06 avril 2018

Serge Halimi, Le règne de François Hollande a achevé la gauche

« La gauche, indique l'article, s’appuie sur l’Etat pour transformer la société. Elle dépend ainsi des hauts fonctionnaires et des experts bureaucratiques. Mais cette bourgeoisie d’Etat désapprouve les réformes sociales. Son opposition politique se déguise derrière une supposée neutralité technique. L’inertie de l’administration suffit à faire échouer des tentatives politiques. Ensuite, les mouvements sociaux deviennent moins dynamiques lorsque la gauche est au pouvoir. Il semble difficile d’articuler l’administration de l’Etat... [Lire la suite]
21 juillet 2017

Manu R., : « Voter me semble être un acte devenu insignifiant »

« J’ai 42 ans, nous dit Manu R., et j’ai toujours voté et voulu agir en citoyen reconnaissant pour la démocratie dans laquelle j’ai la chance de vivre. Toutefois, l’attitude de l’ensemble des candidats, l’influence des médias, l’absence de crédibilité des candidats quand ils pensent parler des questions de fond aux Français m’est devenue insupportable. J’ai choisi d’investir ma frustration dans une plus grande implication locale, dans la recherche de liens humains, de solidarité, d’échanges et de réflexions... [Lire la suite]
09 juillet 2017

Zones subversives, nouvelles formes de travail et luttes

« Le livre de Julien Brygo et Olivier Cyran, indique l'article, propose des enquêtes vivantes et approfondies. Elles permettent de décrire les mutations du monde du travail. Les chômeurs qui doivent accepter n’importe quel travail, l’ubérisation et l’arnaque de l’auto-entrepreneuriat, le management et le stress ne cessent de se développer. La force de livre de Julien Brygo et Olivier Cyran repose sur son aspect descriptif et journalistique. Le lecteur peut alors développer ses propres analyses. Néanmoins, ce livre n’évoque... [Lire la suite]
18 avril 2017

Anne Gervais, André Grimaldi, le statut de l'hôpital public...

"Hélas à ce jour en France, disent les auteurs, la seule régulation mise en œuvre avec succès par le gouvernement sortant est la limitation de l’enveloppe budgétaire hospitalière combinée, quand la droite est au pouvoir, à une augmentation de la privatisation des dépenses (reste à charge pour le patient et primes d’assurances complémentaires).Dans cette guerre sur le marché de la santé, l’attaque contre la Sécurité sociale vient de tourner court, au moins pour l’instant, mais l’hôpital public va devoir faire face à de... [Lire la suite]
29 septembre 2016

Jean-Pierre Tricaud, une forme de réformisme...

« Voilà, nous dit Jean-Pierre Tricaud, quelques réflexions qui me taraudent un peu. Elles ne s'appuient sur pas grand chose de théorique ou de scientifique...Je laisse les connaisseurs et les érudits en la matière approfondir et développer si cela le mérite, sinon à classer dans les délires d'un parpaillot en mal de sommeil. Je déborde quelque peu de ma fonction au CA et de mon domaine de compétences mais je ne fais d'ombre à personne du fond de mon Périgord chéri. Et j'espère n'avoir réveillé personne !..." Reprenons les... [Lire la suite]
11 août 2016

1914-1918, l'union sacrée pour la défense de la patrie ?

« Dans les jours précédant la mobilisation générale, indique Patrick Le Moal, sous l’impulsion des syndicalistes et des socialistes, des manifestations, meetings, affichages, tracts d’opposition à la guerre se multiplièrent. Mais tout s’arrêta le 1er août, jour de la mobilisation générale. L’entrée en guerre surprit, et le ralliement dès le 2 août des syndicalistes et des socialistes à la défense du pays bloqua toute tentative. Le 4 août, les députés de tous les partis politiques votèrent les crédits de guerre : ainsi... [Lire la suite]
22 février 2016

Jacques Rancière, Sommes-nous en guerre ?

« Il y a des gens qui croient qu’être de gauche c’est tout ramener à la domination du capital. Cette position « de gauche » engendre finalement une résignation morose à la loi d’un système. C’est dans l’espace politique que s’organisent les formes de communauté qui accomplissent la domination capitaliste ou qui s’y opposent.
La banque et la finance ne fabriquent pas elles-mêmes les formes de l’opinion qui créent un peuple à leur convenance. Ce sont les politiciens, les intellectuels et la classe médiatique qui font ce... [Lire la suite]
05 août 2015

Gorter et l'autodétermination ouvrière

« Même petites, considère Serge Bricianer, les luttes ouvrières qui ouvrent des perspectives nouvelles ne surgissent que dans ces rares moments où les travailleurs, surmontant leurs vieux réflexes de passivité et de crainte, se rebellent à tâtons contre eux-mêmes, c'est-à-dire contre les organisations, contre les chefs qu'ils se sont donnés, pour prendre en main, de façon certes fragmentaire et provisoire, la gestion de l'effort commun, unitaire. De même, à un échelon autrement plus élevé, les phases d'effondrement partiel des... [Lire la suite]
20 mars 2015

L'industrie culturelle, passivité et artificialisation de l'existence...

Pour Adorno et Horkheimer, « l’industrie culturelle semble désormais susciter, orienter, discipliner les besoins et les désirs des consommateurs. L’amusement permet la résignation et l’acceptation de l’ordre social. « S’amuser signifie toujours : ne penser à rien, oublier la souffrance même là où elle est montrée. Il s’agit au fond d’une forme d’impuissance », analysent Adorno et Horkheimer. La culture impose un imaginaire de pacification sociale qui préfère les victimes aux rebelles. La civilisation industrielle... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 05:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,