18 mars 2018

SEPEHR Houshang, Iran, janvier 2018, soulèvements populaires

« Les manifestations, indique Sepehr Houshang, qui ont commencé le 28 décembre 2017 à Mashhad, la deuxième ville d’Iran, se sont rapidement étendues à plus de 80 villes, dont Téhéran, la capitale, et Qum, la capitale religieuse. Les participants étaient pour la plupart des jeunes de moins de 30 ans, mais dans certains cas des parents avec leurs enfants. Certains bâtiments officiels et banques d’Etat ont été incendiés par les manifestants. Des portraits de Khamenei et Khomeiny, les deux symboles du pouvoir en place, ont été brûlés... [Lire la suite]