28 avril 2018

Avec Macron, le capital a tous les pouvoirs

« Aujourd’hui, indique le rapport, la propagande capitaliste nous sert  avec force la soupe de la collaboration de classe : les médias dans leur rôle de larbins au service du pouvoir, les dirigeants politiques de tout bord, certains responsables syndicaux qui se revendiquent « réformistes », en sont les porteurs. Traduction verbale : les salariés deviennent des collaborateurs, le salaire devient pouvoir d’achat intéressement et participation, les usagers des services publics des clients, le capitalisme devient libéralisme... [Lire la suite]
31 janvier 2018

Yann Le Pollotec, redonner tout son sens au combat communiste

« C’est pourquoi, nous dit Yann Le Pollotec, contrairement à Macron, les militant·e·s communistes et leurs parlementaires ont été à la rencontre des gardiens de prison, car leurs luttes pour leur salaire, l’emploi, les conditions de travail sont une partie de la solution alors que les gens de Davos sont le problème. Davos, Oxfam, et Fleury, voici trois nouvelles raisons de participer et de faire participer, le 3 février, aux États généraux du progrès social organisés par le PCF et d’en faire un contre forum de Davos. Voici aussi... [Lire la suite]
01 décembre 2017

Eric Bocquet, Sénat, les Français et la pauvreté

« Nous ne pouvons pas faire l’économie de quelques chiffres, indique Eric Bocquet. En 2016, les 10 % des Français les plus riches détiennent 56 % des richesses, quand les 50 % les plus pauvres se partagent 5 % de l’ensemble. Plus d’un tiers des Français a « expérimenté » la pauvreté. Le seuil de pauvreté perçu est à un niveau toujours plus élevé, 1 015 euros, et se rapproche dangereusement du niveau du salaire minimum, qui s’établit aujourd’hui à 1 140 euros. Cette pauvreté qui prend racine dans... [Lire la suite]
14 octobre 2017

SNCF, le salaire de Florence Parly

« Quarante-deux milliards d'euros, indique l'article, de dette cette année et peut-être jusqu'à 63 milliards en 2026. La situation de la SNCF n'est pas florissante mais celle de ses cadres dirigeants semble bien meilleure. En témoigne le salaire de Florence Parly, ministre des Armées et ex-directrice générale chargée de SNCF Voyageurs. Durant les six premiers mois de l'année, elle a touché 52 569 euros mensuels, soit plus de 300 000 euros, révèle, vendredi 6 octobre Marianne, qui s'appuie sur la déclaration d'intérêts de la... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
23 septembre 2017

Philippe Martinez, la solidarité et l'universalité des droits

« Notre principe, rappelle Philippe Martinez, c’est celui de la Sécu : je cotise selon mes moyens, je reçois selon mes besoins. C’est le principe de la solidarité et de l’universalité des droits. Un principe qui n’a jamais été aussi moderne ! Si l’on souhaite créer un régime pour tout le monde, il faut que le principe des cotisations soit le même pour tous. Évidemment, certains ont la double casquette, puisqu’il faut qu’ils paient les cotisations sociales salariales et patronales.Mais les oubliés de la société, ce sont... [Lire la suite]
04 septembre 2017

Capitalisme, les droits des travailleurs sont un leurre

« L’esclavage actuel, nous dit l'article, est plus habile que celui des colonies puisqu’on donne un salaire à l’esclave et qu’on lui fait croire qu’il est libre. Alors qu’en fait, au sein (empoisonné !) de cette société, on est toujours prisonnier, avec au cou une corde plus ou moins longue. Les patrons misent donc sur le fait que les hommes sont prêts à abandonner leur liberté si on leur offre quelques joujoux en échange. Les lois censées protéger les salariés, les syndicats, les grèves... ne changeront jamais rien aux... [Lire la suite]
25 août 2017

Club Politique Bastille, la question de la démocratie

« Les explications embrouillées de Fillon, nous dit l'article, ne font pas oublier l’essentiel : leur monde n’est pas le nôtre. Dans leur monde, on trouve normal de détourner des centaines de milliers d’euros d’argent public pour entretenir sa famille et son château. On peut puiser directement dans les caisses de l’État comme si c’était un compte épargne. C’est le comportement d’une ploutocratie qui s’étonne même qu’on puisse lui demander des comptes, la froide illustration d’un système oligarchique rassemblant les... [Lire la suite]
13 août 2017

10 09 28 Le salaire, ce lien de subordination, comment s'en affranchir ?

Souvenir...Souvenir... En  consultant le blog de Canaille le Rouge j'ai retrouvé cet article relatif au salaire... Je l'ai relu avec beaucoup de plaisir, et d'intérêt... Aussi, j'aime le faire partager à nouveau. Michel Peyret Canaille le Rouge, le c@rnet, ses p@ges. Espace d'échanges, de rêves, de colères et de luttes. 10 09 28 Le salaire, ce lien de subordination, comment s'en affranchir ?   Je dois dire en préalable que jusqu'à l'approfondissement de ces derniers mois, les travaux de B. Friot ne me... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 juin 2017

MARIO BUCCI, travail, les luttes pour l'autonomie des travailleurs

"À côté des luttes pour le salaire et la réduction du temps de travail, indique Mario Bucci, travailleuses et travailleurs se sont battu-e-s pendant des siècles pour la maîtrise de l’organisation du travail : pour élargir leur autonomie dans l’activité, pour des formes de coopération non-hiérarchisées et contre l’organisation disciplinaire du rapport de travail. Ces luttes pour l’autonomie ont été des luttes qui mettaient en question le commandement capitaliste de la production et qui aspiraient à la libération de l’activité (le... [Lire la suite]
22 juin 2017

Le syndicalisme révolutionnaire et la politique

"Le syndicalisme révolutionnaire récuse donc, nous dit le texte, dès le départ, la distinction funeste entre ce qui serait d’un côté la lutte syndicale, réduite aux revendications pour le salaire et les conditions de travail, et de l’autre la lutte politique, visant soit à l’abolition de l’État (pour les anarchistes) soit à sa conquête, par la voie parlementaire pour les sociaux-démocrates, par la lutte armée pour les bolchéviks. Pour le syndicalisme révolutionnaire, une telle séparation n’a pas de sens : le syndicalisme est par... [Lire la suite]