16 juillet 2018

Vincent Ortiz, La presse , les intellectuels et la Commune de Paris

« Un article du Figaro appelle sans détours à un massacre sanglant : « Il reste à M. Thiers une tâche importante : celle de purger Paris. Jamais occasion pareille ne se présentera (…) Allons, honnêtes gens, un coup de main pour en finir avec la vermine démocratique et sociale, nous devons traquer comme des bêtes fauves ceux qui se cachent ». Le poète Leconte de Lisle souhaite « déporter toute la canaille parisienne, mâles, femelles et petits ». Renan, dans ses dialogues philosophiques, en... [Lire la suite]
22 janvier 2016

L'Averroès d'Ernest Renan

« Chez le commentateur d’Aristote,nous dit Daniel Vidal, pas de résurrection, pas de paradis, pas d’enfer. Pas de jugement dernier. Pas de glose sur la vie-au-delà, sur « l’autre vie ». L’homme ? Ni absolument libre, ni absolument prédestiné. Alors : « moderne », Averroès ? Pourquoi pas ?Et Renan dit encore ceci, que l’on ne chasse pas la raison sans qu’elle ne fasse retour, ou demeure, aux lieux où l’on ne l’attend pas. Dans les sectes qui viennent proliférer en terres d’islam. Où se... [Lire la suite]
16 octobre 2015

Charbonneau et Ellul, obéir à un fatalisme social ?

« Ce mouvement de concentration, nous disent Charbonneau et Ellul, s’est poursuivi dans toute l’histoire. Il a été une évolution vers l’ordre, mais n’était jamais arrivé à un résultat. Il manquait toujours le moyen pour réaliser ce gigantisme. Or ce n’est pas parce que le courant a toujours porté vers la concentration que celle-ci doit être considérée comme juste. Si, à certaines époques, cet idéal d’unité pouvait être juste et efficace pour combattre des vices graves de la société et de l’individu (possibilité de brigandage,... [Lire la suite]