14 octobre 2015

L'utopie de André Gorz, contre l'antihumanisme

« L’œuvre de Gorz, nous dit Hans-Léo Krämer, attire et fascine pour plusieurs raisons. J’en retiens cinq, sans les hiérarchiser, mais dont chacune permet d’entrer au cœur de ce qui fait l’originalité de la pensée de Gorz. En utilisant les mots même de Gorz, je dirai que la première raison est l’utopie d’une société libérée. Gorz ne refuse pas l’étiquette d’utopiste. Il l’interprète positivement dans la tradition d’Ernst Bloch ou de Paul Ricoeur. L’utopie « a pour fonction de nous donner, par rapport à l’état des choses... [Lire la suite]