29 août 2018

Voronsky, Plékhanov père du marxisme révolutionnaire russe

« Plekhanov, indique Voronsky, est le père du marxisme révolutionnaire russe. Il fut le premier prophète et voyant du mouvement ouvrier en Russie et de la révolution prolétarienne russe. Il fut le premier à découvrir le travailleur russe comme base, fondement et soutien de la lutte pour le socialisme en Russie. Or, pour nous, c'est un truisme, une vérité bien connue et clichée, mais il y a quarante ans, il fallait avoir une intelligence et une sensibilité énormes pour dire ce que Plekhanov disait alors: «Le... [Lire la suite]
23 avril 2018

Pierre Rousset, les hauteurs de l'écologie

  « Très significativement, indique Pierre Rousset, ce que l’on appelle souvent l’écologie populaire n’est pas tant incarnée par des revues ou par des chercheurs que par des mouvements de luttes dans des pays comme le Brésil. En effet, pour le brésilien José Augosto Padua, l’« écologisme populaire » englobe directement des mouvements sociaux, « l’explosion des problèmes environnementaux » ayant poussé des « associations communautaires et syndicales, à la campagne comme à la ville, à participer... [Lire la suite]
24 octobre 2017

Timothée Vilars, migrants à Calais et forces de l'ordre

«Des conclusions nuancées, indique Timothée Vilars, qui sont aussi intéressantes que les précautions de langage utilisées : conscients de l'extrême sensibilité du sujet chez les forces de l'ordre, les six rapporteurs mettent en lumière "la situation particulièrement difficile" à laquelle sont confrontés policiers et gendarmes sur place, sans pour autant les blanchir. "L'accumulation des témoignages écrits et oraux, bien que ne pouvant tenir lieu de preuves formelles, conduit à considérer comme plausibles des manquements à la doctrine... [Lire la suite]
29 décembre 2016

Antoine de Baecque, l'inventivité mentale de la marche...

« Cette manière d’atteindre son moi physique et moral, indique Antoine de Baecque, par la mécanique même de la marche, qui aiguise la sensibilité, s’apparente à un phénomène d’hypnose : un sentiment d’accoutumance à l’endurance du pas à pas infiniment recommencé, à la fatigue et à la souffrance engendrées, une forme de drogue euphorisante, tout cela procure l’impression de quitter son écorce corporelle. Cet oubli de soi mène à une communication immédiate et hypersensorielle avec l’environnement. Le marcheur s’ouvre à tout ce... [Lire la suite]