02 octobre 2018

L'Humanité, Entretien avec Pierre Laurent

« Nous refusons le piège, indique Pierre Laurent, dans lequel on veut nous enfermer: ou Macron, ou Le Pen. Macron, c’est l’homme des politiques européennes actuelles: la mise en concurrence des travailleurs qui tirent sans cesse les conditions sociales vers le bas pour servir les appétits de profits des grands groupes, avec déréglementation et privatisation à la clé. Ces politiques provoquent un rejet de l’idée européenne que les extrêmes- droite essayent d’exploiter. Mais Orban et Salvini,  ce n’est pas la sortie du... [Lire la suite]
08 mai 2018

Mai 2018 : tous ensemble dans les actions

Mai 2018 : tous ensemble dans les actions, tous ensemble le 26 pour la marée populaire contre le pouvoir !  1er mai réussi, vote magnifique des salariés d'Air France contre leur direction, les organisations syndicales de capitulation (CFDT en tête) et les médias aux ordres, 5 mai massif et déterminé… Décidément, ce printemps 2018 n'en finit pas de déjouer les pronostics intéressés émis tous les jours sur les ondes pour annoncer que le mouvement social s’essouffle… Bien au contraire, ce à quoi nous assistons dans les luttes... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
22 mars 2018

Victor Ayoli, la privatisation des barrages hydoélectriques

« Nous avons là, indique Victor Ayoli, à portée de main, une énergie made in France qui pourrait être mobilisée pour soutenir vraiment les industries exposées à la concurrence internationale. Et qui est indispensable à la bonne marche de l’ensemble du réseau électrique français et européen. En effet le système électrique fonctionne comme un tout. Il doit fournir à chaque instant très exactement la quantité d’énergie en cours de consommation. S’il en produit moins ou plus, le système plante. Cette gestion fine est... [Lire la suite]
12 janvier 2018

Canaille le Rouge, pour satisfaire les lobbies capitalistes...

« Mais ce qui est en cause, nous dit Canaille le Rouge, outre l'esprit de lucre le plus sordide de l'agro-industrie, de la grande distrib,  c'est aussi voir avant tout la responsabilité d'état liée au concept de souveraineté : qui doit contrôler l'état sanitaire des produits de grandes consommations, en l’occurrence ce qu'on appelle la parapharmacie ? Qui pour satisfaire les lobbies capitalistes a supprimé ou privatisé (ce qui revient au même) tous les outils publics de contrôle sanitaire en amont ?... [Lire la suite]
11 octobre 2017

Association pour une Constituante, démocratie, souveraineté, ne sont plus que des mots...

« La démocratie, la souveraineté populaire, indique l'Association pour une constituante, ne sont plus que des mots et les élus du peuple ne l’ont été que par défaut en 2017. Un gouvernement ainsi désigné au rabais et soumis aux injonctions expresses de Bruxelles engage le démantèlement du code du travail et ouvre la voie à la privatisation et à l’individualisation des retraites, de la sécurité sociale, de la santé et de la formation professionnelle. Même si les débats au sein des assemblées sont évidemment nécessaires, la... [Lire la suite]
04 septembre 2017

Pierre Khalfa, les défis auxquels le syndicalisme actuel est confronté

« Mais, indique Pierre Khalfa, cela peut-il résumer les défis auquel le syndicalisme actuel est confronté ? L’auteur de ces lignes a été longtemps responsable syndical à SUD-PTT et a notamment bataillé contre la privatisation de France Télécom. Des années durant, le personnel, par des grèves massives, a réussi à repousser sans cesse cette privatisation, jusqu’au moment, où, épuisé par cette guerre sans fin, il n’a plus été capable de s’opposer à la décision de Lionel Jospin de privatiser l’entreprise publique, au mépris de... [Lire la suite]
18 avril 2017

Anne Gervais, André Grimaldi, le statut de l'hôpital public...

"Hélas à ce jour en France, disent les auteurs, la seule régulation mise en œuvre avec succès par le gouvernement sortant est la limitation de l’enveloppe budgétaire hospitalière combinée, quand la droite est au pouvoir, à une augmentation de la privatisation des dépenses (reste à charge pour le patient et primes d’assurances complémentaires).Dans cette guerre sur le marché de la santé, l’attaque contre la Sécurité sociale vient de tourner court, au moins pour l’instant, mais l’hôpital public va devoir faire face à de... [Lire la suite]
09 février 2017

Joëlle Zask, pistes pour une démocratie radicale

« Plusieurs aspects, indique Joëlle Zask, de la fabrique de cette « intelligence collective » peuvent être distingués. Premièrement cette intelligence repose sur les dispositifs de collecte des découvertes des connaissances des générations antérieures et leur transmission. « L’intelligence collective » pourrait être alors profitablement rebaptisée en termes d’intelligence commune ou de culture partagée. Pour l’auteur, il s’agit de la forme d’intelligence la plus cumulative, la plus développée et la plus... [Lire la suite]
02 novembre 2016

Grichka et Igor Bogdanov, " Le livre des merveilles technologiques "

« Que penser, invite le texte, dans ces conditions, du développement de la robotique et d'autres technologies dont un usage incontrôlé peut supprimer des emplois humains sans raison valable ? Une problématique à laquelle nous avons consacré plusieurs articles sur ce blog et que l'ouvrage L'Enigme Bogdanov (Editions Télémaque, novembre 2015) de notre collègue Luis Gonzalez-Mestres aborde sous plusieurs angles, avec cette interrogation explicite dans la conclusion du livre : « Développer des machines intelligentes, ou instruire les... [Lire la suite]
29 octobre 2016

Lucile Daumas, Les multinationales, une privatisation de la démocratie

« Comme l’a montré Monica Vargas, les multinationales jouissent d’une architecture mondiale de l’impunité qui rend très difficile de pouvoir les attaquer et leur offre un pouvoir sur les Etats. Elles jouissent d’un “droit dur”, contraignant et accompagné de sanctions, alors que les droits humains, les droits économiques, sociaux et culturels peuvent être qualifiés de “droit mou”, simples recommandations dont la violation n’est passible d’aucune sanction. On est face à une privatisation de la démocratie, où le pouvoir s’exerce à... [Lire la suite]