23 septembre 2018

Evelyne Pieiller, le progrès n’a de sens que concrètement émancipateur

« Les tenants d’un ordre figé pour l’éternité, indique Evelyne Pieiller, d’une nature humaine immuable, caractérisée par ses passions bien plus que par la raison, ont longtemps protesté contre cette idéologie du progrès en prophétisant le chaos social, l’égarement, la perte des repères. Réactionnaires contre progressistes, l’antagonisme était logique. Or, aujourd’hui, cette hostilité réunit aussi bien, souvent à la faveur de ce qui paraît le simple bon sens, des sensibilités de droite que de gauche. Mieux, elle permet de... [Lire la suite]
02 octobre 2017

Nuit debout apparaît comme un phénomène nouveau

« La revue Les Temps modernes, fondée par Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, se penche sur le mouvement du printemps 2016 dans son numéro intitulé « Nuit debout et notre monde ». Le philosophe Patrice Maniglier introduit ce numéro. Il insiste sur les nouveautés du mouvement de 2016. Le phénomène Nuit debout, avec l’occupation de places, se révèle original. Le « cortège de tête » tente également de sortir de la routine militante. « On a vu s’y tisser des solidarités inattendues, par exemple par... [Lire la suite]
30 mars 2017

Enzo Traverso, contestation actuelle et culte de l'immédiateté

« La contestation actuelle, considère Enzo Traverso, reste enfermée dans le culte de l’immédiateté. Il manque un recul historique et un imaginaire qui s’inscrit dans l’héritage des mouvements d’émancipation. La « culture de gauche » évoque les mouvements qui luttent pour un changement de société. Cette culture comprend divers courants politiques mais aussi une pluralité de sensibilités intellectuelles et esthétiques. L’historien Enzo Traverso propose ses réflexions sur cette culture dans le livre Mélancolie de la gauche. Il... [Lire la suite]
24 juin 2016

Israël-Palestine, l'idée d'un Etat unique...

« Compte tenu de l’échiquier politique israélien, indique Bruno Guigue, la solution binationale est vouée à demeurer un vœu pieux du côté sioniste. Mais qu’en est-il des Palestiniens ? Avant de se rallier à la solution à deux Etats sous les auspices des puissances occidentales, l’OLP en avait fait son cheval de bataille. Dans la charte de 1969, le Fatah prônait le remplacement de l’Etat d’Israël par « un Etat palestinien indépendant et démocratique dont tous les citoyens, quelle que soit leur confession, jouiront de... [Lire la suite]