de pouvoir et de son exercice se pose concrètement. On en est loin aujourd’hui, puisque les mouvements sociaux sont encore largement dans une phase de recul. Qui plus est, pour penser en stratèges, il faut avoir une idée un tant soit peu claire du point de départ – la société actuelle –, du point d’arrivée – la société socialiste ou communiste que nous souhaitons bâtir –, et des moyens de passer de l’un à l’autre. Or, nous... [Lire la suite]
24 janvier 2016

Yvon Bourdet, l'autarchie, un "système" autogéré

« La pensée autogestionnaire d’Yvon Bourdet est une pensée originale qui trouve sa source chez Marx, dans l’austromarxisme et la sociologie du travail. Se plaçant dans une perspective socialiste, il théorise l’autogestion généralisée qui s’applique à l’ensemble de la société. Pour désigner ce « système » autogéré, il utilise le néologisme « autarchie ». À partir de la fin des années 1970, il poursuit sa réflexion autogestionnaire au prisme de la question nationale et plus particulièrement de l’Occitanie. Pour... [Lire la suite]
22 janvier 2016

L'Averroès d'Ernest Renan

« Chez le commentateur d’Aristote,nous dit Daniel Vidal, pas de résurrection, pas de paradis, pas d’enfer. Pas de jugement dernier. Pas de glose sur la vie-au-delà, sur « l’autre vie ». L’homme ? Ni absolument libre, ni absolument prédestiné. Alors : « moderne », Averroès ? Pourquoi pas ?Et Renan dit encore ceci, que l’on ne chasse pas la raison sans qu’elle ne fasse retour, ou demeure, aux lieux où l’on ne l’attend pas. Dans les sectes qui viennent proliférer en terres d’islam. Où se... [Lire la suite]
07 juillet 2015

L'identité ouvrière fait toujours peur au capitalisme !

« La raison en est que, nous dit le texte, malgré tout ce qu’on a voulu nous faire croire, le terme «  ouvrier  » n’a pas simplement un contenu comptable, économique ou sociologique. Il a une signification historique et psychologique qui permet la structuration d’une culture de lutte collective et offre par conséquent le levier d’une action puissante. Là où le mot «  salarié  » n’évoque que le rapport de production autour d’une variable d’ajustement, celui «  d’ouvrier  » ajoute le poids de... [Lire la suite]
27 mai 2015

Georges Sorel, Antonio Labriola et la conception marxiste de l'histoire

  « Comment se forme l'histoire, questionne Georges Sorel ? Engels nous l'apprend dans le passage suivant: « L'enchevêtrement d'innombrables volontés et actions individuelles crée un état de choses qui est, de tout point, analogue à celui qui règne dans la nature inconsciente. Les buts des actions sont, en effet, voulus ; mais les conséquences ne le sont point ; ou bien, tout en paraissant, de prime vue, correspondre au but visé, aboutissent finalement à des résultats tout autres que ceux voulus. » Cette thèse est... [Lire la suite]
18 mai 2015

Rien d'inexorable ne détermine la marche de l'humanité !

«Il n’existe aucune loi métaphysique, biologique, sociologique, économique ou culturelle qui déterminerait inexorablement la marche de l’humanité. Nous rejetons particulièrement deux conceptions : celle, religieuse, qui voudrait que les hommes soient soumis aux lois d’un dieu, et celle qui professe que le progrès est inéluctable, qu’il est inscrit dans les « lois économiques ». Cette conception de l’histoire est propre au capitalisme, mais on la retrouve aussi au fondement de nombreux courants historiques qui... [Lire la suite]