24 septembre 2018

Alejandro López, Espagne, le soutien à l'extrême droite italienne

«L’article Illueca-Monereo-Anguita a été largement couvert par les médias sociaux et les journaux bourgeois espagnols. Dans ce document, ils approuvent le gouvernement de coalition italien de la Ligue du Nord néo-fasciste de Matteo Salvini avec le Mouvement Cinq étoiles dirigé par Luigi Di Maio, le gouvernement le plus à droite de l’Italie depuis le renversement de Mussolini à la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’article applaudit sans ambiguïté le « Décret Dignité » récent des néofascistes, le saluant comme un « tournant dans la... [Lire la suite]
21 août 2018

Bill Van Auken, Trump menace la Turquie de sanctions

« L’attaque contre la Turquie, indique Bill Van Auken, est liée aux mesures américaines de plus en plus agressives prises contre la Russie et l’Iran. La politique étrangère du gouvernement Erdogan a entravé les objectifs géostratégiques américains au Moyen-Orient et plus largement en Eurasie.En Syrie, Ankara a conclu un accord avec la Russie et l’Iran, lui permettant de poursuivre ses intérêts à la frontière sud du pays. Dans le même temps, la Turquie est au bord de la confrontation militaire avec les États-Unis qui utilisent... [Lire la suite]
16 août 2018

Scarlett HADDAD , la politique iranienne dans la région marque des points

« Tout ce qui se dit sur un mécontentement populaire, indique Scarlett Haddad, serait ainsi amplifié par les médias occidentaux ou hostiles à l’Iran, dans le but justement de provoquer une panique populaire. Mais les Iraniens ont dépassé ce stade depuis le temps qu’ils vivent sous les sanctions. De plus, le système politique iranien est basé sur des élections « démocratiques ». « Chaque année, il y a un scrutin. Comment pourrait-on renverser un régime élu dans lequel 12 ethnies cohabitent en harmonie ? » se... [Lire la suite]
12 août 2018

Peter Symonds, Etats-Unis, des plans pour affronter l'Iran

« Les décisions du gouvernement Trump, indique Peter Symonds, sont des provocations qui rapprochent les États-Unis d’un affrontement dangereux avec l’Iran. Elles ont également dégradé les relations avec les alliés des États-Unis en Europe, qui avaient développé des liens économiques avec Téhéran depuis 2015. Washington a refusé d’exempter les compagnies européennes de ces sanctions, menaçant de les exclure du système financier américain si elles continuaient à faire des affaires avec l’Iran. Aucune déclaration officielle n’a été... [Lire la suite]
27 mai 2018

Richard Labévière, Iran, l’unilatéralisme américain

« Mais dès à présent, indique Richard Labévière, aucun nouveau contrat ne pourra être signé entre des sociétés américaines (et occidentales affiliées) et l’Iran. Pour les contrats existants, les sanctions seront rétablies à l’issue de périodes transitoires de 90 à 180 jours. Autrement dit, toutes les compagnies étrangères ont entre trois et six mois pour « sortir » d’Iran. Quant aux groupes actuellement en négociation pour de futurs contrats, ils doivent y renoncer immédiatement. Par exemple, l’ambassadeur américain à Berlin a... [Lire la suite]
27 mai 2018

Professeur Chems Chitour, Les Etats Unis abandonnent l'accord de 2015

« L'Allemagne, indique le Professeur Chems Chitour, va perdre sur deux tableaux du fait de son commerce florissant avec l'Iran et la Russie : « L'Allemagne lit on, représente 60 % des investissements de l'UE en Iran. Ses investissements ont augmenté d'environ 25 % par an au cours des dernières années. Les capitalistes allemands attendaient cet accord avec impatience. (…) C'est le genre de coopération que les États-Unis veulent maintenant empêcher, en décourageant le financement international et en appliquant... [Lire la suite]
17 mai 2018

Mersiha Gadzo, Gareth Porter réfute certains des mythes qui entourent le programme nucléaire iranien.

« En juillet 2015, indique Gareth Porter, un accord nucléaire historique connu sous le nom de Plan d’action global commun a été réalisé entre l’Iran et le groupe P5+1 : Chine, France, Russie, Royaume-Uni, États-Unis et Allemagne, dans lequel l’Iran acceptait de réduire son enrichissement d’uranium, limitant son programme nucléaire et mettant ainsi fin à des années de sanctions contre le pays. Alors que l’Iran s’est avéré respecter ses engagements, le président américain Donald Trump a trouvé une nouvelle menace – le programme de... [Lire la suite]
07 avril 2018

Chris Marsden, la campagne anti-russe du gouvernement britannique

« La récupération apparente de Yulia a ouvert une brèche dans le récit officiel et aurait dû le faire couler définitivement. Au lieu de cela, comme cela s’est produit à plusieurs reprises, l’histoire sera sans aucun doute modifiée au besoin. Rien ne doit empêcher le Royaume-Uni, en alliance avec les États-Unis, de continuer à pousser à de nouvelles sanctions économiques et à l’expulsion de diplomates pour justifier des plans préexistants d’agression militaire aux frontières de la Russie et au Moyen-Orient. Il y a des incohérences... [Lire la suite]
20 décembre 2017

Markus Salzman, Autriche, l'ombre du passé est à nouveau présente

« Quand en 2000, indique Markus Salzman, le leader de l’ÖVP, Wolfgang Schüssel, a formé le premier gouvernement avec le FPÖ, dirigé à l’époque par Haider, des manifestations massives ont eu lieu en Autriche et des sanctions ont été imposées en Europe. Des manifestations ont de nouveau été convoquées à Vienne, mais l’UE n’a pas prononcé une syllabe de critique, bien que le gouvernement Kurz-Strache soit beaucoup plus à droite que le gouvernement Schüssel-Haider. Dans un pays où la classe dirigeante a eu recours à la dictature au... [Lire la suite]
31 août 2017

François-Bernard Huyghe, crise bizarre au Département d'Etat américain

« À partir de là, précise François-Bernard Huyghe , il y a deux explications possibles :Tillerson ne veut pas indisposer davantage les Russes après la reconduction des sanctions par le pouvoir législatif. Seconde hypothèse : Tillerson pense sincèrement que le GEC est une effroyable bureaucratie, qui n’a aucun projet sérieux pour l’utilisation de 80 millions de dollars.Comme les activités de l’agence sont sensées être discrètes (surtout sur la collecte des données) et relever de la coopération avec d’autres organisations,... [Lire la suite]