10 août 2018

Luc Peillon, Macron, Président des riches... mais surtout des plus riches

« Si certaines mesures socio-fiscales, indique Luc Peillon, bénéficieront aussi aux autres catégories de la population, ce qualificatif de président des riches semble donc plutôt justifié. Même si la formule de François Hollande (« président des très riches») semble encore plus appropriée. Un des points communs des tableaux ci dessus est, outre le gain indéniable du dernier décile (les 10% de Français les plus aisés), le sort «défavorable» réservé à l'avant dernier décile. Ces Français, qui se situent donc entre les 80... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
02 juillet 2018

Robert Bibeau, j'appelle l'exercice électoral une « mascarade »

« Premièrement,indique Robert Bibeau, entre un parti politique de droite, de gauche, ou de centre la phraséologie diffère, mais c’est exactement la même affaire. D’une élection à l’autre, les ouvriers sont à même de le constater. Parfois, un parti de gauche mène une campagne électorale sous un verbiage de gauche, une fois élue, il mène une politique de droite, car il n’a pas le choix, les impératifs économiques subsument les désidératas politiques. L’inverse est aussi vrai. Ainsi, dans mon livre je cite François Hollande qui a... [Lire la suite]
28 mai 2018

Eric London, des milliardaires toujours plus riches

« Le rapport de Wealth-X, indique Eric London, montre que la population milliardaire mondiale a augmenté de 15 pour cent, jusqu’à 2754 personnes, depuis 2016, et que la richesse de ces milliardaires « a bondi de 24 pour cent à un niveau record de 9200 milliards de dollars », soit 12 pour cent du Produit intérieur brut annuel de la planète entière. Les milliardaires du monde entier ont augmenté leur richesse, mais nulle part ils n’ont gagné autant d’argent qu’aux États-Unis et en Asie. Les 727 milliardaires en Amérique du Nord ont... [Lire la suite]
19 mai 2018

Gérard Filoche, points communs entre la situation de 68 et aujourd'hui

« Souvent, indique Gérard Filoche, Mai 68 est raconté de façon biaisée. Le mouvement étudiant allemand était beaucoup plus puissant que le mouvement étudiant français. Mais on l’a oublié, parce qu’il n’y a pas eu une grande grève générale avec 90 % des salariés… En France, c’est le mouvement social qui a compté. Les entreprises ont été obligées de trouver des arrangements et cela a touché tout le monde : les mineurs, les métallurgistes, les cheminots, les postiers, mais aussi les gardiens de musée, les chirurgiens-dentistes, les... [Lire la suite]
18 mai 2018

Verdi, Macron et sa capacité de nuisances

« Le 26 mai, indique Verdi, pourrait bien être le jour symbolique de l’agglomération des luttes contre le pouvoir macronien qui, en un an, a montré sa capacité de nuisance contre la majorité des Français. Des citoyens qui ont conscience aujourd’hui de l'illégitimité de ce président, que seuls 16 % des électeurs en âge de voter ont effectivement choisi. C’est la colère qui a fait place à la grogne ! Cela n’a rien d’étonnant, à la lecture du sondage du 4 mai, ignoré par la plupart des merdias et ses... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
14 mars 2018

Le gouvernement des riches, par et pour les riches

« La régression sociale et démocratique, indique le Front Syndical de Classe, n'est pas une fatalité. Elle est imposée par un système qui ne connait plus que la barbarie en l'appelant modernité, et dont l’UE est l’arme létale continentale. Mais personne n’est « légitime » pour détruire les conditions de vie d’un peuple et rien n’est plus légitime, en démocratie, que de « mettre le monde du travail au cœur de la vie nationale », ainsi qu’y invitait le programme du CNR intitulé « Les Jours heureux ».... [Lire la suite]
11 mars 2018

Verdi, l'extrême nuisance de ce système fou

« En réalité, indique Verdi, les riches de la planète sont aux abois, car le système économique et financier mafieux et destructeur, qu’ils ont imposé aux États, au sortir de la seconde guerre mondiale, grâce à la complicité de politiciens lâches et cupides, se fissure sous la pression des peuples. Des peuples qui prennent de plus en plus conscience, grâce aux réseaux sociaux et l’info libre sur internet, malgré la hargne des médias aux ordres pour contrer toute vérité contraire aux intérêts de leur patron, de l’extrême nuisance... [Lire la suite]
02 mars 2018

Verdi, Macron, l'heure de vérité approche

« L’heure de vérité approche !, nous dit Verdi. La prise de conscience prend un temps variable selon chaque individu. On doit appeler un chat un chat. Sarkozy était un enragé, anxiogène. Hollande un mou, inefficace, traitre aux idées de gauche. Macron, derrière l’affichage d’une apparence bienveillante, et son sourire charmeur, n’est que dans la communication, comme si, pour lui, ne comptait que la vitrine du magasin France ! Peu importe si, à l’intérieur, les gens souffrent de plus en plus. Visiblement, il n’en a cure.... [Lire la suite]
24 décembre 2017

André Damon, Etats-Unis, une contre-révolution sociale

« Toutes les institutions de la société américaine, indique André Damon, ont eu leur rôle à jouer dans cette contre-révolution sociale. Les syndicats se sont transformés en appendices de la gestion d’entreprise, renonçant à toute prétention à être des « organisations ouvrières ». Pendant les années 1980, ils ont isolé et réprimé chaque grève ou lutte contre l’assaut des riches. Aujourd’hui, ils servent de fournisseurs de main d’œuvre bon marché et de police du travail pour la classe dirigeante, tout en fournissant des sinécures... [Lire la suite]
01 décembre 2017

Eric Bocquet, Sénat, les Français et la pauvreté

« Nous ne pouvons pas faire l’économie de quelques chiffres, indique Eric Bocquet. En 2016, les 10 % des Français les plus riches détiennent 56 % des richesses, quand les 50 % les plus pauvres se partagent 5 % de l’ensemble. Plus d’un tiers des Français a « expérimenté » la pauvreté. Le seuil de pauvreté perçu est à un niveau toujours plus élevé, 1 015 euros, et se rapproche dangereusement du niveau du salaire minimum, qui s’établit aujourd’hui à 1 140 euros. Cette pauvreté qui prend racine dans... [Lire la suite]