18 octobre 2018

Maurice Allais se veut théoricien à la fois libéral et socialiste

« Le point de vue que j’exprime, indique Maurice Allais, est celui d’un théoricien à la fois libéral et socialiste. Les deux notions sont indissociables dans mon esprit, car leur opposition m’apparaît fausse, artificielle. L’idéal socialiste consiste à s’intéresser à l’équité de la redistribution des richesses, tandis que les libéraux véritables se préoccupent de l’efficacité de la production de cette même richesse. Ils constituent à mes yeux deux aspects complémentaires d’une même doctrine. Et c’est précisément à ce titre de... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 06:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 août 2018

Michael Laitman, l'Europe et la bouillie amère qu'elle a cuisiné

« Mais, indique Michael Laitman, l'immigration de masse n'est qu'un symptôme. Elle s'ajoute à une longue liste de complexités qui constituent une crise mondiale aux multiples facettes à laquelle l'humanité est confrontée – socialement, économiquement et écologiquement. Et tous ces défis ont une racine commune : l'incompatibilité d'une humanité divisée avec un monde de plus en plus interdépendant. C'est en Europe qu'un grand nombre de défis mondiaux surgissent en même temps, exigeant d'être résolus. Dans ce contexte,... [Lire la suite]
09 août 2018

Michel Husson, le chômage est-il une fatalité ?

« C’est en 1929, indique Michel Husson, qu’un économiste propose de changer radicalement de point de vue : « L’idée qu’il existerait une loi naturelle empêchant les hommes d’avoir un emploi, qu’il serait « imprudent » d’employer des hommes et qu’il serait financièrement « sain » de maintenir un dixième de la population dans l’oisiveté pour une durée indéterminée, est d’une incroyable absurdité. Personne ne saurait y croire s’il n’avait pas eu la tête bourrée de sornettes pendant des années ». Et... [Lire la suite]
26 juillet 2018

Eric London, Bezos, derrière la richesse, de grands crimes sociaux

« L’existence de telles fortunes, indique Eric London, expose le caractère oligarchique de la société américaine et mondiale. Sous le capitalisme, Bezos et des milliardaires comme lui dominent les partis politiques, choisissent qui est élu à une fonction publique, déterminent les politiques des gouvernements du monde et dictent « l’opinion publique » par leur contrôle sur les institutions académiques et les médias. Ici aussi, Bezos est un exemple parfait. Il a acheté le Washington Post en 2013 pour 250 millions de dollars – moins... [Lire la suite]
25 juillet 2018

Mathieu Menghini, le temps d’un retour au natif de Trêves est peut-être venu

« Mais Marx, indique Mathieu Menghini, va plus loin dans la critique des droits libéraux. Il dénonce la mystification à l’œuvre dans l’articulation des droits de l’Homme et du citoyen: avec les droits du citoyen, «l’Etat supprime (…) les différences de naissance, de condition, de culture et de profession» en soutenant que «chaque membre du peuple participe selon une mesure égale à la souveraineté du peuple» (in La Question juive) tandis qu’avec les droits de l’Homme (droits que le théoricien Franz Neumann nomme personnels et... [Lire la suite]
28 mai 2018

Eric London, des milliardaires toujours plus riches

« Le rapport de Wealth-X, indique Eric London, montre que la population milliardaire mondiale a augmenté de 15 pour cent, jusqu’à 2754 personnes, depuis 2016, et que la richesse de ces milliardaires « a bondi de 24 pour cent à un niveau record de 9200 milliards de dollars », soit 12 pour cent du Produit intérieur brut annuel de la planète entière. Les milliardaires du monde entier ont augmenté leur richesse, mais nulle part ils n’ont gagné autant d’argent qu’aux États-Unis et en Asie. Les 727 milliardaires en Amérique du Nord ont... [Lire la suite]
15 mai 2018

Michel Husson, Marx a-t-il inventé l'écosocialisme

« Rappelons que Marx reprenait à son compte la maxime de William Petty : la richesse « a pour père le travail et pour mère la terre ». Le procès consistant à lui reprocher de considérer le travail comme la source unique de valeur ne fait que révéler une confusion entre valeur et richesse. C’est cette confusion conceptuelle qu’il est important de lever car elle est au fondement de nombreuses incompréhensions. On aurait par exemple gagné du temps à s’épargner le flot de littérature enfonçant des portes ouvertes en... [Lire la suite]
21 avril 2018

Marc Fromager, quand la Syrie retrouvera enfin la paix...

« Nous pourrions aider la Syrie, préconise Marc Fromager, plutôt que la bombarder ! Les chrétiens syriens ont besoin de nos prières. Non seulement ce sont nos frères dans le besoin, mais ils constituent une part irremplaçable de la richesse de la société syrienne. Ils n’ont pas voulu cette guerre, ils n’ont rien à y gagner. Ils s’entendent relativement bien avec leurs voisins musulmans, et les chrétiens de tous les rites, catholiques et orthodoxes vivent en bonne intelligence. Il y a d’ailleurs beaucoup de familles mixtes. Cette... [Lire la suite]
31 mars 2018

Léon Trotsky, la dialectique et notre connaissance de la réalité toujours changeante

« Le vice fondamental de la pensée vulgaire, indique Léon Trosky, consiste à se satisfaire de l’empreinte figée d’une réalité qui, elle, est en perpétuel mouvement. La pensée dialectique précise, corrige, concrétise constamment les concepts et leur confère une richesse et une souplesse, j’allais presque dire une saveur, qui les rapprochent jusqu’à un certain point des phénomènes vivants. Non pas le capitalisme en général, mais un capitalisme donné, à un stade déterminé de son développement. Non pas l’Etat ouvrier en général, mais... [Lire la suite]
09 mars 2018

Pierre Joseph Proudhon, la République est une anarchie positive

« Dans la République, indique Pierre Joseph Proudhon, tout citoyen, en faisant ce qu'il veut et rien que ce qu'il veut, participe directement à la législation et au gouvernement, comme il participe à la production et à la circulation de la richesse. Là tout citoyen est roi; car il a la plénitude du pouvoir, il règne et gouverne. La République est une anarchie positive. Ce n'est ni la liberté soumise A l'ordre comme dans la monarchie constitutionnelle, ni la liberté emprisonnée DANS l’ordre, comme l'entend le Gouvernement... [Lire la suite]