17 juillet 2018

Francis Dubois, Macron à Versailles, une politique d'extrême droite

"Mais la seule solution proposée par Macron au cours de son intervention était de casser les acquis sociaux des Français afin d’armer l’impérialisme français et le préparer à la guerre. Il a applaudi le parlement, qui impose toutes ses réformes depuis un an: «Vous avez rendu à la France ses capacités militaires à travers une loi de programmation d’une ambition nouvelle et inédite. Vous avez levé les blocages du marché du travail créés par un Code devenu obsolète et inadapté.» Macron a lié dès le début les attaques contre les acquis... [Lire la suite]
06 avril 2018

Serge Halimi, Le règne de François Hollande a achevé la gauche

« La gauche, indique l'article, s’appuie sur l’Etat pour transformer la société. Elle dépend ainsi des hauts fonctionnaires et des experts bureaucratiques. Mais cette bourgeoisie d’Etat désapprouve les réformes sociales. Son opposition politique se déguise derrière une supposée neutralité technique. L’inertie de l’administration suffit à faire échouer des tentatives politiques. Ensuite, les mouvements sociaux deviennent moins dynamiques lorsque la gauche est au pouvoir. Il semble difficile d’articuler l’administration de l’Etat... [Lire la suite]
03 avril 2018

Hugo Cailloux, Montpellier, que s''est-il passé à la fac de droit ?

« Le doyen de la faculté de Montpellier, indique Hugo Cailloux, n'est pas le seul à être pris dans la tempête. Dès le vendredi matin, alors que la nouvelle des agressions fait le tour de la ville, les étudiants mobilisés contre les réformes du gouvernement accusent des professeurs d'avoir participé aux violences. Très vite, le nom du professeur d'histoire du droit, Jean-Luc Coronel de Boissezon, est cité. Ce dernier est particulièrement visé par les militants pro-blocages, qui lui reprochent sa proximité avec... [Lire la suite]
02 avril 2018

Anthony Torres, les travailleurs contre les réformes Macron

« En France métropolitaine, indique Anthony Torres, des dizaines de milliers de conducteurs de train, d’enseignants, d’infirmiers, d’aiguilleurs du ciel et d’autres travailleurs du secteur public se sont mis en grève contre les réformes de droite de Macron. Une grève générale se déroule à Mayotte et une autre a eu lieu dans la Polynésie française. C’est pour se préparer à affronter la colère des travailleurs face à la guerre et à l’austérité sociale, et non pas pour attaquer les réseaux islamistes, que l’élite dirigeante incite... [Lire la suite]
17 février 2018

Stéphane Beaud, université et bac, les réformes Macron

« Ces réformes Macron, indique Stéphane Beaud, de l’université et du bac témoignent d’une profonde volonté de rupture avec la trajectoire historique très singulière de la France. Celle-ci était éminemment liée au fait qu’il y a eu ce compromis fordiste, lié à la guerre, un compromis de classe avec des élites politiques et économiques qui, pour une part, ont connu des ouvriers sur le champ de bataille ou dans la résistance. Historiquement, elles ont dû respecter et rendre hommage à la résistance communiste, aux cheminots, etc.... [Lire la suite]
14 février 2018

Alex Lantier, Macron, la Grande coalition et l'axe Berlin-Paris

« Le non-dit, indique Alex Lantier, c’est que l’accord de la Grande coalition et l’axe Berlin-Paris post-Brexit se fondent sur le programme le plus à droite depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Berlin se réarme et prépare une politique militaire agressive et une répression intérieure renforcée; la Grande Coalition travaille avec Macron sur son agenda social réactionnaire et l’imposition d’un diktat d’austérité et de militarisme à travers l’Europe. Macron veut détruire tous les acquis sociaux ressortis de la révolution... [Lire la suite]
12 février 2018

Claude Billot-Zeller, « La France s’est mise en mouvement »

Informations Ouvrières n°489 « La France s’est mise en mouvement » mercredi 7 février 2018  par  POI National  « La France s’est mise en mouvement »  Claude Billot-Zeller, membre du bureau national du POI Quel mouvement ! Les réformes Philippe-Macron sont celles que l’on attendait, dit Jacques Attali qui se réjouit. Aussi conseille-t-il d’aller à marche forcée, avec les réformes déjà engagées. Il faut poursuivre : supprimer les régimes... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
31 janvier 2018

Initiative-communiste, universités et lycées, se mobiliser le jeudi 1er février

« Les fédérations syndicales FERC-CGT, FNEC-FP FO, FSU, SGL, SUD éducation, Solidaires étudiant-e-s, Unef, UNL, UNL-SD appellent les lycéen·nes, les étudiant·es, les personnels des universités et des lycées à se mobiliser le jeudi 1er février 2018, à se réunir, dès maintenant, en assemblée générale pour débattre des réformes, à se mobiliser sous toutes les formes décidées collectivement, y compris par la grève le jeudi 1er février, dans les universités et les lycées... » Reprenons la lecture des textes présentés par Sud... [Lire la suite]
21 janvier 2018

Jonathan Piron , Iran, sortir des causes du ressentiment social

« Les causes profondes, indique Jonathan Piron, du ressentiment social vont nécessiter des réformes importantes pour parvenir à répondre au malaise qui touche une bonne partie de la population iranienne. Ces défis économiques ne sont cependant pas les seuls. La crise qui touche aujourd’hui l’Iran prend de plus en plus l’apparence d’une crise structurelle, systémique. En effet, à politique inchangée, les défis environnementaux seront de plus en plus pesants pour l’avenir même de l’Iran. Si aucune réponse n’est apportée à ces... [Lire la suite]
24 novembre 2017

L'Humanité, Frédérick Genevée, quand le mur de Berlin s'écroulait

« Communistes allemands et français, rappelle Frédérick Genevée, se sont aussi retrouvés dans les camps de concentration, notamment à Buchenwald, et ont ensuite toujours entretenu des relations fortes et donc de confiance. Le PCF a ainsi toujours soutenu la RDA et ses dirigeants. Cela n’a pas empêché les désaccords, mais la solidarité fut constante. Or, malgré ce qu’il a été écrit, le PCF a soutenu la perestroïka, et a donc été gêné par l’attitude d’Honecker, qui fut, c’est le moins qu’on puisse dire, hostile aux réformes venues... [Lire la suite]