22 mai 2018

Henri Barbusse, le vrai moteur du fascisme

"Qu’est-ce exactement que le fascisme ? La création et l’évolution du fascisme résultent de l’état de malaise et d’incertitude, des difficultés grandissantes de la vie, des menaces économiques et autres, qui surgissent de toutes parts, en un mot de la situa­tion précaire où se débattent actuellement dans presque tous les pays toutes les couches moyennes de la population.Le vrai moteur du fascisme, ce sont les pouvoirs d’argent, qui ont su et qui ont pu, grâce aux moyens gigantesques de publicité, de propagande et d’action dont... [Lire la suite]
02 mars 2018

Jacques Cotta, une nouvelle aventure professionnelle

« Sans renfort de publicité, précise Jacques Cotta, sans complaisance du haut du pavé (ce qui n’est pas vraiment une surprise), plus de 20000 internautes sont « venus » sur ce programme, ont écouté, regardé, et commenté. Dans l’ensemble, les avis sont unanimes. Parmi les encouragements à poursuivre prodigués sur tous les tons, ces quelques mots qui méritent réflexion: « Merci pour cette émission exemplaire, ça fait du bien de ne pas être pris pour un âne »… ou encore « Tout ce que dit Jacques Cotta... [Lire la suite]
13 mars 2017

Peut-il y avoir démocratie tant que les sociétés capitalistes imposent leur loi ?

« La principale raison de l’effondrement de l’UE, nous dit le texte, est le fossé existant aux yeux du public entre ses citoyens et Bruxelles. Il est temps que les premiers aient leur mot à dire sur l’Europe, pas seulement par le biais de la représentation, mais aussi par celui de la participation. Cocher une case tous les cinq ans ne suffit pas. Où est la volonté raisonnée du peuple dans tout cela ? Où les citoyens européens ont-ils la possibilité d’obtenir les meilleures informations possibles, de dialoguer entre eux et de... [Lire la suite]
18 janvier 2017

Martine Boudet - Grégory Chambat et la crise de l'école

« Du point de vue de la classe dominante, nous dit l'entretien, on peut noter, non sans ironie, que l’école se porte bien et remplit à merveille son rôle : reproduire les inégalités sociales, en les légitimant au passage au nom de la méritocratie « républicaine », maintenir un élitisme qui garantit la perpétuation de l’ordre social et économique dominant… Comme disait Illitch, l’école reste la meilleure agence de publicité pour nous faire accepter le monde tel qu’il est… tout comme dans le domaine économique, où la... [Lire la suite]
13 juin 2016

Audrey Bauer, Susanne Tarkowski Tempelhof, la gouvernance collaborative...

« Ses premiers élans anarchistes, nous dit Audrey Bauer, elle les doit aux démêlés de son père avec les services de l’immigration. Elle nous raconte ces premières années difficiles, et le sentiment d’injustice d’avoir vu l’avenir de sa famille suspendu à une « ridicule feuille de papier ». « À dix ans, je pensais déjà que l’État faisait de nous des prisonniers géographiques, je n’ai pas changé d’avis. » On comprend mieux la détermination qui porte son projet. Adolescente, Susanne ne se passionne pas pour... [Lire la suite]
06 avril 2016

Edgar Morin, le capitalisme et l'accélération permanente

« Nous sommes pris, constate Edgar Morin, dans un processus hallucinant dans lequel le capitalisme, les échanges, la science sont entraînés dans ce rythme. On ne peut rendre coupable un seul homme. Faut-il accuser le seul Newton d’avoir inventé la machine à vapeur ? Non. Le capitalisme est essentiellement responsable, effectivement. Par son fondement qui consiste à rechercher le profit. Par son moteur qui consiste à tenter, par la concurrence, de devancer son adversaire. Par la soif incessante de « nouveau » qu’il... [Lire la suite]
12 novembre 2015

Hongrie, de l'autoritarisme au fascisme ?

« La bourgeoisie hongroise, indique le texte, ayant ses petites contradictions, un scandale a éclaté récemment avec la fronde d’un grand capitaliste, Simicska, milliardaire enrichi durant la période de transition postcommuniste et éminence grise du Fidesz depuis les années 1980. Ce grand patron, notamment d’un groupe de presse, n’a pas apprécié le projet de taxe de 5 % des revenus publicitaires de la presse hongroise. Ingrat, il semble avoir oublié que le gouvernement a octroyé à son groupe de BTP près de 40 % des... [Lire la suite]
15 octobre 2015

Camille Loty Malebranche, les monstres dominants de l'économie de marché

« La publicité commerciale, proclame Camille Loty Malebranche, a remplacé l'homilétique religieuse par le culte nouveau des services et objets vendus et achetables. C'est devenu le  repère sacré quoique laïc dans une société du vide et de l'errance. Si les grands médias utilisaient un tiers des heures de publicité étouffante et manipulatrice qui transforme les gens en réflexes pulsionnels, pour éduquer le peuple sur le civisme, la civilité, (on voit à quel point les gens sont rendus sauvages et sans courtoisie), le vivre... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
12 octobre 2015

Qu'ils mangent de la brioche !

« Violences symboliques: je pense aux plans sociaux qui se succèdent chez Air France, et qui, s’ils se justifient bien par les changements structurels profonds que traverse le transport aérien, n’en touchent pas moins des vrais gens, souvent les moins qualifiés, qui ont la quasi-certitude, une fois au chômage dans la France d’aujourd’hui, de ne pas retrouver d’emploi. Je pense aux appels à la «responsabilité collective» lancés par des dirigeants qui gagnent – et gagneront durablement – des salaires vingt fois supérieurs à ceux... [Lire la suite]