01 juin 2018

Alain Caillé, les sciences sociales et leurs impératifs

« Les sciences sociales, indique Alain Caillé, sont confrontées à quatre impératifs. Le premier est empirique, la description de la réalité. C’est ce qui les distingue, notamment la sociologie, de la tradition philosophique qui pense parfois comme Jean-Jacques Rousseau pouvoir « ignorer tous les faits ». Un impératif explicatif également. Il faut chercher des causes et arriver à prévoir. C’est le moment de la modélisation, pour lequel la science économique dispose d’un avantage, même si c’est le cas aussi ailleurs, par... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 01:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 février 2018

Denis Collin, patriotisme ou nationalisme

« Il faut donc distinguer, considère Denis Collin, le patriotisme du peuple et le nationalisme des dirigeants. Le patriotisme du peuple a un contenu social libérateur. La défense de la patrie – cet amour de la patrie dont Rousseau disait qu’il est le sentiment nécessaire à tout peuple qui veut un régime démocratique fort – signifie la défense des siens, de son travail, de sa vie, de ses acquis sociaux et même aussi de toutes ces particularités nationales à travers lesquelles se forge une identité. C’est dans cette arène réelle... [Lire la suite]
22 février 2017

Xavier Bekaert, les anarchistes et la vision de la nature humaine

« Malgré la grande variété de courants de pensée anarchistes, nous dit Xavier Bekaert, il semble possible de dégager quelques caractéristiques communes à l'ensemble des penseurs anarchistes quant à leur conception de la nature humaine (c'est du moins possible pour les représentants de l'anarchisme social, dont il sera uniquement question ici).Tout d'abord, pour revenir à l'introduction, les anarchistes sont souvent traités d'optimistes irréductibles. On les accuse de prétendre, comme Rousseau, que l'humanité est essentiellement... [Lire la suite]
02 décembre 2016

Chems Eddine Chitour, 17 octobre 1961, quand la France reconnaîtra-t-elle ses responsabilités ?

« Les atrocités commises pendant cette manifestation pacifique le 17 octobre d’Algériens, ont été passées sous silence par le gouvernement et les médias français pendant bien trop longtemps. Que s’est-il passé? Le triste préfet Maurice Papon- qui avait les états de service d’un chacal en Algérie pour paraphraser Victor Hugo évaluant ceux du sanguinaire Saint Arnaud qui lui aussi s’est illustré dans les enfumades en 1845- a commandité le massacre. Bilan: des centaines de morts, 11.500 arrêtés et torturés, frappés ou même tout... [Lire la suite]
09 novembre 2016

HUMANITE.FR, Etats-Unis, élections, une sanction cinglante d'Hillary Clinton et de Barak Obama

«Une sanction cinglante pour la candidate démocrate Hillary Clinton, sans doute perçue comme trop éloignée des préoccupations des gens ordinaires, mais aussi de la politique de Barack Obama, incapable d’entendre colère des victimes de la crise économique de 2008 et inapte à mener à son terme une réforme du système de santé, « l’Obamacare », digne de ce nom. C’est en partie cette volonté trop timide de protection des plus démunis et des classes moyennes qui a été sanctionnée dans les urnes. Ce désaveu ne s’est pas traduit pas... [Lire la suite]
02 août 2016

Apollinaire, " L'enchanteur pourrissant "

«Comme en littérature, considère Mikaël Lugan, Apollinaire fut, dans le domaine des arts, un é(mer)veilleur. On s’en convaincra aisément en lisant la vingtaine d’études qui composent ce fort beau catalogue superbement illustré. Le poète s’enthousiasma très tôt pour les fauves, Vlaminck et Derain, accompagna l’aventure cubiste, défendit l’orphisme des Delaunay, sut reconnaître et célébrer le génie du Douanier Rousseau, introduisit la peinture de Giorgio de Chirico, collectionna l’art africain quand ce dernier n’intéressait à peu près... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
25 janvier 2016

Daniel Bensaïd, les Etats-Nations, l'universel et le particulier

« ll se trouve, indique Daniel Bensaïd, que l’on vient de célébrer le trois-cent cinquantième anniversaire du traité de Westphalie, considéré comme l’acte de baptême de l’Europe des États-nations. C’est dire à quel point notre univers géopolitique familier (celui des cartes colorées métamorphoses de l’Europe politique dans les écoles) est récent et précaire. D’ailleurs, ces mêmes cartes sont toujours surchargées de pointillés ou de traits gras qui indiquent le déplacement des frontières, du traité de Vienne à celui de Yalta, en... [Lire la suite]
10 décembre 2015

Emile Zola et anarchisme

« Paris marque, indique Marjorie Rousseau, une nouvelle étape dans la représentation zolienne de l’anarchie qui se complexifie. L’anarchisme est désormais présenté dans son hétérogénéité : différentes tendances se trouvent mises en scène. L’anarchiste terroriste dans la lignée de Souvarine est toujours présent à travers les personnages de Salvat, de Victor Mathis, ou encore à travers Janzen et Guillaume. Mais l’on constate aussi d’autres approches du mouvement : un anarchisme snob de salon incarné par la... [Lire la suite]
29 novembre 2015

David Van Reybrouck, Election ou tirage au sort

« Il est à cet égard très révélateur, nous dit l'article, que les philosophes politiques les plus classiques, aussi bien Aristote que Montesquieu ou Rousseau, se soient montré beaucoup plus lucides que nombre de penseurs politiques contemporains concernant la nature du régime démocratique et la question du mode de nomination des représentants – élection ou tirage au sort. Ainsi, bien que par ailleurs partisan d'un régime politique mixte associant démocratie et aristocratie, Aristote semble avoir particulièrement saisi... [Lire la suite]
03 octobre 2015

Cornelius Castoriadis, récuser la pseudo-démocratie

« Je dis « pseudo-démocratie », précise Cornelius Castoriadis, parce que j’ai toujours pensé que la démocratie dite représentative n’est pas une vraie démocratie. Jean-Jacques Rousseau le disait déjà : les Anglais croient qu’ils sont libres parce qu’ils élisent des représentants tous les cinq ans, mais ils sont libres un jour pendant cinq ans, le jour de l’élection, c’est tout. Non pas que l’élection soit pipée, non pas qu’on triche dans les urnes. Elle est pipée parce que les options sont définies d’avance.... [Lire la suite]