06 avril 2018

Julie Hyland, empoisonnement Skripal, quelle source précise ?

« Dans les semaines qui ont suivi la découverte des Skripal empoisonnés, indique Julie Hyland, les autorités britanniques ont refusé de fournir à Moscou des échantillons de l’agent qui serait à l’origine de cet empoisonnement, comme le requiert la Convention sur les armes chimiques (CAC) supervisée par l’Organisation des Nations Unies pour la prévention des armes chimiques (OIAC). Le gouvernement britannique et les médias malléables ont constamment changé leur récit – allant d’un empoisonnement des Skripal par l’« opioïde... [Lire la suite]
03 avril 2018

Bill Van Auken, la campagne incessante des pays de l'OTAN contre la Russie

« Dépourvues de toute preuve,indique Bill Van Auken,  les allégations de la Grande-Bretagne et des États-Unis ont été de toute évidence concoctées pour donner une légitimité politique à la campagne anti-Russie. Le gouvernement de Poutine n’a aucun motif évident pour tenter de tuer Skripal – un homme que les autorités russes avaient déjà emprisonné puis relâché – à la veille même de la réélection de Poutine à son dernier mandat. Si l’on pose la question fondamentale de tout enquêteur de police – qui avait le mobile pour... [Lire la suite]