28 mai 2018

Jacques Serieys , OTAN, les Etats-Unis, Le Capitalisme

« La Charte de l’OTAN, indique Jacques Serieys, se présente comme un traité d’association de plusieurs pays. En fait, de Dwight Eisenhower en 1951 à John Craddock aujourd’hui, le Commandeur des forces Alliées-Europe (SACEUR) a toujours été un états-unien. La Charte de l’OTAN se réfère sans cesse à l’ONU alors qu’elle est fondée pour contourner les Nations Unies chaque fois que nécessaire. Elle commence ainsi "Les Etats parties au présent Traité, réaffirmant leur foi dans les buts et les principes de la Charte des Nations Unies"... [Lire la suite]