27 juillet 2018

Vincent Ortiz , Robespierre, le grain de sable dans l’engrenage

« La question sociale, indique Vincent Ortiz, occupe bientôt le devant de la scène, et le droit de propriété devient un enjeu crucial. Les députés défendent dans leur écrasante majorité le droit illimité de propriété. Robespierre dénonce ce droit comme étant « le droit de dépouiller et d’assassiner ses semblables » ; il ajoute : « nul homme n’a le droit d’entasser des monceaux de blé à côté de son semblable qui meurt de faim ». Il prône une nécessaire limitation du droit de propriété ; sans quoi, dit-il,... [Lire la suite]
01 juillet 2018

Laurent Etre, la classe dominante et la préservation du capitalisme

« La classe dominante, indique Laurent Etre, aujourd’hui, pour préserver le système capitaliste, est traversée par une divergence stratégique, qui donne lieu à la mise en avant de deux idéologies. Il y a d’abord une stratégie de diversion identitaire, de désignation de bouc-émissaires (les migrants, les musulmans...). Il s’agit alors de diviser les exploités, pour neutraliser leur capacité de riposte. Ensuite, on se trouve en présence d’une stratégie de déni des souffrances sociales engendrées par le système capitaliste... [Lire la suite]
31 mai 2018

Thomas Schauder , Vers un retour de Marx ?

« Et pourtant, indique Thomas Schauder, le monde académique se réempare du penseur que la génération précédente s’était chargée de « ringardiser ». Certains voient en lui un penseur de l’écologie politique, d’autres considèrent la ZAD comme l’expression contemporaine de Révolution prolétarienne. On le modernise à l’aide des « études post-coloniales », des « gender studies », faisant revivre ainsi l’effervescence que son œuvre suscitait dans les années 1960 et 1970.Les crises financières passées et à... [Lire la suite]
22 mai 2018

Henri Barbusse, le vrai moteur du fascisme

"Qu’est-ce exactement que le fascisme ? La création et l’évolution du fascisme résultent de l’état de malaise et d’incertitude, des difficultés grandissantes de la vie, des menaces économiques et autres, qui surgissent de toutes parts, en un mot de la situa­tion précaire où se débattent actuellement dans presque tous les pays toutes les couches moyennes de la population.Le vrai moteur du fascisme, ce sont les pouvoirs d’argent, qui ont su et qui ont pu, grâce aux moyens gigantesques de publicité, de propagande et d’action dont... [Lire la suite]
30 avril 2018

Communistes, la pertinence de notre analyse

« Nous disions également, indique le rapport, au Comité National de janvier dernier : « pour imposer une autre politique en France, pour utiliser toutes les potentialités qui permettent le développement économique et social qui satisfait les besoins du peuple, il est indispensable d’arracher aux multinationales capitalistes les richesses créées par les travailleurs, il faut prendre le pouvoir économique, financier et politique ». Nous voyons bien à la fin de cette année toute la pertinence de cette analyse... » Reprenons la... [Lire la suite]
04 février 2018

Jean-Pierre Grenier, le capitalisme, sa naissance, sa perpétuation

« Voyons, indique Jean-Pierre Grenier, comment s’est constitué le capital. Le début du capitalisme remonte au début du XVI sc, au moment de la découverte et de la colonisation du continent américain. De nombreuses fortunes se sont alors constituées par le pillage des richesses, l’or des incas entre autre. Cela a continué et s’est accentué avec le pillage des ressources du tiers monde, l’Afrique notamment pour les français, et l’exploitation des travailleurs des pays européens, qui ont été les premiers à s’industrialiser.Comme on... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
24 janvier 2018

Lutte Ouvrière, le vrai fardeau, le parasitisme de la bourgeoisie

« De Macron à Le Pen, indique l'éditorial de Lutte Ouvrière, en passant par Collomb et Wauquiez, tous présentent les migrants comme un fardeau. Mais le vrai fardeau qui pèse sur les travailleurs est le parasitisme de la bourgeoisie. S’il y a des assistés dans notre société, ce sont ces grandes familles bourgeoises qui sont entretenues, au premier sens du terme, par des armées de travailleurs. L’ONG Oxfam vient même d’annoncer que, l’an dernier, 82 % des richesses créées dans le monde ont été accaparées par 1 % des plus riches. Si... [Lire la suite]
20 octobre 2017

Socialisme libertaire, C’est l’incontournable règle du capitalisme

« Pour la ministre du travail, indique l'article, comme pour ses compères, les ordonnances macron, c’est soulager les entreprises … pour qu’elles se développent et qu’elles créent plus de richesses (pour les riches). Ça fait plus de trente ans que ça dure, que les riches sont de plus en riches, et que le secteur social se dégrade tout en nous entendant dire que c’est indispensable pour lutter contre le chômage, qu’il faut, pour cela, « rénover » le code du travail car trop protecteur des travailleurs ; et nous... [Lire la suite]
30 septembre 2017

Le capitalisme vert, nouvelle imposture

« Le capitalisme, indique l'article, plus qu’un système social auquel presque chacun est dorénavant plutôt bien adapté, de bon ou de mal gré, consistant à créer puis organiser les « nécessaires » inégalités de revenus, est donc aussi un état d’esprit qui invite à l’accumulation des richesses, sans limites aucunes et de manière concentrationnaire, par les plus méritants, tout du moins ceux qui se sont auto-proclamés comme tels. Et plus je suis riche, plus la richesse se concentre, et plus je dois me battre pour... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 septembre 2017

Pierre Bance, mettre fin à la folie mercantile comme à la folie terroriste

« Par sa raison d’être, juge Pierre Bance, le profit marchand, et par le vecteur de celui-ci, la croissance irraisonnée, le capitalisme est incapable de devenir éco-capitalisme ou capitalisme vert. Face à ce crime contre l’humanité, les citoyens de la terre qui veulent vivre en paix, partager décemment les richesses de la nature, travailler pour produire utilement, s’instruire, créer, faire avancer l’homme en tous domaines en respectant la biosphère et les paysages, ne peuvent-ils, eux aussi, se retrouver, constituer la force qui... [Lire la suite]