15 mai 2018

Gideon Levy, George Habache et ses contradictions dans le conflit Palestine-Israël

« Galia, indique Gideon Levy, présente une mine d’informations, avec près de mille notes de bas de page, sur le parcours politique de Habache, un homme considéré comme dogmatique même s’il a opéré un certain nombre de renversements idéologiques dans sa vie. Si cela est du dogmatisme, qu’est-ce que du pragmatisme ? Le dogmatique Habache est passé par plus de changements idéologiques que n’importe quel Israélien qui s’en tient au récit sioniste et ne bouge pas d’un pouce, et qui, bien sûr, n’est pas considéré comme dogmatique.... [Lire la suite]
30 janvier 2018

Anna Kubišta , Alexander Dubček et le printemps de Prague

« Communiste convaincu,indique Anna Kubista, Alexander Dubček avait gravi les échelons du parti, fort de son rôle dans la résistance communiste slovaque contre les nazis. Son ascension jusqu’à la plus haute fonction du parti est sous-tendue par plusieurs facteurs dans les années 1960 : une promotion de l’identité slovaque qui va à l’encontre du noyau dur et stalinien du parti, davantage représenté par des Tchèques, et notamment par Novotný, et une prise de conscience qu’il ne peut y avoir de réforme économique en Tchécoslovaquie... [Lire la suite]
28 octobre 2017

Lukas Tsiptsios, Turquie, Kemal et son pragmatisme radical

 « Il s’agissait là de se demander, précise l'article, si Kemal et le kémalisme avaient pu être influencés ou liés d’une quelconque façon au communisme. Il est certain que les origines mêmes de la pensée de Kemal, nationaliste, élitiste et scientiste, le placent idéologiquement à des lieues du marxisme ou du bolchévisme. Cependant, sa pratique politique et son pragmatisme radical, ont pu, dans le cadre de certaines circonstances et rapports de forces donnés, le rapprocher de la Russie de Lénine. Ce rapprochement a provoqué... [Lire la suite]
24 juillet 2017

Jean Ortiz, le capitalisme n'est pas l'état naturel de la société

"Mais putain, s'exclame Jean Ortiz, dans ce monde sans âme, rendons-le désirable notre communisme, ré-enchantons-le, donnons envie. Ne passons pas une camisole de pragmatisme à nos rêves. Il nous faut un horizon d’utopie. Pas artificiel. Il doit partir de la société et de nos luttes. La crise est telle qu’elle donne raison à ceux qui veulent en finir avec le capitalisme. Reparlons de révolution, d’internationalisme, d’anti-impérialisme, de communisme, de socialisme, etc., etc. Le capitalisme n’est pas l’état naturel de la société.... [Lire la suite]
04 septembre 2016

Trotski, tout dépend des flux de la lutte des classes

« Trotski, nous dit le texte, centre son analyse sur la dialectique entre la fin et les moyens. La fin, c’est le processus révolutionnaire dans le mouvement de la lutte des classes. Ce mouvement est essentiel. Les moyens font partie du processus qui permet l’irruption des masses sur la scène politique. De ce point de vue, la politique de Staline est opposée à cette fin. Elle est donc contre révolutionnaire. Pour en rester au sujet, tous les moyens ne sont pas « bons ».Trotski truffe cette démonstration de référence à... [Lire la suite]
13 février 2016

Philippe Corcuff, le pragmatisme, figure première de l'anarchisme

« Ce livre, nous dit Philippe Corcuff, aura d’abord une tonalité théorique, en se coltinant des concepts (le capitalisme, le couple liberté/égalité ou la décroissance), des auteurs (Proudhon, Marx, Bakounine, Rosa Luxemburg, Emmanuel Levinas, André Gorz, Michel Foucault, etc.), le repérage de problèmes (comme les liens et les tensions entre singularité individuelle et justice sociale) et l’énonciation de questions (par exemple : peut-on envisager des institutions sans État ?). Il s’agira de théorie en un sens donc... [Lire la suite]