23 février 2018

Bruno Fanucchi, le Mali, troisième producteur d'or d'Afrique

« La mine de Sadiola, indique Bruno Fanuechi, dont l'exploitation à ciel ouvert a commencé en 1996, est située à 77 km de Kayes. “Malgré les difficultés actuelles, la mine de Sadiola demeure le 2ème producteur d'or au Mali”, assure André Strydom (DG d'AngloGold Ashanti Mali) qui cherche à “prolonger de dix ans la vie de Sadiola” car la mine voisine de Yatela, l'autre grande mine explotée par sa compagnie depuis 2001 “est en train de fermer”. La durée de vie d'une mine, c'est un véritable sujet de préoccupation pour le Mali et... [Lire la suite]
27 janvier 2018

Emmanuel Dockès, Macrom, des ordonnances pour réformer le code du travail

« L’idée poursuivie par Macron, indique Emmanuel Dockès, est de permettre de travailler plus, notamment via la défiscalisation des heures supplémentaires. C’est une incitation à concentrer le travail sur les uns, quitte à en priver les autres. Ce dispositif sera à la fois destructeur d’emploi, mais aussi producteur de surmenage pour ceux qui ont la chance d’en avoir un. Pourtant, à une époque qui voit monter la robotisation, la réduction et le partage du temps de travail sont la seule solution si l’on veut éviter l’élargissement... [Lire la suite]
26 juillet 2017

Gérard Briche, la marchandise, une originalité du capitalisme

"Mais, nous dit Gérard Briche, « l’économie », ça n’existe pas. Certes, de tout temps les hommes ont produit ce dont ils avaient besoin et que la nature ne leur donnait pas ; mais circonscrire cette production au domaine accessible au calcul économique, et en exclure toutes les autres déterminations, est une originalité de ce qu’on appelle le capitalisme. Réduire le producteur à n’être qu’un producteur, réduire la chose produite à n’être qu’un produit proposé sur un marché, et plus généralement tout réduire à n’être... [Lire la suite]
25 janvier 2016

Marx, la bourgeoisie dominante, l'histoire mondiale, l'individu...

« Ainsi que l’explique ici Marx, indique l'auteur, et comme il le répétera dans le Manifeste du Parti Communiste, c’est un des rôles révolutionnaires de la bourgeoisie, en tant que classe devenue dominante, que d’avoir transformé l’histoire en histoire mondiale, universelle. C’est que, poussée par un besoin de débouchés économiques toujours nouveaux, elle a entrepris d’envahir le globe entier, créant un réseau de relations économiques universel, un marché mondial, détruisant les anciennes industries nationales limitées, et... [Lire la suite]
29 septembre 2015

Marx, Les Grundisse, comment l'argent peut produire plus d'argent !

« Les Grundrisse, nous dit-on, expliquent que le « travail » exécuté par le producteur de marchandises en vue de l’échange marchand généralisé (c’est-à-dire le travail du salarié commandé par le capital) est « sans objet ». Le fait d’être « sans objet » informe toutes les dimensions du « travail », ce qui justifie sans doute pour partie l’ambiguïté terminologique dont Marx fait preuve et que nous avons déplorée. Il informe la « capacité de travail vivante », en ce sens que le... [Lire la suite]
20 août 2015

Gérard Briche, L'espoir réside dans les mouvements de rébellion

« Un produit quelconque dont l’intérêt réel est indifférent pourvu qu’il soit vendable par n’importe quel moyen, ça s’appelle une marchandise. Et si la « sacralisation du travail » est caractéristique du productivisme, comme l’explique Loïc Wacquant, c’est parce que la valeur d’une marchandise n’est que la coagulation du travail « abstrait » contenu en elle. Critiquer le travail, c’est refuser un travail dont la fonction essentielle est de développer toujours plus l’échange de marchandises à l’intérêt réel toujours plus... [Lire la suite]
19 avril 2015

Lorsque le temps passé au travail est aliéné, c'est la totalité de la vie qui l'est !

« Marx fait remarquer que lorsqu’une partie de la vie (et ô combien importante puisque le temps passé au travail est considérable, surtout à l’époque où il fait son analyse) est aliénée, c’est la totalité de la vie qui l’est. Le travailleur ne se sent lui-même que dans les moments où il mange, s’accouple et dort. Coupées de l’activité productrice, ces activités perdent leur caractère proprement humain. Il en est de même du loisir. Il n’est plus qu’un temps de réparation des forces, de délassement ou de consommation. Il est... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 03:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
16 avril 2015

Marx, le travailleur formaté ne voit pas que ces forces productives lui sont hostiles

« Marx, en homme de son temps, ne croit à l'aliénation individuelle qu'au travers de l'aliénation sociale, qui n'est pas propre au capitalisme, mais qui atteint son paroxysme dans ce dernier. En effet l'aliénation sociale dans le capitalisme consiste à ce que le travailleur soit brutalement séparé de ses outils de travail, soit soumis à l'esclavage du machinisme, puis se construise ensuite, de génération en génération, comme producteur, n'ayant pas d'autre possibilité, et soit normalement " aliéné" ! Le capitalisme tend à... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,