31 mai 2018

Gilles Questiaux, qu'en est-il de la séparation des pouvoirs ?

« Tout le monde sait, indique Gilles Questiaux, qu’un tribunal sans policier pour le protéger et sans loi à appliquer ne peut fonctionner. La séparation des pouvoirs est une construction utopique inventée par Montesquieu au XVIIIème siècle pour garantir les élites et elles seules contre l’arbitraire d’un tyran gouvernemental susceptible à l’occasion de trancher en faveur des opprimés. Elle a été décalquée dans la constitution américaine pour donner un sens à l’anarchie capitaliste, l’hydre à têtes multiples qui gouverne les... [Lire la suite]
21 février 2018

CCI, Marx, la classe ouvrière et le capitalisme

« La classe ouvrière, indique l'article de CCI, la classe exploitée créée par le capitalisme, est la seule classe révolutionnaire car sa lutte contre l’exploitation et sa capacité à abolir toute exploitation répondent à la nécessité historique de l’humanité de libérer les forces productives des entraves des rapports de profit et du terrible cycle: “crise-guerre-reconstruction-crise”, dans lequel le capitalisme en décadence l’a enfermée. Les ouvriers, esclaves salariés du capitalisme, sont les fossoyeurs de tous les esclavages,... [Lire la suite]
02 décembre 2017

Max Sartin, le caractère fictif de la représentation politique

"Le caractère fictif de la représentation politique, indique Max Sartin, est déjà transparente dans ce document ancien. Dans la généralisation actuelle du système représentatif, les noms changent, mais la substance reste la même. Le peuple souverain élit ses représentants, mais ses représentants – comme les bons et discrets Chevaliers d’Henry-III d’Angleterre – doivent être avant tout de bons citoyens, dévoués à l’ordre constitué, c’est-à-dire respectueux du droit de la propriété privée, des monopoles capitalistes de la richesse... [Lire la suite]
23 octobre 2017

Sans Lénine, la Révolution d'octobre 1917 n'aurait probablement jamais triomphé.

« Près d'un siècle après sa mort, indique Mohamed Belaali, les idées de Lénine font toujours peur à tous les défenseurs de l'ordre établi. Car Lénine s'est attaqué aux fondements même des pouvoirs de cette minorité d'exploiteurs qui n'hésite et qui ne recule devant rien pour perpétuer ses privilèges. Lénine a démontré que sans le renversement du capitalisme par une révolution socialiste, point de salut pour tous les travailleurs et pour tous les opprimés. Le véritable crime de Lénine c'est d'avoir remplacé la Révolution... [Lire la suite]
10 octobre 2017

Camille Loty Malebranche, USA, un ordre obsolète

« Nous sommes en présence, pense Camille Loty Malebrance, d’un ordre obsolète où des profiteurs cossus, obsédés par leurs privilèges extrêmes veulent à tout prix maintenir contre tout bon sens, la mécanique systémique des aberrations à contre-courant de l’histoire et de sa loi qui exige que toute société humaine change radicalement, ou à tout moins, se réajuste de fond en comble quand le statu quo devient compassé et indisposé...  » Reprenons la lecture des appréciations de camille Loty Malebranche... Michel Peyret ... [Lire la suite]
30 juillet 2017

Cornelius Castoriadis, que signifie, socialement, le système hiérarchique

"Que signifie, socialement, le système hiérarchique ?, interroge Cornelius Castoriadis. Qu’une couche de la population dirige la société et que les autres ne font qu’exécuter ses décisions ; aussi, que cette couche, recevant les revenus les plus grands, profite de la production et de travail de la société beaucoup plus que d’autres. Bref, que la société est divisée entre une couche qui dispose du pouvoir et des privilèges, et le reste, qui en est dépossédé. La hiérarchisation -ou la bureaucratisation- de toutes les activités... [Lire la suite]
20 avril 2017

Jean-Luc Debry, le mandat impératif, souveraineté et pouvoir du peuple

Pour Jean-Luc Debry, "La démocratie représentative institue, comme le rappelle B. Manin dans son ouvrage cité par Pierre-Henri Zaidman, Principes du gouvernement représentatif, le pouvoir d’une élite, spécialistes et professionnels de la représentation dans une légitimité dont John Oswald dira, en 1791, qu’elle est « vicieuse et illusoire ». Babeuf et ses amis, dont Buonarroti, ajouteront que cette élite confisque les révolutions et finit par former « une classe exclusivement au fait des principes de l’art social des... [Lire la suite]
14 novembre 2016

John Peterson, vers la troisième Révolution américaine

«Et c’est précisément pourquoi, conclut John Peterson, les historiens de la classe dirigeante ont vidé la Révolution américaine de son véritable contenu de classe. Ils ne veulent pas que nous nous rappelions que, comme dans toute révolution sociale, c’étaient les masses qui firent avancer ce processus, à tous ses stades. Tout comme ils ne veulent pas que nous nous rappelions les entraves significatives à la propriété privée, au pouvoir et aux privilèges de la classe dirigeante d’alors qui furent libérées par la révolution. La... [Lire la suite]
19 novembre 2015

Camille Loty Malebranche, l'émergence du peuple conscientisé

"Ce que j’appelle le champ marxiste, indique Camille Loty Malebranche, est essentiellement la vision analytique critique de l’économie capitaliste où Marx propose un nouveau sens au social via l’émergence du peuple conscientisé faisant avec des leaders, la révolution prolétarienne. Ainsi le champ marxiste est une perspective politique portant le rêve quoique difficile de voir les masses exploitées l’emporter par la révolution sur les oligarchies. Le champ marxiste est donc la « science » pluridisciplinaire (historique,... [Lire la suite]
27 septembre 2015

Camille Loty Malebranche, ni populisme, ni étatisme, mais profondeur et pertinence

« La politique, écrit Camille Loty Malebranche, une fois le verdict électoral établi, ne saurait se résumer au diktat du nombre, étant domaine du sens collectif où l’équité, cette justice appliquée, se doit d’être au sommet de l’action administrative des institutions étatiques. Majorités et minorités doivent jouir de tous les droits et ressources au sein d’une communauté de droits sans privilèges, sans prépondérance de groupes ou de groupuscules, car ce sont les privilèges consentis qui créent les oligarchies et leur immonde... [Lire la suite]