17 octobre 2018

Jacques Cotta, ce qui se joue en Italie, l'éclatement de l'UE

« Salvini, indique Jacques Cotta, est par exemple partisan de la « théorie du ruissellement », par ailleurs chère à notre président Emmanuel Macron, qui vise à baisser les impôts des riches au nom de la relance. La Lega, parti xénophobe dont il a pris la direction, était il y a peu encore concentrée dans le Nord de l’Italie tel un mouvement régionaliste, exprimant la révolte du petit patronat du nord industriel contre l’état central italien, rassemblant comme un parti de masse sur le modèle du vieux PCI nombre de ses... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
10 juillet 2018

Charles Sannat, quand il y a un doute, il n'y a pas de doute, passe ton chemin

« En conclusion, indique Charles Sannat, si devenir riche est très difficile pour la grande majorité des sans-dents que nous sommes, quand on a quatre sous, il est quand même nettement plus facile de ne pas les perdre en étant simplement prudent et en gérant en « bon père de famille ». En tout, soyez prudent, et appliquez les 7 conseils de mon pépé. « Fils, quand il y a un doute, il n’y a pas de doute, passe ton chemin »…Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !... » Reprenons la... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
28 octobre 2017

Juan Asensio, le culte du Christ agonisant

« Cette impossibilité du christianisme social, indique Juan Asensio, est encore illustrée par ce passage qui choquera les petits apôtres de l'insertion de l’Église dans le monde : «Résoudre le problème économico-social, celui de la pauvreté et de la richesse, celui de la répartition des biens de la terre, n'est pas une mission chrétienne; et cela, même ce qui rachète le pauvre de sa pauvreté devrait racheter le riche de sa richesse, de même que ce qui rachète l'esclave devait racheter le tyran, et qu'il fallait en finir avec la... [Lire la suite]
16 août 2017

Léon Trotsky, les pronostics et l'histoire

« Ce qui est arrivé, indique Léon Trotsky, n’est pas, et de loin, ce qui était prévu dans ces articles. Et ce qu’ils prévoyaient est loin de s’être réalisé. C’est le destin de tout pronostic politique. La réalité est infiniment plus riche en ressources, variantes et combinaisons que n’importe quelle imagination. Que la guerre commencerait par un partage de la Pologne entre l’Allemagne et l’URSS, nous ne l’avions pas prédit. Peut-être qu’une analyse plus attentive et plus détaillée nous aurait suggéré aussi cette variante, Mais... [Lire la suite]
21 mai 2017

Grégory Chambat, Ruwen Ogien, l'école d'un système social injuste

"L’idée qui se répand à nouveau, indique Ruwen Ogien, comme si on revenait au XIXe siècle, c’est que si vous êtes riche, c’est que vous le méritez, et que si vous être pauvre, c’est de votre faute. Vous ne vous levez pas assez tôt, vous ne cherchez pas un emploi avec suffisamment de persévérance, vous préférez être assisté, et ainsi de suite.On cherche de plus en plus massivement à « blâmer la victime ». C’est ce que j’appelle la guerre intellectuelle contre les pauvres.Cette guerre aux pauvres s’exprime aussi dans les... [Lire la suite]
01 janvier 2017

Gauthier Tolini, Freinet, difficultés scolaires et origine sociale des élèves

«Le développement physique, rappelle Gauthier Tolini, l’aptitude manuelle, toutes les mesures scientifiques, bref, le quotient mental lui-même démontrent que l’enfant pauvre est un état d’infériorité par rapport à l’enfant aisé ou riche. Et cela est tellement visible avec cette institution des écoles « faibles » que certains adversaires craignent de voir ressusciter les écoles de pauvres du temps de Pestalozzi. Et il ne faut pas que le peuple voie clairement les causes véritables de sa déchéance. Qu’on ne vienne donc pas,... [Lire la suite]
03 juillet 2016

Qui enrichit les sociétés humaines ?

« S’il est probable, indique l'article, que le protectionnisme ait en effet toujours été la norme dans l’histoire du commerce, il serait erroné d’en déduire qu’il aurait été le moteur de l’enrichissement des sociétés humaines. Le protectionnisme ne produit rien et ne profite qu’aux rentiers avides de monopoles : les quelques corporations industrielles, professionnelles et syndicales politiquement bien connectées pour rançonner le consommateur. Un pays riche et protectionniste est un pays riche malgré son protectionnisme. Non... [Lire la suite]