09 juin 2018

Ernst Thälmann, opposer au fascisme un front uni

« Aussi, le 25 avril 1932, le KPD relance un appel aux socialistes face aux fascistes. Mais c'est donc Thälmann qui est chargé de trouver la solution pour parvenir à une unité refusée par la direction socialiste, farouchement anti-communiste.Le 1er mai est marqué par une très forte mobilisation et cela semble donner raison à Thälmann sur l'opportunité historique. Il explique justement dans son discours du premier mai que « L'heure est venue où vous devez opposer au fascisme un front uni, combattant, afin de mettre en terme à... [Lire la suite]
11 mai 2018

Amadeo Bordiga, ce que la forme totalitaire permet au capital

« Après la première guerre mondiale, indique Amadeo Bordiga, et malgré la « victoire », la bourgeoisie italienne voit l’effondrement des conditions idéales des temps héroïques, et on a le fascisme. La concentration de la force policière de l’État, ainsi que du contrôle de presque tous les secteurs de l’économie, permet tout à la fois d’éviter l’explosion de mouvements radicaux des masses et d’assurer à la classe possédante la liberté de manœuvre en matière de spéculation, à condition de se donner un centre de classe... [Lire la suite]
04 mai 2018

Friedrich Engels, la lutte commune aux chrétiens primitifs et aux socialistes

« Ainsi, indique Friedrich Engels, on le voit, le Christianisme inconscient d'alors était à mille lieues de la religion universelle, dogmatiquement arrêtée par le Concile de Nicée. Ni la dogmatique, ni l'éthique ultérieure ne s'y rencontre ; en revanche, il y a le sentiment qu'on est en lutte contre tout un monde et que l'on sortira vainqueur de cette lutte ; une ardeur belliqueuse et une certitude de vaincre qui font complètement défaut chez les chrétiens de nos jours et ne se rencontrent plus qu'à l'autre pôle de la... [Lire la suite]
13 janvier 2018

Victor Serge, Russie, la Révolution et ses obstacles

« En 1917, indique Victor Serge, une nouvelle révolte éclate. Grèves et manifestations permettent de renverser le régime. Mais la bourgeoisie reste en embuscade pour prendre le pouvoir. Les bolcheviks deviennent majoritaires dans les soviets. Ils organisent alors une insurrection. Mais la contre-révolution des armées blanches s’organise également partout en Russie. Un Conseil des commissaires du peuple s’organise. Il est composé des dirigeants bolcheviques. Mais il doit faire face à la bourgeoisie et aux socialistes modérés qui... [Lire la suite]
19 octobre 2017

Emile Carme, Guevara : il faut entendre les pulsations du peuple

« Le peuple est toujours prêt à apprendre ce qu’on lui enseigne », explique Guevara, en 1958, sur les ondes de Radio Rebelde. L’osmose atteinte, la liaison assurée, la masse « réalise avec enthousiasme et discipline les tâches qu’établit le gouvernement » : les socialistes, écrit-il encore, « suivent leur avant-garde, constituée par le parti, par les ouvriers d’avant-garde, par les hommes d’avant-garde qui avancent liés aux masses ». Les cadres, consigne-t-il dans une préface à un ouvrage de... [Lire la suite]
30 juillet 2017

Malcolm X et le marxisme noir

'Le moteur de la traite transatlantique, indique Manning Marable, a été le capital, comme l’a montré Eric Williams, il y a plus de cinquante ans, dans Capitalisme et esclavage (1944). Le 15 janvier 1965, un mois avant sa mort, Malcolm a donné une interview au Canada, dans laquelle il disait : « Toute ma vie j’ai cru que la lutte fondamentale opposait les Noirs et les Blancs, Je comprends maintenant que c’est en fait celle des possédants contre ceux qui n’ont rien ». Malcolm est arrivé à la même conclusion que Martin... [Lire la suite]
19 avril 2017

Socialisme libertaire, le rituel de la farce électorale

"Rappelons, nous dit l'article, ce que l’Anarchiste Buenaventura Durruti disait à Barcelone, en 1932 : "Les socialistes et les communistes disent que nous abstenir aux élections, c’est favoriser le fascisme. Mais nous avons toujours dit que l’État est un instrument d’oppression au service d’une caste. Et nous restons fidèles à nous-mêmes. Le mouvement de libération doit toujours faire face à l’État. C’est pourquoi nous prônons l’abstention électorale active. Active veut dire que, tout en nous abstenant de la stupidité électorale,... [Lire la suite]
18 avril 2017

Nicaragua, María Teresa Blandón, "Nous sommes chrétiens, socialistes et solidaires."

« Le rouge et le noir, précise Maria Teresa Blandon, viennent du sandinisme mature, c’étaient des symboles très solides, mais aussi terribles, associés à la lutte de guérilla en Amérique latine ; ils s’inscrivent dans une ligne associée à la douleur, à la mort, à la souffrance, au danger, au fait même de risquer sa vie. « Maintenant, nous avons des symboles joyeux, multicolores, avec des messages très simples et des appellations très ambiguës, pour parler aux jeunes sans remettre en question les croyances conservatrices... [Lire la suite]
31 mars 2017

Jérôme Bosch, le policier comme "chasseur"

« La multiplication, nous dit Jérôme Bosch, de brigades spécialisées dans l’anti-criminalité permet l’épanouissement d’une identité professionnelle du policier comme « chasseur ». Dans le 12e arrondissement comme à Aulnay-sous-Bois, les policiers mis en cause travaillent dans des brigades spécialisées qui sont « fidélisées sur un territoire », selon la terminologie policière. Dans le 12e, l’unité mise en cause est une Brigade de soutien de quartier (BSQ), qui s’auto-désigne par l’appellation virile « les... [Lire la suite]
16 février 2017

Robert Gil, Trotsky, les Etats-Unis et l'Europe

« Trotsky, indique Robert Gil, affirme que le meilleur allié des Etasuniens dans cette infecte inféodation des Européens n’est jamais la droite, quelque couards et stupides que puissent être ses politiciens ! Non, le meilleur allié du ploutocrate américain, c’est la gauche, c’est la social-démocratie. Et c’est Le Révolutionnaire du siècle passé qui l’écrit : « Pendant ce temps, l’Amérique édifie son plan et se prépare à mettre tout le monde à la portion congrue… La social-démocratie est chargée de préparer cette... [Lire la suite]