22 février 2018

Roger Dangeville, Marx-Engels et l'extinction de l'Etat

« L'extinction de l'État, indique la présentation, est au centre de la doctrine de la dictature du prolétariat, parce qu'il fait partie des superstructures de violence qui ne sont donc pas de façon directe, mais indirecte seulement – par leur effet – des facteurs économiques ; en un mot, il n'a plus de raison d'être quand la société n'a plus besoin de ce moyen qui est lié à la domination de classe. Sans la dictature du prolétariat, on ne pourrait abolir le salariat, les rapports de classe en général et le prolétariat... [Lire la suite]
26 février 2017

Pierre Khalfa, capitalisme, une multiplicité d'oppressions

« La notion de sujet révolutionnaire a-t-elle encore un sens ?, interroge Pierre Khalfa. L’idée que seul le prolétariat, réduit très rapidement à la notion sociologique de classe ouvrière, peut être l’instrument du renversement du capitalisme et de la construction d’une société sans classe a été historiquement largement dominante. Une conception qui ne se vérifiera que très partiellement, la paysannerie comme de nombreuses couches urbaines ayant joué – dans des configurations très différentes d’une situation à... [Lire la suite]
02 juillet 2015

Antoine Artous, Marx et l'Etat

« Dans ma contribution, indique Antoine Artous, « Retour sur quelques difficultés et discussions », j’essaie de rendre compte non pas de ces débats généraux, mais de la façon dont ils ont pu se cristalliser sur la question de l’État. Plus précisément, comment ont-ils permis de réactiver (ou simplement de faire émerger…) une tradition marxiste d’analyse de l’État, non pas comme substance de classe transhistorique, mais comme « rapport de souveraineté et de dépendance », selon une formule de Marx, lié à un... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,