04 septembre 2018

K. Marx : extrait de la 1ère adresse du Comité de la Ligue des Communistes, 1850.

K. Marx : extrait de la 1ère adresse du Comité de la Ligue des Communistes, 1850. Au discours des réformistes, quelles mesures doivent opposer les révolutionnaires ? Elément pour la réflexion sur les positions des communistes dans les luttes aujourd’hui septembre 3, 2018 Nous reproduisons ci-dessous la dernière partie d’un texte court de Marx de 1850, écrit pour le Comité de la Ligue des communistes en 1850. La Ligue des communistes (1847/1852) fut la première organisation ouvrière, socialiste et révolutionnaire,... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
17 mars 2018

Robert Bibeau, Italie, l'arnaque électoraliste

« Le plus déconcertant dans cette arnaque électoraliste, indique Robert Bibeau, c’est que depuis plus de cent ans tous les partis politiques – de gauche comme de droite – pourvu qu’ils se plient aux règles écrites et non écrites de l’exercice démocratique – participent avec entrain à ce baratin. Quelle désolation que de voir les réformistes gauchistes afficher leur soumission à l’ordre démocratique bourgeois et faire la promotion des mascarades électorales, alors que les ouvriers sont invités à désarmer ! La go-gauche se prête à... [Lire la suite]
31 juillet 2017

Thibault Graindorge, une certaine proximité entre Jaurès et Guesde

"On le voit, nous dit le texte, il y a une certaine proximité entre Jean Jaurès et Jules Guesde dans le fait que l’un et l’autre sont passés du camp des républicains « classiques », c’est-à-dire pour eux bourgeois, à celui du socialisme, et l’un et l’autre considéraient qu’il fallait utiliser les moyens légaux pour parvenir au socialisme tout en admettant qu’on ne pouvait s’y limiter en toute circonstance, contrairement à ce que pourrait faire croire la coupure que l’on fait entre « réformistes » et... [Lire la suite]
17 octobre 2016

Robert Bibeau, où conduit la boulimie d'emprunt-crédit-dette du système

« Toutefois, considère Robert Bibeau, nous acceptons l’aveu non sollicité du directeur du FMI à l’effet que sous le mode de production capitaliste les sociétés passent d’une crise à une autre, quelle qu’en soit l’apparence. La boulimie d’emprunt n’est pas réservée aux ménages ni au secteur privé – elle frappe également le secteur public étatique (États + entreprises gouvernementaux) démontrant ainsi que sous le mode de production capitaliste entreprises privées et corporations publiques leurs empreintes économiques sont... [Lire la suite]
17 avril 2016

CGT - Septembre 1895 - Le fameux congrès fondateur de Limoges

« À Limoges, indique le texte, du 23 au 28 septembre 1895, enfin, se tient le congrès qui doit réaliser l’unité ouvrière en fondant la CGT, censée dépasser la FNS et la FNBT. À Nantes, le grève-généralisme a triomphé. À Limoges, c’est le principe d’indépendance vis-à-vis des partis politiques qui va être voté. La chose, en effet, ne va pas de soi. Il n’est par exemple pas rare que les syndicats animés par des allemanistes envoient des délégués dans les congrès de leur parti, le POSR. À Limoges, les allemanistes verraient d’un bon... [Lire la suite]
03 octobre 2015

Le réformisme, obstacle à la sortie des institutions bourgeoises et du capitalisme

« Les vieux partis réformistes, indique le texte, sociaux-démocrates ou staliniens ont disparu sans que le mouvement révolutionnaire ait été capable de gagner de l'influence de façon un tant soit peu significative au sein du mouvement ouvrier. Il ne pourra commencer à y parvenir que s'il cesse de se penser comme une opposition à ce  réformisme d'un autre temps pour se penser comme aile marchante d’un mouvement ouvrier au sein duquel nous voulons contribuer à reconstruire une conscience de classe. Nous ne nous définissons pas... [Lire la suite]
09 avril 2015

Le grand capital conduit le monde à la catastrophe !

« Les réformistes en tout genre en accusent la « mondialisation » qui, en établissant la toute-puissance des marchés financiers mondiaux, enlèverait à l’État les moyens d’intervenir. C’est une vieille habitude du réformisme de dissimuler la lutte des classes concrète derrière des abstractions. Derrière « les marchés financiers », il y a la même grande bourgeoisie impérialiste que derrière les États impérialistes. Les parlements nationaux, même dans les pays les plus démocratiques, n’ont jamais été autre chose... [Lire la suite]