13 octobre 2017

Etats-Unis, Niles Niemuth, la violence des troupes de choc en uniforme

« Trois ans plus tard, indique Niles Niemuth, les atrocités se poursuivent sans fin. Le nombre total de meurtres par la police à l’échelle nationale cette année devrait dépasser le total de 1116 de l’année dernière, avec 874 personnes déjà mortes cette année, à la date de vendredi. Prendre une balle de la police est un risque bien réel pour des dizaines de millions d’ouvriers américains, de toutes les races. Rien qu’au cours de la semaine passée, la police a tiré et a tué un étudiant blanc à Atlanta et un hispanique à Oklahoma... [Lire la suite]
12 février 2017

Louis-Auguste Blanqui, les peuples, le fatalisme, l'inertie, la résignation ?

« À chaque minute, écrit Blanqui, à chaque seconde, le genre humain se trouve en présence de mille routes inconnues, également ouvertes devant lui. Un pas fait sur l’une d’elles l’écarte à jamais de toutes les autres. Ce pas est-il fatal ? — Oui, dit le Fatalisme idiot. — Non ! réplique le Fatalisme sensé. Car les hommes ne sont point des végétaux, dont le développement est l’œuvre exclusive de forces aveugles et indifférentes de la matière. Certes, ils en dépendent aussi, et beaucoup, de ces forces, mais non pas uniquement. Ils... [Lire la suite]
15 novembre 2015

Noam Chomsky, "L'Occident terroriste"

Pour Noam Chomsky, « le poète national, Walt Whitman, illustre bien la perception générale lorsqu’il écrit : « Le nègre [« nigger »] comme l’Indien [« injun »] sera éliminé ; c’est la loi des races, de l’histoire… Des rats supérieurs arrivent, alors les rats inférieurs sont éliminés ». Ce n’est qu’en 1960 que l’ampleur de ces atrocités et leur description commencent à pénétrer l’université et, dans une certaine mesure, la conscience populaire, mais il reste encore fort à faire. Ce n’est... [Lire la suite]
11 octobre 2015

Axel Kahn, le combat antiraciste pour l'égale dignité des hommes

« Au total, finalise Axel Kahn, la biologie et la génétique modernes ne confirment en rien les préjugés racistes, et il est certainement de la responsabilité des scientifiques de réfuter les thèses biologisantes encore trop souvent appelées à leur rescousse. Cela est relativement aisé, mais à l’évidence insuffisant, tant il apparaît que le racisme n’a pas besoin de la réalité biologique des races pour sévir. À l’inverse, ce serait un contresens de vouloir fonder l’engagement antiraciste sur la science. Il n’existe en effet pas de... [Lire la suite]