17 décembre 2017

Marianne Arens et Peter Schwarz, Italie, la montée des attaques néo-fascistes

« Les actions brutales des extrémistes de droite évoquent les débuts du mouvement fasciste de Mussolini il y a cent ans. À la fin de la Première Guerre mondiale, de petits groupes armés de 20 ou 30 Chemises noires ont semé la terreur et attaqué les rassemblements et les manifestations ouvrières, où « ils ont réussi sans grand effort à perturber les rassemblements désordonnés de dizaines de milliers de personnes », écrit Ignazio Silone. dans son livre Fascisme. Aujourd’hui, cette bande de droite ose agir ouvertement et... [Lire la suite]